Graphisme & interactivité  par Geoffrey Dorne

3 exemples de Google hacking

À des fins informationnelles, voici 3 exemples de Google Hacking ! Je rappelle à celles et ceux qui ne connaissent pas cette pratique, sa définition :

“Le Google Hacking est un phénomène totalement légal qui permet d’utiliser Google pour trouver des informations sensibles sur autrui, le plus souvent sans que ce soit réellement l’intention du moteur de recherche de générer de telles informations. Il s’agit toujours d’introduire les bonnes requètes ou demandes de recherche afin d’obtenir les informations souhaitées.”

upl3615798567 3 exemples de Google hacking

On peut ainsi obtenir :

  • des numéros de registre national;
  • des numéros d’impôts
  • des numéros de téléphone
  • des mots de passe.

Vous pouvez même obtenir des informations qui ne sont pas accessibles par le site web, comme des index avec toutes sortes d’informations qui ne sont pas traitées dans le site web. (c’est ce que je préfère :-p)

Pour illustrer cette défintion, voici 3 exemples de Google Hacking :

  • Pour chercher des fichiers qu´un site web n´affiche pas et qui ne sont pas ou ne devraient pas être directement accessibles par ce site web:

“robots.txt” + “Disallow:” filetype:txt

  • Pour chercher d´informations sur l´identité d´autres à base d´un curriculum vitae:

“phone ***” “address *” “e-mail” intitle:”curriculum vitae” +“social security number”

  • Pour jouer avec une webcam placée à un endroit public, sans que cela soit possible par le site lui-même:

intitle:liveapplet inurl:LvAppl

Sur ce, pas de bétise et vous pourrez sûrement d’autres techniques de ce style icon smile 3 exemples de Google hacking

Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

2 personnes ont laissé un commentaire... et vous ?

  1. Hugobiwan Zolnir

    21 juin 2010 à 17 h 25 min

    Trop fort tu étais. Et dès 2008 :mrgreen:

    RépondreRépondre
  2. Geoffrey Dorne

    21 juin 2010 à 17 h 28 min

    @Hugobiwan Zolnir: hey merci :)) Comment es-tu retombé sur cet article ? :-)

    RépondreRépondre

Écrivez un commentaire