Hello 🙂

Hier soir, j’ai eu la chance d’aller voir « Splice » en avant-première, alors je vous raconte un peu 🙂 L’histoire en quelques mots : deux scientifiques superstars (Adrian Brody & Sarah Polley) créent, en laboratoire, des protéines pour soigner l’homme de certaines grandes maladies. Un jour, ils vont un peu plus loin en recréant la vie (qui me souffle Frankenstein ?). De là, cette « expérience » grandira et évoluera… pour le plus grand plaisir du spectateur! Le film réalisé par Vincenzo Natali (à qui l’on doit Cube & Cypher par exemple) est plein de surprises, je ne m’attendais pas à une si grande qualité au niveau de la photographie, des effets visuels & des images. Une excellente surprise donc!

Et une mention spéciale pour le générique d’ouverture du film, (créé par Kook Ewo) qui vaut vraiment le coup d’oeil. Un générique où la typographie trouve sa place et apparait au milieu de cellules, de peau, d’écailles, de tissus humains, le tout orchestré d’une très élégante façon. On doit également à son auteur le générique de Silent Hill & Solomon Kane par exemple… ;)

Je suis assez bon public de ce genre de films, il vous faudra donc apprécier le style, l’ambiance et l’imaginaire qui va, jusqu’au bout du film, de plus en plus loin. À découvrir donc le 30 juin au cinéma ;)

> Le site officiel du film

(et merci Pingoo !)




9 commentaires

  1. C’est vrai que le générique fait une part belle à la typographie, et qu’il peut être considéré comme superbe 🙂 il m’a personellement glacé le sang 😉

  2. Perso je trouve que les 1/3 du film sont biens (le début). Les reste c’est tout téléphoné, c’est monté crescendo pour pas grand chose au final. Aucune surprise.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *