Hello 🙂

Voici le film de fin d’année de Steven Briand étudiant de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (mon école ! 😀 ). Diplômé de la section animation, il a réalisé « FRICTION », une vidéo qui mêle action réelle, papier et stop-motion. Le film a été tourné avec un Canon 5D Mark II et le rendu est vraiment fluide…

En général, le rapport au corps (au travers de la danse) avec le numérique est assez délicat à réaliser. En effet, il faut pouvoir rendre le contenu numérique assez fluide pour pouvoir le lier au corps et il faut rendre le corps assez numérique pour qu’il s’intègre bien dans l’image. Le challenge est donc, je pense, de trouver cette harmonie entre les deux partie et, une fois cette harmonie trouvée, de jouer avec le corps, bien réel, bien physique et avec l’image numérique, parfois virtuelle, afin de distordre la réalité et de créer des ponts entre la réalité et l’imaginaire numérique.

Merci Anne




7 commentaires

  1. Très classe, bonne idée, belle réalisation qui a du être assez compliquée. J’allais mettre le même lien que Jeanjean (à voir aussi, même si c’est un poil moins bien réalisé ça vaut le coup d’oeil).

  2. Suberbe, on remarque l’inspiration d’Avatar (le dernier maitre de l’air) dans les mouvement de différents arts martiaux asiatique permettant de controler chaques éléments

  3. Dans un autre registre il y a aussi la performance chorégraphique de Beyoncé aux Billboard awards 2011 qui s’inspire de ce procédé.
    (Ici > http://www.youtube.com/watch?v=qkqUTY3G13M&feature=related )
    C’est vrai que cela crée vite un effet sensationnel (comme tu le dis des « ponts ») par l’impression de voir jaillir de son support 2D l’animation numérique au moyen de la chorégraphie, chouette corrélation artistique en tout cas. 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *