Hello 🙂

Ce matin, j’ai reçu un mail de Tania qui me présentait une galerie Flickr, plus précisément la galerie Flickr de Jason Fried. Jason adore prendre des photos de « signes sur les signes », comprenez de pancartes sur des pancartes 🙂 Le fait de sur-signifier quelque chose est le symptôme d’une mauvaise conception, d’un mauvais design. En effet, si le signe est bien pensé et bien conçu il se suffit à lui-même.

Et le pire c’est que j’en croise tous les jours… ;-)

D’ailleurs, la dernière fois que j’en ai croisé c’était il y a quelques jours dans un supermarché :

source




6 commentaires

  1. Rien ne me choque. C’est des supports de comm’ faites à l’arrache parce que les gens sont trop cons.

    Ex : « Please use other door. » Bah je suis sûr qu’il y a des gens qui vont essayer de rentrer par cette porte là malgré le panneau. Donc on rajoute « DOOR LOCKED » 😳

  2. Exactement, les gens sont de plus en plus assistés et ne font plus l’effort de faire preuve de bon sens. Le truc énorme (en étant graphiste), c’est que les 3/4 du temps, les pictogrammes ne se suffisent plus, aussi pertinents qu’ils soient. Vous imaginiez ça il y a 20 ans: « Rendu monnaie » écrit en corps 40 au-dessus d’un picto (évidemment éloquent)?

  3. Je crois malheureusement que ça souligne la saturation des pictogrammes. Aujourd’hui dans la rue on est tellement assailli de signes que l’on y prête même plus attention…

    Je suis le premier à me faire piéger en poussant une porte quand c’est écris en corps 40 « tirez la porte ».
    Ceci dit quand c’est écrit en comic sans je lis le panneau, comme quoi la déformation professionnelle peut avoir du bon des fois… ou pas…


Répondre à marroon Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.