Hello 🙂

Juste une petite image pour faire votre après-midi, voici l’affiche de la Fête de la Musique 2011. J’en ai parlé sur Twitter puis sur Facebook, mais je me dis qu’il était toujours bon de vous la présenter ici.. Cet été, il va faire beau, préparez vos lunettes de soleil… Hum.

Bon, j’ai peut-être raté un truc, je serais très curieux de comprendre le pourquoi de cette affiche. En attendant, je retourne lire twitter qui s’exprime sur le sujet ;-)




55 commentaires

  1. On dit que le Bad Design vend bien…
    Mais bon je trouve ça dommage pour le graphisme français !

    Après je suis curieux de savoir comment s’est passé le choix de l’affiche. Je ne pense pas que Claire Moreux soit responsable de ce design, j’imagine que c’est plus les décideurs qui ont impacté le graphisme.

    Après par extension ça pose le problème de l’éthique professionnel. À savoir, lorsqu’une de nos créations est autant dégrader et risque de ternir notre image de marque, peut-on, dont-on abandonner sa création ? Le client est roi, mais quand même !

  2. bien d’accord avec le commentaire de Florent (13), mais aussi avec le précédent de Monsieur Moustache; on ne peut malheureusement pas toujours faire du beau quand le client a le goût du moins beau (pour être politiquement correct, et peut-être parce que je ne vois pas le message caché derrière le graphisme)…
    On pourrait voir les projets refusés?

  3. +1 pour le 1er avril ! où est le poisson dans l’affiche ?!?!

    Alors je rebondis sur Adrien pour préciser que certes le client n’a pas forcément le même sens du beau (toujours en restant très politiquement correcte), mais le graphiste, lui, il l’a, enfin un minimum pour vivre de ce métier !

    Après je dirais que s’est une affiche très … comment dire … conceptuelle … heureusement que le plus important pour la Fête de la Musique se sont les oreilles, parce que là, je crois que nous sommes tous devenus subitement aveugles !

  4. @Adrien:

    Pas d’accord. Même avec un client pénible aux goûts douteux, personne ne te force à utiliser des dégradés immondes, une typo au-delà de l’abject et des clip-arts dessinés par ton petit neveu…

    Le pire, c’est que vu la visibilité de la chose, ça sera encore récupéré avec des discours à 2 balles sur la nécessité pour le graphisme contemporain d’avant-garde de s’affranchir des conventions esthétiques tout en maintenant un discours critique ironique en jouant habilement et de façon pointue sur la production graphique vernaculaire qui se profile comme une synecdoque allégorique de la création musicale…

  5. mais quelle horreur ! c’est posible de faire ça ?
    non c’est pas possible, y a un truc, c’est nous qui sommes à coté de la plaque peut-être, on a raté un wagon ?

  6. @Yoyo barre de rire merci 😆

    Franchement Claire Moreux explique nous ce… cette image colorée… enfin bon il en faut pour tout le monde mais moi je ne suis pas du tout client

  7. Vous me faites marrer. De toute façon le graphisme français est mort, inexistant. Ou pour le peu qui subsiste, c’est souvent lamentable. Vous êtes pour la plupart bien mal placés pour vous permettre de vomir sur cette affiche.
    Dieu merci, j’ai fait mes études de graphisme en Suisse.

  8. Eh bien … que répondre à tant de masturbation intellectuelle et de critique non constructive Melissa … Heureusement que tu es là pour nous sauver, nous, pauvres petits graphistes français en perdition ! [sarcasme]
    Tout ça pour dire qu’il ne faut pas cracher inutilement sur le graphisme français non plus ! Certes il n’est pas en tête, mais il y a tout de même de jeunes talents, doués, innovants, persévérants ! Il n’y a qu’à aller faire un tour sur le net pour s’en rendre compte …

  9. @avetis.kazarian: Tu sembles satisfait de ta référence « littéraire », mais moi j’ai du mal à y voir autre chose qu’un triste cliché fondé sur une connaissance plus que superficielle de l’histoire du graphisme. Ce qui fait sourire, c’est surtout le ridicule de cette fausse connivence de graphiste inculte, toujours prêt à s’entendre sur le graphisme dit « suisse » et autres lieux communs.

  10. @avetis.kazarian: Bien sûr, mais à en juger par le niveau de tes commentaires, ta petite phrase relève plus d’un manque d’imagination et de culture que d’un troll – d’où ma réponse. Relis toi, tu penses vraiment que ton « comme en 33 » a encore un quelconque pouvoir provocateur :), non honnêtement, personne ne fait plus attention à ça, les points Godwin sont bradés depuis longtemps. Ce qui est regrettable, c’est bien plutôt le conformisme pesant avec lequel tu entends faire sourire ton lecteur. Dommage, car il y aurait beaucoup de choses à dire sur cette affiche, de manière ironique ou non. Mais c’est pas très grave finalement, et puis tu me diras… tout dépend du lecteur, et donc de Mélissa, puisque cette petite pique lui est en partie destinée. En attendant une réponse de sa part…

  11. Définir ta référence comme étant une référence « littéraire » t’a fait perdre ta crédibilité, qu’il s’agisse d’un pseudo-troll ou d’un manque de culture évident.
    Pour en revenir à mon commentaire de grosse pisseuse, sachez juste que je suis quotidiennement ce merveilleux blog, où je ne vois que des choses réjouissantes. Ne montez donc pas sur vos grands chevaux. Je suis juste terriblement déçue à chaque fois que je me rends en France, tout c’que je vois en matière de graphisme est, à mes yeux de puriste helvétique, de très mauvais goût.
    Ceci dit, le blog de Geoffroy me permet de ne pas perdre espoir.
    VOILA VOILA.
    (Encore une fois, j’trouve très déplacé de ta part que de citer ce « blog » que je ne me suis permis de linker à aucun endroit, G.)

  12. @Molissa: Merci pour ton commentaire 🙂 en effet, il ne faut pas perdre espoir, bien au contraire, chaque jour, je vois énormément de projets passionnants et de designers, de graphistes, de créateurs brillants 🙂 Pour ton « blog », je pensais qu’il était public, puisque publié « sur internet », non ? 😯 Je trouvais pertinant de le citer pour mieux visualise ce que tu apprécie, vu que tu affirme que le graphisme français est mort. En tout cas, dis-le moi si tu préfères qu’il ne figure pas ici, je retire mon commentaire sans soucis 🙂

  13. @Melissa: @Hendiadyn: Je pense qu’Avétis parlait de http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Rouge_et_le_Noir (enfin je m’autorise à en parler le connaissant plutôt bien…). De mémoire, le rouge se réfère à l’habit militaire et le noir à celui du clergé, et pour l’utilisation du blanc c’était surement pour parler de la peau blanche. C’était amusant comme remarque je trouve vu que les Suisses sont assez pointés du doigt pour leur racisme légendaire (je ne fais que reprendre les « on dit » et n’implique absolument pas moins opinion neutre sur les Suisses). Donc le coup de Godwin, blah blah blah, foutaise, c’est juste que cet idiot d’Avétis utilise Hitler et le nazisme comme ingrédient de base à tout trait d’humour.

    Et en passant Melissa, c’est Geoffrey, pas Geoffroy 😉

  14. @void:
    Bon sang, au temps pour moi je n’suis pas réveillée. Du coup je comprends la petite vengeance avec le MOLISSA. Navrée Geoffrey D:
    Tout s’éclaire quant à la référence « littéraire », d’un coup. Le rouge et le noir. Evidemment. Merci void.

  15. Coquinou.
    Et ouais pour le tumblr, vous risquez plus de voir que j’suis fan d’Edith Piaf et que j’suis terriblement fleur bleue plutôt que de voir ce qui m’inspire graphiquement. 😐

  16. @Geoffrey Dorne: Tu t’enflammes !
    Et sinon, pour en revenir au sujet. C’est quoi le graphisme français, en 2011 ? Je veux dire, le graphisme suisse a eu son âge d’or par exemple, et encore aujourd’hui l’on peut le définir assez précisément, avec son fameux style international, sobre, dépouillé et froid. Quid de la France ? Je me pose sincèrement la question et j’ose espérer que vous, acteurs de la scène graphique française, saurez me répondre et m’instruire.

  17. A la limite la première affiche de la fête de la musique, même si elle faisait un brin affiche FN, était mieux…
    J’aime aussi l’appli mobile! Aussi belle que l’affiche! 🙂

  18. Perso, je la trouve culottée et bien joué.
    Car avec son style amateur, c’est finalement la réappropriation de la musique par les artistes amateurs.. Il en va de même pour l’affiche..
    Un joli pied de nez..

    Car est on obligé d’être graphiste pour réaliser une affiche ?
    Est on obligé d’appliquer le style froid , sobre, international, passe partout et finalement rasoir.. ?

    C’est avant tout la fête de la musique bonne enfant celle du voisin qui sort un instrument et pas vraiment de la musique semi professionnelle.. L’affiche a essayé de le faire paraitre avec son style comic sans..Celle que les graphistes rejettent mais que beaucoup de personnes aiment.. et cela les agacent !

    Je trouve a ce titre le logo de la fête, bien conventionnel fait par un graphiste qui essaye de faire, d’établir une idée fausse, ultra convenu, de type gribouillis, stylo, car c’est la fête.. ..Pfffff..

  19. A moins que le briefing était d’abord de créer une appli iPhone à la base, et qu’il a fallu, en 5 min, la « décliner »… Cette affiche est vraiment inquiétante ;). Quel est le crea/agence?

  20. Comparons le prix qu’à coûté cette « créa » et les efforts que nous, petite agence de province, faisons toute l’année pour gagner de quoi bouffer… ;-(
    Bref… je veux bien admettre que cette affiche soit de l’art, car le beau est sujectif… mais ce n’est en aucun cas de la com… Heureusement, la fête de ma Musique n’a pas besoin d’affiche (i tutti quanti…) pour être une réussite…

  21. Je savais pas qu’il y avait le graphisme « mort » et le graphisme « vivant »… Je savais pas non plus que le graphisme avait des frontières.. Je tombe de haut…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *