Hello et bon mardi 🙂

Les smartwatch et autres bracelets connectés sont un peu la tendance du moment, notamment depuis que les prix diminuent et que leur aspect s’est éloigné des « montres calculettes » de notre jeunesse ;-) J’ai donc été amusé et intrigué lorsque j’ai vu que Will.i.am célèbre artiste / DJ / musicien, annonçait son dernier projet avec « iamPULS ».

will2

Vous le connaissez sûrement, Will.i.am est un DJ, musicien, auteur-compositeur, rappeur, chanteur, producteur et acteur américain. Il participe à de nombreux projets totalement décalés comme être le directeur de la création pour Intel ou encore être à l’origine de cette smartwatch.

iamPULS en images

will3 will4

Le iamPULS en vidéo

Pour la petite histoire, le iamPULS bénéficie d’un écran OLED courbe. Il est capable de donner et recevoir des appels et de fonctionner indépendamment de n’importe quel smartphone en utilisant directement sa propre carte SIM au lieu d’une connectivité Bluetooth.

Une smartwatch à part entière sortie tout droit de là où on ne l’attendait pas : l’univers d’un artiste / musicien. Elle est prévue pour arriver aux États-Unis et au Royaume-Uni et plus tard, partout dans le monde.

De mon côté, je réfléchis en me disant que lorsque l’on arrive à permettre à d’autres de créer leurs propre outils technologiques – numériques, on obtient parfois des surprises. Imaginez si demain je propose à un jardinier de créer sa propre montre connectée. Imaginez si demain un facteur crée son propre smartphone. Imaginez si demain, un enfant avait la possibilité de concevoir son propre ensemble domotique à placer dans sa maison… Cela me ravirait de pouvoir être surpris par tout cela.




6 commentaires

  1. Le concept d’un smartphone (ou tout autre objet) conçu par ses propres utilisateurs est vraiment une bonne idée vers laquelle il faudrait tendre. Par contre, bien que ça soit très beau sur le papier, en réalité c’est assez compliqué d’un point de vue conception/ingénierie (il y a énormément de paramètre à prendre en compte).

    Un concept de « smartphone-Lego » avait été présenté :
    http://www.lesnumeriques.com/telephone-portable/phoneblocks-smartphone-concept-modulable-concu-comme-lego-n31030.html

  2. Comme dit dans l’article, ce bidule « est capable de donner et recevoir des appels et de fonctionner indépendamment de n’importe quel smartphone en utilisant directement sa propre carte SIM au lieu d’une connectivité Bluetooth ». Ce n’est donc pas un bracelet connecté 😉

  3. Ah ben j’ai peut-être pas la bonne def du terme alors. Il me semblait que ça ne s’appliquait qu’aux appareils qui ont besoin d’un autre appareil pour fonctionner au maximum de leur capacité. Genre une montre qui pilote un smartphone pour jouer de la musique mais qui ne peut pas le faire en standalone.

  4. Le dernier paragraphe m’a mis en joie mode super saiyan !

    On en parle jamais vraiment dans le numérique, mais un outil doit être construit autour d’un besoin pour être vraiment adopté.

    Cependant avec un ordinateur personnel c’est l’inverse (et dans le fond un smartphone/smartwatch/smarties c’est aussi un PC).
    Comme c’est une grosse boîte à outils, on se l’approprie en se disant que l’on a forcément le bon tournevis quelque part dedans, et que le jour où un besoin frappe à la porte, on sera équipé.

    Mais dans le fond ça va jamais, y’a toujours un truc qu’on découvre après coup (parce qu’on essaie d’adapter un outil figé à un nouveau besoin) et ça casse tout (exemple : le GPS aurait été bien, l’autonomie est trop courte, software trop restreint ou qui bug sur des tâches critiques…).

    Je pense franchement que la smartwatch peut enfin briser cette approche.
    Comme la montre est plus exigeante (poids et volume réduit par rapport au téléphone) elle en a forcément moins sous le capot et ne tiendra pas la comparaison.
    Du coup elle devra compenser, et techniquement y’a qu’une solution : la réinventer (qui a dit « appelez-moi un designer ! » ? ^^).

    Perso je vois bien la smartwatch-Lego réussir là où le smartphone-Lego échouera.
    Pour une histoire de coût mais pas seulement, surtout parce que le volume d’un smartphone est limité, donc impose un choix, et donc un dilemme à l’usage.
    Certes la smartwatch est aussi limitée, mais elle est divisible ! (une grosse smartwatch peut faire 3 ou 4 petits smartbracelets, qui peuvent se répartir sur deux poignets, et pourquoi pas sur deux chevilles, un cou…).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *