Graphisme & interactivité  par Geoffrey Dorne

Un bilan sur l’éco-édition

Hello icon smile Un bilan sur l’éco édition

En tant que designer graphique (et bloggeur également), j’essaye d’utiliser au maximum des produits issus du recyclage, et notamment du papier recyclé. Ce matin, sur l’excellent admirabledesign, je vous ai déniché un article sur l’éco-édition.

3183461533 b Un bilan sur l’éco édition

Philippe Gandillon, Directeur du pôle Eco-édition à l’agence By-Agency, partage avec nous son expérience et les termes de l’éco papier et de l’éco impression.. bref, un bon petit zoom sur ce monde encore peu connu.

Extrait :

“Nous vivons une époque formidable…ment verte. L’écologie, le développement durable, l’empreinte carbone, considérés autrefois comme des charges financières, proposent désormais des modèles économiques capables d’arbitrer entre performances d’entreprise et performances écolo. L’éco-édition ne déroge pas à la règle. […] Une idée de qualité médiocre tout d’abord, dans le droit fil des premiers papiers recyclés et de leur couleur grisâtre peu sexy. Aujourd’hui, force est de constater que les éco-papiers n’ont plus rien à envier à la qualité du papier classique. Seconde idée reçue, le coût. […] Reste la problématique, d’ailleurs légitime, de la mise en œuvre : la multiplicité des labels (FSC, PEFC, Imprim’vert, ISO 14001, etc.) complexifie les approches à l’éco-édition, jusqu’à parfois décourager les entreprises.”

8103635583 b Un bilan sur l’éco édition

Quelques définitions :

L’éco-conception L’éco-conception prend en compte les impacts environnementaux en amont d’un projet d’édition. Mené sous forme d’audit, un projet d’éco-conception définit des recommandations qui s’appliqueront aux documents papiers tout au long de leur cycle de vie. L’éco-conception analyse ainsi de manière pratique l’ensemble des aspects techniques (type et origine des encrages, grammage du papier, suppression des pantones) qui minimiseront l’empreinte écologique du document tout en valorisant une image réellement éco-responsable.

Les éco-papiers L’éco-papier fait souvent référence au papier recyclé, un matériau qui bénéficie d’un écolabel européen standardisé. Au-delà, les éco-papiers comprennent également les papiers issus de forêts gérées durablement. Ces papiers se regroupent sous deux principaux labels :

  • FSC : recommandé par le WWF et de nombreuses ONG depuis 1993, ce label promeut une gestion forestière écologiquement appropriée, socialement bénéfique et économiquement viable. Il concerne 4% des forêts exploitées dans le monde et bénéficie d’une bonne image internationale.
  • PEFC : ce label, mis en place en 1998 par 6 gouvernements européens, des représentants de la filière bois et des associations, est le label de référence pour les forêts européennes gérées durablement

6644873225 b Un bilan sur l’éco édition

Les éco-imprimeurs C’est enfin au cœur des processus d’impression que se joue l’éco-édition, d’autant que le respect d’un cahier des charges d’éco-édition n’est pas à la portée de tous les imprimeurs. Le label Imprim’Vert à été créé par les chambres consulaires, la FICG (Fédération de l’Imprimerie et de la Communication graphique), l’Agence de l’Eau et l’ADEME. Il s’appuie sur une forte réduction de l’utilisation de produits polluants, le recyclage des déchets et la sécurité des installations.

[ > La suite sur admirabledesign ]

Bref, en apparence, il est tout à fait possible d’imprimer “vert” et de conserver une qualité de produit similaire. Convaincu ? Et vous, le papier recyclé et les éco-imprimeurs (assez rares) c’est déjà en route… ou pas encore ?

Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Écrivez un commentaire