Bonjour bonjour 🙂

Allez, hop on commence la matinée en forme, avec le sourire et l’envie de créer grâce  « The Public Domain Review », un site Internet qu’il fallait imaginer ! Ce site s’intéresse à toutes ces choses tombées dans le domaine public. Ce projet sans but lucratif est dédié à présenter de façon plus intéressante et assez inhabituelle des oeuvres qui ne sont plus protégées par le droit d’auteur et qui sont accessibles en ligne.

Et Ô surprise, on décèle également dans ce site une forme d’éditorialisation pour proposer le contenu sous une forme plutôt intéressante.

Enfin, il faut savoir que toutes les œuvres finissent un jour où l’autre par tomber dans le domaine public. Qu’elles soient oeuvres classiques (art pictural, etc.), oeuvres musicales, oeuvres littéraires, tous ces projets finissent abandonnés comme des fragments oubliés. Ce faisant, ils entrent dans le domaine public, un bien commun considérable de matériaux que chacun est libre d’apprécier, de partager et de tirer parti sans restriction.

Personnellement, je pense que le domaine public est un bien précieux et indispensable à la culture, à la création, au savoir, et qui (tout comme notre environnement naturel et notre patrimoine physique), mérite d’être explicitement reconnu, protégé, apprécié… et partagé !! 🙂

Et comme le disait justement Benjamin Bayart, : « des images élevées au domaine public, pas tombées dedans! » ;-)

source




11 commentaires

  1. Excellent ! je suis fan des gravures et des graphismes anciens. Souvent d’une étonnante modernité et source d’inspiration. Domage toutefois, après un bref coût d’œil, il ne s’agit que de scan basse déf. snifff. Mais quel plaisir des yeux.

  2. Super, et devine qui a dit que les choses « tombaient » dans le domaine public ? Les images ne « tombent » pas dans le domaine public. Elles s’y élèvent 🙂

  3. Bonjour,
    Je suis à la recherche d’une photo d’Elvis prise lors du Franck Sinantra show en 1960 de bonne qualité.
    Je trouve des choses (payantes !!) chez Corbis et Getty, mais je ne sais pas où trouver ailleurs.

    Des idées ?

    Merci de votre aide

  4. Fais gaffe aussi à Getty, ce n’est pas parce que tu payes que tu as l’autorisation d’utiliser la photo. Le prix ne concerne que l’autorisation du photographe à utiliser sa photo. Après, il faut encore obtenir l’autorisation de la personne représentée, si je ne me trompe.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *