Bonjour, ce matin, on commence la journée avec un texte très pertinent et on ne peut plus actuel puisqu’il aborde la question de la citoyenneté et du design. Dans ce texte d’une quinzaine de pages et écrit par Mohamed Ben Hammouda, professeur à l’Institut des arts et Métiers de Sfax, on peut y lire une critique de la production de masse des d’objets de design.

Ce que M. Ben Hammouda propose s’inscrit dans la pensée de Ivan Illich (l’auteur du fabuleux livre « La Convivialité ») à savoir que les objets redeviennent des liants et s’inscrivent au cœur d’une dimension citoyenne du design. Un texte qui a su ravir mon âme de designer et d’enseignant en design, c’est pourquoi je vous le partage aujourd’hui. Voici déjà l’introduction, je vous propose le fichier PDF en bas de l’article.

Pour télécharger en PDF le document sur le design et l’enjeu de repenser la citoyenneté à l’aune des nouveaux besoins culturels.

En conclusion de cette lecture, j’en retiens quelques éléments essentiels comme le fait que la gouvernance classique par le capitalisme dans le design se trouve perturbée lorsque l’on prend en compte les choses immatérielles (au sens de la non-production) comme le social, la confiance, la citoyenneté et bien d’autres valeurs. J’en retiens aussi que, dans le travail de design que je réalise depuis de nombreuses années, la volonté de non-croître, de non-produire se retrouve confortée dans la volonté de prendre soin (de l’humain et du non humain), de valoriser le vivant, d’œuvrer à sa pérennité plutôt qu’à une production qui viendrait détruire ce sur quoi elle repose.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.