Graphisme & interactivité  par Geoffrey Dorne

Quand le numérique rejoint l’haptique : une souris à retour de force et un disque dur qui grandit vraiment !

Comme j’en parlais il y a graphism.fr/category/592/graphisme/ » target= »_self »>graphique-gestuel-sign-par-samsung » target= »_blank »>quelques temps sur mon blog, la tendance du tactile dans laquelle nous sommes baignés actuellement commence doucement à dériver vers la tendance du gestuel (Kinect, interfaces mobiles gestuelles, etc.). Mais je décèle cependant que la prochaine évolution en matière de design ne se fera plus plus dans  le vide mais sera bel et bien dans l’objet, dans sa matérialité et dans le lien réel entre numérique et physique.

Et pour étayer mon propos, je vous présente le projet de recherche développé par des étudiants en design d’interaction Jan Barth et Roman Grasy. Ils ont réalisé une souris d’ordinateur à rétroaction tactile qui permet aux utilisateurs de percevoir le poids des fichiers ou d’autres données. De même, ils ont réalisé un disque dur qui s’agrandit et qui change de couleur selon la quantité de données qu’il contient.

Le « DataBot Harddrive »

La « DataBot Mouse »

Pour finir, je pense que, même si ces objets qui sont sous la forme de prototype, sont littéraux (ils représentent la physicalité du numérique de façon assez basique), cela va très certainement évoluer dans le bon sens et l’on verra apparaître des métaphores et des choses plus élégantes, plus fines. Au lieu d’un disque dur qui « grandit », nous verrons peut-être sa matière se transformer. Au lieu d’un SMS que l’on reçoit avec une sonnerie grinçante, on sentira peut-être son téléphone respirer…

Je vous laisser rêver, tout est possible icon smile Quand le numérique rejoint lhaptique : une souris à retour de force et un disque dur qui grandit vraiment !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

8 personnes ont laissé un commentaire... et vous ?

  1. JeanMary

    20 juin 2011 à 11 h 49 min

    un coup a se faire coincer son pull dans sa souris :lol:

    RépondreRépondre
  2. corey

    20 juin 2011 à 13 h 59 min

    Vraiment intéressant, j’avais interviewé Ines Le Bihan et Thomas Droze qui avaient un projet d’objet lumineux (un arbre) permettant d’indiquer aux enfants la consomation en énergie de leur école.
    Dans l’indication je crois effectivement qu’on avance a pas de géant grâce notamment aux étudiants qui veulent un retour a des valeurs plus humaines, ludiques et agréables que de simples leds.
    Pour l’objet en lui même il y a réellement une nouvelle appréhension du quotidien et … Vivement demain !

    RépondreRépondre
  3. Geoffrey Dorne

    20 juin 2011 à 14 h 03 min

    @corey: très juste :)

    RépondreRépondre
  4. delbaaz

    20 juin 2011 à 14 h 24 min

    Dans le même esprit, j’étais tomber sur cette présentation TED il y a quelques mois : http://www.ted.com/talks/fabian_hemmert_the_shape_shifting_future_of_the_mobile_phone.html

    C’est vrai que cela fait réfléchir!

    RépondreRépondre
  5. corey

    20 juin 2011 à 16 h 41 min

    @Geoffrey petite question : j’imagine beaucoup d’utilisations thérapeutiques dans les expériences que tu mets en avant. Tu sais si cette effervescence haptique +numerique touche aussi le monde médical ?

    RépondreRépondre
  6. Geoffrey Dorne

    20 juin 2011 à 16 h 52 min

    @corey: Pour l’instant je n’ai eu vent que de projets de réapprentissage après des accidents ou de projets en psychomot’ :cool:

    RépondreRépondre
  7. Jack NUMBER

    21 juin 2011 à 11 h 11 min

    Autant le disque dur c’est un peu gadget, bien que le « jeu » de la couleur est une idée pertinente.
    Autant la DataBot ajoute un sens tactile intéressant à l’utilisation d’un ordinateur.
    1 défauts : c’est une souris à boule :grin: (à l’heure des souris LASER et DEL).

    Ça serait marrant de tester une souris qui bloque lorsque l’on atteint les bords de l’écran… ha non ! Dans les soft’ 3d ça serait une vraie tanné ! Autant pour moi :roll:

    Mais dans une interface ludo-innovante c’est un point qui pourrait être abordé : limiter physiquement l’espace virtuel.

    RépondreRépondre

Écrivez un commentaire