En cette fin de journée, je vous propose de découvrir un court documentaire sur le travail de Ben Eine, un artiste de rue qui officie notamment dans l’Est de Londres. Il nous explique et nous présente son travail, aux yeux des caméras, avec ses pots et ses bombes de peinture ainsi qu’avec une indéniable patience dans l’exécution de ses oeuvres.

Personellement, je suis étonné de voir qu’il n’a pas trop de soucis à peindre dans Londres avec le nombre de policiers et de caméras. Toujours bon à savoir ;-)




9 commentaires

  1. Sincèrement je ne trouve pas que ca casse temps de brique que ca.
    Il n’apporte vraiment rien de nouveau.
    En revanche je suis étonné tout comme toi que malgré les cameras et la police il ne soit pas plus importuné que ca.

  2. Rien de nouveau mais au final on y découvre un nouveau mur bien plus sympa 🙂 L’idée du projo, j’avais déjà vu ça sur une autre vidéo, j’avoue que l’idée est bonne ça permet de travailler plus facilement sur des lettres géantes et de manière bien plus précise ! Concernant le fait qu’ils ne se fassent pas « emmerder » par la police, je pense qu’ils ont obtenu une autorisation de la part de la ville de Londres pour refaire une santé à ce mur, tout simplement ! Non ?

  3. Je trouve que l’idée du retro-projecteur enlève tout intérêt, il y a des graffeurs (ce terme de street artiste me fait un peu vomir d’ailleurs) qui ne se servent que de leurs bombes et de leurs c******* (passez moi l’expression) pour tracer de superbes lettrages inattendus…

  4. Je suis du même avis que nkl, ça enlève toute la spontanéité qu’on attend en street-art. L' »artiste » se réduit à un peintre en lettres, exécuteur. Dommage car l’impact visuel de ses peintures a l’air vraiment impressionnant.

  5. Pour la petite histoire, Ben Eine a offert une de ces toiles au premier ministre anglais Godron Brown… Ca ne devait pas être à son goût car il l’a là sont our offert à Barack Obama… donc le street artiste a maintenant une de ces toiles accrochée à la Maison Blanche… Il est depuis devenu extrêmement populaire et la ville de Londres l’a commissionné pour peindre sur certains murs du quartier de Shoreditch… d’où la tranquillité face aux caméras et policiers…. CQFD


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *