Faites participer Graphism.fr à vos projets !
Graphisme & interactivité blog de design par Geoffrey Dorne » Design haptique

Archives de Design haptique

TEYE, un objet connecté émotionnel.

Bonjour icon smile TEYE, un objet connecté émotionnel.

Le Nabaztag, ce lapin connecté a marqué toute une génération de geeks rêveurs. Et pourtant, plus personne ne s’en sert aujourd’hui. La poésie dans les objets connectés est pour moi une composante essentielle à leur reconnaissance, leur appropriation et aussi à l’intelligence du design de ces objets singuliers. L’agence Denkwerk semble sensible et active sur ce sujet puisqu’elle vient de sortir Teye, un dispositif de communication qui montre ses émotions pour interagir.

Il a beau ressembler à une Livebox première génération, j’y vois avant tout un objet avec des yeux et une bouche. C’est justement au travers de ses yeux qu’il va communiquer des émotions entre les utilisateurs. Ses créateurs appellent ça un objet VoIP émotionnel.

Présentation en vidéo

Quelques photos du projet

ty1 TEYE, un objet connecté émotionnel. ty2 TEYE, un objet connecté émotionnel. ty3 TEYE, un objet connecté émotionnel. ty4 TEYE, un objet connecté émotionnel. ty54 TEYE, un objet connecté émotionnel.

Le making of de Teye

smart 0009 Calque 1 TEYE, un objet connecté émotionnel. smart 0000 Calque 10 TEYE, un objet connecté émotionnel. smart 0001 Calque 9 TEYE, un objet connecté émotionnel. smart 0002 Calque 8 TEYE, un objet connecté émotionnel. smart 0003 Calque 7 TEYE, un objet connecté émotionnel. smart 0004 Calque 6 TEYE, un objet connecté émotionnel. smart 0005 Calque 5 TEYE, un objet connecté émotionnel. smart 0006 Calque 4 TEYE, un objet connecté émotionnel. smart 0007 Calque 3 TEYE, un objet connecté émotionnel. smart 0008 Calque 2 TEYE, un objet connecté émotionnel.

L’objet semble presque d’un usage imperceptible et pourtant il offre un regard, un peu de surprise, une façon nouvelle d’interagir. J’imagine que ça n’est que le début de ce genre d’objet numérique et pourtant, j’espère que d’autres puissent prendre le pas et positionner la technologie comme un support utile et intelligent par et pour l’émotion.

source