Pourquoi le grand public ne s’intéresse pas au codes QR ?

Hello icon smile Pourquoi le grand public ne sintéresse pas au codes QR ?

Parfois, il m’arrive de me poser des questions un peu bête sur Twitter.. heureusement, l’intelligente communauté qui m’accompagne est là pour me répondre des choses qui m’éclairent, qui m’invitent aussi à enrichir mon savoir et mes idées. Comme mon blog est là aussi pour ça, je vous partage ce petit débat d’idées sur les codes QR et leur utilisation. Merci à toutes celles et ceux  qui contribuent à l’intelligence collective, ils se reconnaîtront icon smile Pourquoi le grand public ne sintéresse pas au codes QR ?

Question / réponses !

Le code QR est un code-barres en deux dimensions constitué de carrés noirs disposés dans un carré à fond blanc. L’agencement de ces points définit l’information que contient le code. Ce genre de code ne rencontre qu’un piètre succès malgré son utilisation intensive. Ma question Twitter est donc :

Et vous à ce sujet… vous avez des réponses ? De bons exemples ?

Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

29 personnes ont laissé un commentaire... et vous ?

  1. Flo, le 25 juin 2013 à 17 h 17 min

    Ce que je vois ici c’est surtout que c’est pas natif sur les systèmes, que c’est pas très beau que ça parait complexe à utiliser.
    Mais ce que je crois surtout que c’est parce qu’il n’y a aucun service que veut bien exploiter cette technologie correctement.
    Si le QRcode était directement associé à un service en particulier il prendrait du sens.
    Je suis d’accord avec le fait que ça sert a rien d’en coller partout. Si ils doivent être utilisés ça doit être fait intelligemment (comme pour toutes technologies), pour des cas d’usages précis et pas juste pour communiquer sur un site internet ou pour vendre une appli.
    Certaines données contextuelles pourrait être captées avec des QRcodes dans une application qui reconnait ces données et qui sait comment exploiter pour ce qu’elles sont nan ?

    RépondreRépondre
  2. Joe Vains, le 25 juin 2013 à 17 h 44 min

    Parce que c’est moche. Et vite fait, un carré noir et blanc qui ressemble à une grille de mots croisés, pète facilement l’esthétique d’un joli design d’une page, d’un flyer ou d’une affiche. Sinon, si un QR code était joli et facilement personnalisable, ce serait plus utilisé, je pense.

    RépondreRépondre
  3. Christel Le Coq, le 25 juin 2013 à 18 h 27 min

    Le QR Code peut être designé et devenir un élément fort de la communication. Jetez un oeil aux réalisations que nous mettons en place avec l’agence SET QR : http://pinterest.com/bookbeo/qr-code-design/

    Grâce aux QR Codes tous les supports traditionnels peuvent devenir interactifs et vivants. C’est un lien réél/virtuel facile à utiliser, fiable, lisible par de nombreux lecteurs disponibles sur tous les OS. Le potentiel offert par cette techno est énorme, reste le problème de la qualité des contenus.

    Aucun intérêt de scanner un QR Code pour afficher un site non mobile ou avoir une redite du message publicitaire. Je n’irai pas visiter un site web sans contenu… La logique devrait être la même pour le QR Code. Il y a tellement d’applications intelligentes, innovantes à proposer ! Exemple, pour les personnes sourdes, scannez des QR Codes sur un parcours de visite peut permettre d’accéder à des vidéos sous-titrées et en langue des signes. Ou encore lire un livre d’histoire et découvrir des images d’archives qui peuvent varier dans le temps. Arrêtons de nous focaliser sur l’esthétique, sur la techno, pensons usages et qualité d’expérience utilisateurs.

    RépondreRépondre
  4. Marlo, le 25 juin 2013 à 20 h 52 min

    Parce que je n’ai pas de smart phone! Parce que non seulement les appareils photo des smart phone devrais le reconnaitre instinctivement mais aussi les appareils photos numérique et les web cam (je n’ai pas de smart phone!) devrais pouvoir en permettre l’accès!

    RépondreRépondre
  5. LaureM, le 25 juin 2013 à 21 h 38 min

    Je suis complètement d’accord avec tous les avis qui parlent d’intégration en natif. L’arrivée des Google Glass pourra surement donné une belle évolution aux QR codes à condition qu’une véritable utilisation en soit faites ! Il me semble avoir déjà vue une utilisation pour de QR codes en liant un aliment à un site des recettes possibles avec celui-ci. Je trouve que c’est une belle initiative, plutôt que de simplement renvoyé vers des publicités.

    RépondreRépondre
  6. OlivierAuber, le 25 juin 2013 à 22 h 04 min

    parce que le QR codes comme les Glassholes sont d’inspiration anale. C’est évident.

    RépondreRépondre
  7. al.jes, le 25 juin 2013 à 22 h 51 min

    Il n’y a pas déjà les URI qui font les même choses ? Ah ben si. En plus, une URI peut être mémorisée si pas trop compliquée. Un QRcode, tente toujours ta chance…

    RépondreRépondre
  8. walter klassiko, le 25 juin 2013 à 23 h 03 min

    jetez un oeil sur ce site vous trouverez une façon bien originale et ludique d’employer ce bel outil.www.flashwall.fr

    RépondreRépondre
  9. JIMLUC, le 25 juin 2013 à 23 h 53 min

    Je m’y intéresse fortement depuis quelques temps ;) Et je peux le dire, le QR code c’est fantastique, on peut y mettre pleins d’informations et non pas que des url facebook.

    Je suis en train de développer un site, http://qrnview.me qui permet à tout le monde de créer simplement et rapidement du contenu à destination d’appareils mobiles et de générer (et éventuellement personnaliser) les QR Code pour y accéder.

    Le site et en pleine dev, il y a donc encore quelques bogues … mais … ça fonctionne plutôt bien. Vous pouvez créer des pages, des mini-sites, des formulaires, des carrousel d’images etc etc … et gérer la publication de votre contenu à souhait ;)

    RépondreRépondre
  10. OLF, le 26 juin 2013 à 6 h 59 min

    @Christel Le Coq:
    « Arrêtons de nous focaliser sur l’esthétique, sur la techno, pensons usages et qualité d’expérience utilisateurs. »

    N’est-ce pas lié ? Le visuel barbare des QR, leurs aspects « codes » justement, et des technostructure peu ergonomiques à l’usage, sont ils des éléments pertinents pour une bonne expérience utilisateur ?

    M’est d’avis que les scénarios d’usage du QR sont pas « friendly » et n’ont pas de proposition sorti du nouveau gadget qu’on essaie puis oublie. Consonance trop technico-technique.

    RépondreRépondre
  11. JIMLUC, le 26 juin 2013 à 8 h 12 min

    Je tiens à rajouter quelque chose, le QR code est un pont entre deux mondes, celui de l’impression et celui du support numérique. Quelque soit le QR code il est fait pour être imprimer et pour communiquer une information complémentaire (parfois redondante et inutile il faut l’avouer) à un support dont la taille est limitée. Il permet avant tout d’étendre et d’enrichir un message papier.

    L’impression de support de communication n’a jamais été l’adage du grand publique, il n’est donc pas anormale que le grand publique ne s’intéresse pas au QR code dans le sens création. Par contre dans le sens utilisation, nombreux sont les technophiles à dégainer leurs téléphones (pas uniquement des smartphones) et scanner un QR code.

    Pour avoir tenter une expérience dans une agence immobilière spécialisée dans le petit logement donc essentiellement destinée à des jeunes et surtout des étudiants, qui met ses annonces papiers en vitrine. Tous les QR codes, statistiques à l’appuie, ont été scannés au moins une fois. L’annonce numérique reprenant une partie de l’annonce papier équipée du QR code, permettait de donner des informations complémentaires, de voir plus de photos, d’avoir la localisation exacte du bien et de pouvoir contacter rapidement et simplement l’agence pour une annonce précise.

    Le QR code à de l’avenir, pour les professionnels, le grand publique restera quant à lui utilisateur et très peu acteur.

    RépondreRépondre
  12. Aurels, le 26 juin 2013 à 8 h 27 min

    Actuellement, je ne connais qu’une utilité vraiment pratique avec le QR, à savoir celle que proposent plusieurs services de transport : le QR code disponible par exemple sur les affiches de lignes aux arrêts de bus de la RATP permettent de connaitre le délai d’arrivée du prochain bus, en redirigeant l’utilisateur directement vers la page mobile correspondant à son arrêt et à sa ligne. La même chose est proposée pour la navette centre-ville à Dunkerque. Là on est clairement dans le concret, le pratique et l’utile, et non dans la redondance pub ou appli.
    Mais c’est vrai que l’utilisation est compliquée, si on ne dispose pas d’une appli de lecture, ou si l’appareil photo du téléphone est de piètre qualité (basse définition, peu ou pas d’autofocus ; par exemple sur un BlackBerry Curve 9300, l’appareil photo ne permettait pas de scanner des QR de moins 4cm de large, faute d’un autofocus suffisant de près)

    RépondreRépondre
  13. mulk, le 26 juin 2013 à 8 h 32 min

    Je rejoins la plupart des avis (voir tous) énoncé ici et sur les tweets. Je pense également que l’approche actuelle des QRCode est principalement marketing, alors qu’il faudrait en premier lieu penser « outil » et plus value pour l’utilisateur. Comme les site web pendant le gros « boum » du web: « on fait un site parce-qu’il faut avoir un site mais on ne sais pas pourquoi et ce qu’on va y mettre dedans… » ou encore le développement d’Apps Mobile, pour les mêmes raisons (d’où des Apps Stores rempli d’application « inutile »).

    Un bon exemple, relativement connu, de QRCode : https://www.youtube.com/watch?v=Ups8_f95TOg

    RépondreRépondre
  14. Philippe, le 26 juin 2013 à 9 h 44 min

    Encore récemment j’ai vu des QR codes dans le métro Lyonnais :
    il s’agit d’affiche 4*3 fixées à hauteur standard et le QR Code se trouve tout à la base de l’affiche, donc à moins d’avoir 4 ans ou d’avoir envie de s’agenouiller dans le métro ça me parait compromis…

    Donc peut-être que le QR-code a hérité (à tort) d’une habitude qu’on a prise avec le code : le planquer…

    Lorsqu’il est bien visible, à la bonne hauteur et mis en valeur on a plus envie de scanner, ne serait-ce par curiosité.

    Je n’ai pas le lien en tête mais j’avais vu des QR-codes fonctionnels mélangés avec un dessin, c’était sympa.

    Sinon c’est certain que l’UX : « je vois une affiche qui parle de quelque chose qui m’intéresse », « je scanne -nativement- le QR code », « j’arrive sur la page qui parle de ce que l’affiche montre » (et non une pub, ou le site mère, etc) serait une approche fonctionnelle.

    Maintenant certains (parmi ceux qui ont un smartphone) se disent que ça va encore leur faire télécharger qqchose ou autre… Du coup ils finissent par avoir une vision péjorative du QR Code.

    (alors qu’on pourrait très bien imaginer des happenings participatifs où les spectateurs auraient à scanner un qr code pour accéder à la plateforme de l’événement

    RépondreRépondre
  15. Thvi, le 26 juin 2013 à 10 h 07 min

    Je pense que l’usage du QR Code est lié au contexte d’usage dans le temps et dans l’espace. La question est de savoir à quel moment et dans quel lieu, on serait plus enclin à flasher un QR Code ?

    RépondreRépondre
  16. GuillaumeB, le 26 juin 2013 à 10 h 19 min

    Je rejoins les plupart des avis cités ci-dessus, difficile de faire mieux que l’intelligence collective.

    De mon point de vue les QR code souffrent d’un problème de conception, on sent que l’idée de départ était bonne mais que le travail de développement jusqu’à son plein potentiel n’a pas été réalisé.

    C’est la confrontation de deux mondes, celui du papier et celui du net, avec l’idée d’établir un pont entre les deux. La bonne idée du lien hypertexte sur du papier bien palpable.

    Mais les QRcode sont moches et donc difficiles à intégrer sur des supports papiers à moins de faire du pixel art en noir et blanc… De plus les supports papiers sont conçus pour se suffire à eux même et c’est bien ce qui rend les QR code aussi inutiles que moche :( tant que l’on ne leur aura pas trouvé une réelle utilité.

    Une appli qui lirait les shortcode ou les url ferait aussi bien d’un point de vue pratique, mais on gagnerait sur l’esthétique et la mémorisation des utilisateurs (du moins pour les noms de domaine en clair).

    Après reste le problème de l’appli en natif sur les appareils.

    RépondreRépondre
  17. Benjamin C., le 26 juin 2013 à 10 h 50 min

    (premier commentaire sur ce blog que je suis depuis un petit moment, youhou \o/)

    Je confirme tout d’abord le dernier tweet de @wisibility. En effet la lecture de QRCodes est native sous les smartphones Windows Phone, soit en passant via l’appareil photo, soit via le bouton recherche de Bing (qui est un bouton physique). Je suis étonné que ça ne soit pas déjà le cas sur les autres OS mobile.

    Je pense que si le public ne s’intéresse pas au QRCode, vient aussi de la faute des agences qui ont souvent fait n’importe quoi avec dès le départ. Si flasher un code ne permet que de revoir la pub (alors qu’on est juste devant), l’utilisateur va vite laisser tomber et ne plus jamais en scanner un, pensant qu’il ne s’agit que d’un surplus de publicité inutile.

    Un exemple bidon vu sur les transports lyonnais (aussi) : le QRCode sur une publicité collée… sur l’arrière d’un bus. Déjà que la seule occasion de le scanner était en étant derrière le bus arrêté à un arrêt ou à un feu rouge (et ça impliquait plus ou moins de risquer une amende pour usage du téléphone au volant), après plusieurs essais en vain on comprenait que le code était trop petit pour être correctement décodé par le lecteur…

    Ne parlons pas du QRCode qui redirige vers un site non-optimisé pour mobile du tout (c’était le cas de l’affiche du musée de la résistance de Lyon qui annonçait sa réouverture)

    Une question que cela ouvre aussi peut-être : est-ce que le QRCode (ou les scanners) est techniquement mature ? Pour l’instant la plupart ne lisent qu’un QRCode sombre sur fond clair, alors que l’inverse donnerait une option en plus (et rendrait l’intégration dans une photo plus simple) pour faciliter sa propagation.

    RépondreRépondre
  18. Geoffrey Dorne, le 26 juin 2013 à 10 h 53 min

    @Benjamin C.: (welcome \o/)

    RépondreRépondre
  19. etienne Mineur, le 26 juin 2013 à 11 h 26 min

    Bientôt (cela va dépendre d’Apple) la réponse à tes question Geoffrey ;-)
    http://www.living-dead-pixels.com/fr/

    RépondreRépondre
  20. mulk, le 26 juin 2013 à 11 h 41 min

    mmm… je suis tout de même assez étonné lire des commentaires à propos de l’apparence d’un QRCode, soit N/B, gros pixels et difficiles à intégrer.
    Sans vouloir troller, n’est-on pas en train de parler UI ? Que ce passerait-il si le QRCode était « trop bien intégré » dans la charte graphique ? Serait-il toujours suffisamment visible/lisible ?

    Par similitude, je pense surtout aux boutons de formulaires et aux liens dans les sites: si on « force » un peu trop leur intégration dans le design, on risque de les rendre difficilement identifiables, et de faire perdre le fil conducteur à l’utilisateur… Sans vouloir jouer à l’extrémiste: un bouton de formulaire en gris/biseaux par défaut et un lien en texte bleu souligné restent ce qu’il y a de plus clair.

    Imaginez une dizaines d’affiches toutes différentes, côte-à-côte, disposant chacune de leur QRCode intégré dans leur visuels: l’utilisateur parviendra-t-il à distinguer tous les QRCode en un rapide coup-d’oeil ? Ne devra-t-il pas jouer à « mais où est donc passé QRCode » avec chaque affiche?

    Dans le même ordre d’idée, si l’objectif avec un QRCode est de proposer un service, un outil, une information a réelle valeur ajoutée, n’est-il pas plus judicieux de les mettre plus en avant ? De plus, si le QRCode reste en N/B, pixels, etc.. l’oeil des utilisateurs va s’habituer à leur repérage…

    RépondreRépondre
  21. Arthur, le 26 juin 2013 à 12 h 50 min

    @Flo:

    De mon point de vue, le problème majeur du Qr Code est qu’il ne renvoie pas forcément vers un contenu adapté (site pas du tout adapté ou très lourd, flash, etc.).
    C’est en partant de ce constat qu’on a imaginé et lancé tout récemment une application en ligne : Mini Mobile Story ! L’idée est justement de créer efficacement des contenus optimisés pour smartphones et d’y lier facilement des Qr Codes pour les diffuser.

    L’outil est en phase finale de développement donc il peut y avoir quelques petits soucis mais n’hésitez pas à donner du feedback si l’idée vous plait.

    Bonne journée à tous !

    RépondreRépondre
  22. Stephane Redard, le 26 juin 2013 à 17 h 22 min

    Voici 2 vidéos qui j’espère vous apporteront quelques éléments de réponses sur l’utilité de Designer les QR Codes et de proposer un contenu multimédia adapté et ainsi enrichir l’expérience utilisateur .
    Exemple : Un QR Code installé au marché des pêcheurs à Saint Raphaël permet d’accéder à des recettes de poissons, des interviews de pécheurs traditionnels, de connaitre la variété des poissons en méditerranée, etc… bien évidemment le format du contenu est conçut pour les Mobiles et tablettes
    Autre exemple visible dans la vidéo, un QR Code est installé à la plage du débarquement. Je scanne le QR Code, une vidéo du débarquement de 1945 est proposé afin d’enrichir le lieu et son histoire
    http://youtu.be/0ESOu7VdAQ4

    Vous trouverez également quelques exemples de QR Codes Design
    http://youtu.be/jBGDBTd9JLQ
    Un QR Code Design va à lui seul accrocher la vision et booster la mémoire collective en se faisant remarquer autrement

    Il ne faut pas oublier qu’il sera certainement plus facile et plus rapide d’accéder à un contenu Multimédia en scannant un QR Code que de rentrer une adresse URL sans faire d’erreur de frappe dans son navigateur.
    Autre point important, un QR Code va apporter des statistiques qui permettra d’améliorer et optimiser les supports off line sur lequel il sera inséré.

    RépondreRépondre
  23. Noobi magazine, le 26 juin 2013 à 23 h 13 min

    Ce qui est étonnant, et ce qu’il faut savoir, c’est que le grand public ne fait pas forcément le lien entre l’information communiquée sur un support imprimé et le QR-code s’y trouvant. Ce dernier doit être accompagné d’une information spécifique indiquant son rôle et le contenu se trouvant à la suite de son scan, la promesse doit être claire et forte.
    Bien que dans notre magazine ceux-ci soient accompagnés de textes, ceux qui sont le plus remarqués sont ceux accompagnés de la mention « vidéo » par exemple, à vous de voir : http://www.issuu.com/noobi . Le rôle de l’image associé est également important. Le QR-code n’est pas un « truc » qu’on balance comme ça, le QR-code est une clenche qui ouvre sur un univers, encore faut-il que la porte comporte un peu de signalétique.

    RépondreRépondre
  24. Thvi, le 27 juin 2013 à 7 h 55 min

    Pourquoi le grand public ne s’intéresse pas au codes QR ?

    Peut-être, aussi, que cela renvoie souvent à un sentiment de « voyeurisme » ?
    Ce geste « agressif » de pointer le téléphone vers le sujet (notre QR). Prendre la photo comparable à un « vol ». Puis regarder le résultat sur notre écran smartphone, comme « espionner par la serrure ».
    Toutes ces actions, anticipées par le public, peuvent procurer un malaise. Et donc un frein pour le flasher.

    Bref, c’est mon interprétation :)

    RépondreRépondre
  25. feufol, le 27 juin 2013 à 11 h 27 min

    Je rejoins les commentaires qui reprochent aux QR code de ne pas être intégré en natif.
    Les applis de reconnaissance de QR code sont de qualité (très) variable.

    Par ailleurs, l’intégration sur les affiches/supports n’est pas toujours très bien pensée (combien de codes ajoutés dans le coin d’un affiche manifestement pas prévue pour ça)

    D’expérience, la reconnaissance des QR code par les smartphones est au mieux aléatoire.

    Lorsque, comme souvent le contenu associé n’est pas très utile, ça donne une combinaison du type :
    usage pénible + intérêt pas évident = pas d’envie d’utiliser.

    (voilà pour ma petite expérience ;-)

    RépondreRépondre
  26. Stephane Redard, le 27 juin 2013 à 12 h 22 min

    Voici une étude qui devrait répondre à vos interrogations et peut être en modifier le titre de l’article:
    Une étude de TNS Sofres 2012 démontre l’intérêt du public à scanner les QR Codes
    56% des français possèdent un Smartphone ( cible de 26 millions de personnes)
    89% connaissent les QR Codes
    53% ont déjà scanné un QR Code
    72% trouvent un intérêt à scanner des QR Codes

    QR Code : Accélérateur de performance
    64% dans la presse
    48% sur les produits
    47% sur un affichage
    31% dans les transports

    Attentes consommateurs lorsqu’ils flashent *
    72% veulent des informations produits
    52% recherchent des magasins les plus proches
    36% souhaitent effectuer un achat immédiat
    31% désirent comparer les prix

    *Etude ScanLife 2012

    RépondreRépondre
  27. Simon, le 27 juin 2013 à 12 h 53 min

    Pour moi plusieurs problèmes se posent : pas intégré nativement dans les applications (le temps d’expliquer à la personne ce qu’elle doit installer on perd tout intérêt), et output imprécis (aucune indication visuelle sur ce qui va se passer, les détournements « black hat » possibles sont quand même assez inquiétants :/

    RépondreRépondre
  28. Linkiliz, le 27 juin 2013 à 23 h 13 min

    Ravi de découvrir la divergence des avis concernant la perception du QR code!
    Il a été intégré dans mon application magasin de manière à ce que les clients de la boutique puissent connaître les tailles disponibles d’un produit en flashant son code. Pratique par exemple pour ne pas avoir à fouiller une pile de vêtements à la recherche de chaque étiquette…
    http://www.linkiliz.com/blog/2013/le-qr-code-en-magasin-un-nouvel-allie.php

    RépondreRépondre
  29. hervé, le 8 avril 2014 à 2 h 47 min

    @OlivierAuber:

    Parfaitement d’accord, c’est une fausse-bonne idée marketing à vocation uniquement mystico-esthétique…Les marketers partent d’un principe cible erronée, le QR n’et pas prêt de décollé (même après ghole, ça sera catastrophique…)

    RépondreRépondre

Écrivez un commentaire