Et oui, les baby-boomers s’en vont à la retraite et les nouvelles générations arrivent au sein de l’entreprise, il va falloir apprendre à travailler ensemble ! 🙂 Alors, ce matin, un article sur l’expension qui nous propose les 5 choses à savoir absoluments sur la génération Y, les 5 pièges a éviter en quelque sorte :

Piège n°1 : Laisser l’incompréhension s’instaurer avec leurs aînés.
Faites travailler les X et les Y ensemble en mode projet et mettez en place des formes de tutorat lors de l’arrivée d’un nouvel Y dans l’équipe. La cohabitation intergénérationnelle nécessite avant tout de l’écoute et de l’empathie.

Piège n°2 : Isoler les compétences et les savoirs.
Les Y ne supportent pas d’être rangés dans une catégorie : les empêcher d’accéder à de nouvelles compétences les frustre. Un mot d’ordre : circulation des savoirs ! Misez sur les synergies entre X et Y : les plus jeunes sont souvent plus à l’aise avec les nouvelles technologies et il n’est pas inutile qu’ils bousculent un peu les habitudes de leurs aînés.

Piège n°3 : Provoquer la confrontation hiérarchique.
Les jeunes actifs ont besoin d’être encadrés et stimulés, ils sont davantage à la recherche d’un mentor que d’un supérieur autoritaire. Le rôle du manager doit donc évoluer de celui de donneur d’ordres à celui d’accompagnateur voire à celui de « dirigeant-ressource ».


Piège n°4 : Etouffer les talents.
Habituée à se débrouiller seule, la nouvelle génération aspire à une certaine autonomie. Dans ce « désordre » qui s’instaure s’épanouiront les managers de demain. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille les abandonner à leur sort : ils sont en attente de feedback, d’un regard critique et de paroles constructives.


Piège n°5 : Oublier le sens.
Ce que recherchent les nouvelles générations c’est avant tout du sens, de l’authenticité dans l’action. Ils ont besoin de se sentir concernés et de connaître la finalité de leur travail. Il convient donc de les impliquer dans l’élaboration de la stratégie de l’entreprise, sa vision et ses processus de décision. En bref, chacun doit pouvoir trouver sa place au sein de l’organisation et sentir que sa contribution est reconnue. Favorisez la participation à la définition des objectifs et la prise d’initiatives !

Allez, pour lire l’ensemble de l’article dans le détail, c’est par ici ! Sinon, sachez que la génération Y, je vous en parle souvent sur ce blog, c’est parceque nous en sommes au début et qu’il va falloir s’habituer avec les générations à venir ! .. Et puis aussi, parceque les jeunes générations (même si j’en fait partie) me passionnent 🙂




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *