Archives de Graphisme

Lettre à tous les jeunes graphistes.

Hello à toutes et à tous icon smile Lettre à tous les jeunes graphistes.

Ce matin, je terminais la lecture de cette lettre intitulée « A Letter From An Old Graphic Designer To A Young Graphic Designer« , comprenez « Lettre d’un vieux graphiste à destination d’un jeune graphiste ». Loin d’être consensuelle, cette lettre fictive raconte l’expérience, la crainte, le sentiment face aux jeunes graphistes. Elle dispense également de quelques conseils, et d’un point de vue à considérer dans sa pratique. J’en ai profité pour vous la traduire, mais si vous la préférez en version originale, c’est ici.

old2 Lettre à tous les jeunes graphistes.

« Cher jeune designer graphique,

Quand je recherche sur Internet « jeunes graphistes », Google me montre au moins 5 articles sur comment vous, jeunes gens talentueux, comment vous êtes brillants. Tout ce talent va élevé votre ego, tout ce talent va vous faire du bien. Mais quand je cherche « vieux graphistes », je ne vois que des articles qui mettent en doute nos capacités, notre avenir et nos compétences obsolètes. Cela me laisse songeur quant à ma place dans l’industrie du design graphique.

Ainsi, je ne vois pas comment un vieux designer graphique peut gagner contre vous. Vous gagnez cette bataille – au moins pour l’instant. Vos œuvres sont brillantes et vos idées sont fraîches. Vous avez faim de reconnaissance et vous êtes affamés de travail. Tout client pourrait vous engager en un clin d’œil. Vous êtes brillants ET polis car vous avez l’obligation de tirer votre épingle du jeu. En attendant, je suis échec et mat… Mais j’ai joué assez longtemps ce jeu pour mémoriser la partie. Et même si je n’ai pas eu de victoires récemment, lorsque j’essaye de visualiser ce que votre avenir va devenir, je ne peux m’empêcher de vous écrire.

L’odeur du stylet de votre tablette ne me fait pas peur. Quand j’avais votre âge, nous n’avions pas de CTRL + Z ou d’outils de plume virtuelle pour dessiner des formes mais nous faisions exactement la même chose que vous. Nous n’avions pas de calques mais nous devions penser en amont la totalité du projet afin de calculer la course de nos stylos pour éviter que certains éléments se chevauchent. Nous avons tout fait à la main avec des crayons et de l’encre. Ce genre de choses a développé en nous une patience et un entraînement qui ne peut être atteint avec le fait d’être employé, sous-payé et surchargé de travail au quotidien.

La seule raison pour laquelle je fais toujours ce métier… c’est la passion. J’aime être un graphiste. Je suis bon à cela et c’est pour ça que je n’ai jamais cessé… même si mes parents et mes amis ont à plusieurs reprises tenté de me dissuader. Vous êtes jeunes. Vous avez de la chance car aujourd’hui, beaucoup plus de gens comprennent que le graphisme est un vrai travail légitime et pas un passe-temps pour paresseux. C’est pourquoi, ne vous sous-vendez jamais. Lorsque vous travaillez gratuitement, vous êtes responsables du mal que vous causez à votre propre métier. Vous ne nuisez pas seulement à votre porte-monnaie, mais aussi tous les autres designers car cela signifie que nous aurons tous à ajuster nos tarifs afin de rivaliser avec les vôtres. Et sachez que vous ne serez jamais le moins cher. Puisque nous parlons de l’âge, vous pouvez supposer qu’avec le temps, nous avons aussi plus de bouches à nourrir.

Je vous écris… pas parce que je suis menacé mais pour vous offrir le conseil d’un graphiste à un autre. Vous pouvez penser que vous faites les meilleurs choix aujourd’hui, mais n’oubliez pas que j’ai des années devant vous… ce qui équivaut à un peu de sagesse, d’expérience et une longue liste de contacts. Je ne suis pas inquiet, l’expérience simplifie mon travail au quotidien. Mais vous, vous avez encore des années d’échanges et de choses parfois très compliquées avec vos clients. Vous retravaillerez vos créations plus d’une fois. Vous allez copier le travail d’un autre, changer quelques détails, et le revendiquer comme le vôtre. Vous tricherez et vous serez trompés également. Vous allez acquérir et perdre des amis. Vous allez acheter des carnets de croquis par dizaines que vous n’utiliserez jamais. Vous dépenserez votre budget sur du matériel d’art et des magazines internationaux. Vous serez à court d’idées. Et chaque fin de semaine, vous vous demanderez pourquoi vous êtes devenus graphiste. 

Il y a beaucoup de choses que je sais, mais il y a aussi beaucoup de choses que je ne connais pas puisque le design graphique est en constante évolution. Quand j’ai commencé, les fonds en dégradés étaient cool, le Comic Sans était une police occasionnelle pour certaines affiches et nous étions libres de coupler le rose néon avec du vert. Maintenant, il y a tous ces différents styles graphiques à la mode, tous ces picto et tous ces templates qui n’utilisent que des mots ou des formes géométriques. Honnêtement, il devient difficile de rattraper toutes ces tendances et ces nouvelles pratiques. Plus votre travail sera impressionnant et différent, plus vous aurez de chances de vous en sortir, que vous soyez un ancien ou un nouveau graphiste. La mort et la survie du design graphique se trouve en vous. Ainsi, techniquement, mon avenir en tant que designer est aussi entre vos mains. 

Les anciens graphistes sont là pour vous aider. Nous ne voulons pas vous prendre quelque chose. Certains d’entre nous ont démissionné, certains ont choisi d’autres carrières tandis que quelques-uns ont gardé espoir dans le fait que le graphisme est une industrie durable. Restez à flot. Aimez ce que vous faites. Tenez-vous occupés et inspirés. Dessinez, effacez, dessinez à nouveau. Choisissez des palettes de couleurs uniques et des polices rares. Modifier les effets que vous appliquez à votre travail. Organisez vos calques, vos fichiers, enregistrez votre travail. Vous connaissez sans doute tout cela par cœur, mais il vaut mieux qu’on nous rappelle certaines choses de temps en temps… parce que vous et moi, nous ne sommes pas si différents. Nous jouons dans la même équipe et nous utilisons les mêmes armes. Utilisez votre talent pour inspirer et élever une génération future qui va continuer ce que nous avons commencé main dans la main.

Cordialement,

Un vieux designer graphique » [source]

Un témoignage de fiction certes, mais avec beaucoup de points intéressants comme la valeur du travail créatif, comme le fait que nous deviendrons tous un jour de vieux graphistes, que les mécaniques du graphisme et du design ne se trouvent pas dans la tendance ou les outils moderne mais dans des choses beaucoup plus profondes…

À lire et à partager !