coput

Hello 🙂

Allez, on continue notre journée de folie avec « Blink », une interface minimaliste mais très intéressante dans les usages du numérique aujourd’hui. Blink est une lumière qui se branche à votre ordinateur et qui vous indique vos notifications avec trois paramètres :

  • la couleur
  • la luminosité
  • la répétition

Blink rend accessible et compréhensible n’importe quelle source de données située sur internet. Ainsi, vous n’avez qu’à jeter un oeil à votre ordinateur afin de savoir ce qui se passe, tout ça sans vérifier toutes les fenêtres de votre navigateur. Blink fonctionne avec IFTTT, ce qui vous permet de créer des règles comme :

  • si je reçois un mail, clignote en rouge
  • si on m’envoie un tweet en privé, allume-toi doucement en bleu
  • si mon téléchargement est terminé, allume-toi en vert
  • si il neige à Chamonix, clignote en bleu
  • etc.

Pour la petite histoire, j’utilise déjà ce procédé sur mon téléphone portable, cela s’appelle NoLed. Le concept est très simple. Comme mon écran est éteint la plupart du temps et comme je n’utilise ni vibreur ni sonnerie, des petits pixels de couleurs s’affichent sur l’écran noir. Le violet m’indique un e-mail, le rouge un appel en absence, le vert un e-mail, etc. etc. Cela est également plus discret lorsque je suis en réunion par exemple et cela est nettement moins intrusif également.

source




10 commentaires

  1. Perso j’utilise une application du même genre : Light Flow
    La seul différence c’est que light flow utilise la LED présente sur certains téléphones (comme sur mon Nexus 4) et rend le tout un peu plus sexy 🙂

  2. C’est étrange de vouloir appliquer le processus de consultation d’un téléphone à l’ordinateur.
    Cela reste discret mais plus attrayant que la LED du téléphone, ça nous pousse à consulter notre ordinateur quand on passe devant.

    Par principe le téléphone est toujours sur soi donc c’est un canal de communication instantanée et la consultation est sensée être la plus rapide possible. Comme les appels ou les SMS. Les terminaux mobiles connectés ont rompu ces codes en apportant les emails et les tweet en instantané.

    L’email n’est pas sensé être lu dans la seconde sinon on appellerait la personne (si l’on a n’a pas son numéro c’est que l’on est pas assez proche de lui…). On ne s’attendais pas à recevoir une réponse à un courrier dans la journée.

    De la communication en mobilité on est passé à la communication en instantanée (sms > email). Le milieu professionnel y est pour quelque chose.

    La frontière entre les « smartphones » et les ordinateurs devient de plus en plus ambiguë.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *