Hello 🙂

Aujourd’hui, c’est travaux pratiques avec avec un tutoriel sur la façon dont on peut fabriquer soi-même une insoleuse afin d’insoler ses cadres de sérigraphie. Pour vous expliquer, la sérigraphie fonctionne un peu comme sur le principe du pochoir. On imprime une image aux contrastes inversés (le noir en blanc et le blanc en noir), on place cette image par dessus son cadre (sur lequel on a mit une émulsion  photosensible, on appelle ça l’induction), puis on met le tout dans l’insoleuse. L’émulsion exposée aux ultraviolets durcit, elle bouche le tissu pour que l’encre ne passe pas, l’émulsion qui aura été protégée par les espace noirs de l’impression.

Donc, pour une bonne insoleuse, voici le schéma : Fabriquer la boîte, son couvercle puis installer les néons dedans.

Au niveau du matériel :

  • le bois (contre plaqué)
  • une plaque de verre (50x75x6mm)
  • 5 néons actiniques 15W G13 avec starters, douilles, équerres et fil.
  • 5 Ballasts ferromagnétiques de 15W chacun
  • du fil monobrin
  • un interrupteur
  • une prise secteur
  • des dominos

Alors, si vous avez tout le matériel et la motivation, je vous invite à lire le tutoriel chez Aurélien Thibaudeau !

(crédits schéma)




9 commentaires

  1. @Geoffrey Dorne: oui, j’ai regardé les insoleuses pro, puis, j’ai récupéré des piéces à droite et à gauche, par contre à la place du bois, j’ai fait un coffrage en alu, je posterai une photo un de ces 4, là je réfléchis à un mode de mise sous vide 😉

  2. cool ce tuto! Merci
    (juste une petite remarque, on imprime pas un négatif mais bien l’image désirée en noir,comme ça derrière l’image l’émulsion ne prend pas la lumière donc ne fait pas de réaction photosensible, donc on peut la nettoyer, et l’encre passe bien au niveau de l’image. 😉 )


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *