Bonsoir ! Connaissez-vous Arts+Labs ? Comme nous dit Ecran.fr, on pourrait, au travers de ce nom, croire a un laboratoire autour de l’art mais en fait il s’agit là d’un nouveau lobby d’équipementiers technologiques, d’opérateurs et de producteurs de contenus contre « la pollution du net ». Et, par extension, contre la neutralité du net.

Ecran.fr nous en dit beaucoup plus :

La semaine dernière, les sociétés américaines AT&T, Cisco Systems, Microsoft, NBC Universal, Viacom et la SGA (Songwriters Guild of America) se sont ainsi associées pour « promouvoir Internet en tant que lieu dynamique où tous les consommateurs peuvent choisir parmi une vaste gamme de produits, de divertissement et de services numériques ». La question soulevée est en fait celle de la gestion des tuyaux. A la tête de la coalition, on retrouve deux hommes d’influence à Washington. Mike McCurry, un démocrate co-président de Hands Off The Internet, un groupe d’industriels opposés à la neutralité du net, et Mark McKinnon, ancien conseiller du candidat John McCain pendant les primaires républicaine.

Arts+Labs indique vouloir « informer et éduquer les consommateurs sur la menace de pollution du net — des activités telles que le spam, le malware, le trafic illégal de fichiers et les virus informatiques — qui nuit aussi bien aux consommateurs, aux innovateurs qu’aux créateurs. » Et comment lutter aussi bien contre les envahissants spams que contre la violation du droit d’auteur ? En contrôlant mieux ce qui circule dans les tuyaux. L’organisation le dit clairement. Selon l’un de ses quatre grands principes, des « réseaux robustes et intelligents » sont « vitaux » pour pouvoir fournir « un accès rapide, sûr et fiable aux produits, services et sites légaux de leur choix ». La solution miracle vient ensuite : « les opérateurs de réseau doivent avoir la souplesse nécessaire pour gérer et étendre leurs réseaux afin de se défendre contre la pollution du net qui menace de ralentir et de congestionner le réseau pour tous les consommateurs. » Et d’appeler à « un réseau des réseaux auto-règlementé ».

Pour conclure, je vous invite a faire tourner l’information et a rester très attentif à ce arts+labs 🙂




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *