Voilà un projet dont je voulais vous parler depuis quelques temps. Il s’agit de Marc Pfaff, Andreas Unteidig et Manuel Krings (trois étudiants  de la Köln International School of Design) qui se sont mis en tête d’envoyer un cube aux grandes figures internationales du design. L’idée de ce cube est de laisser se refléter le designer pour pouvoir faire ressurgir sa pensée lors de petites interviews que voici.

Les designers :

Stefan Sagmeister

Marco Piva

Steven Heller

Ruedi Baur (que j’ai eu comme professeur ;-) )

Michael Erlhoff

Massimo Iosa Ghini

Dieter Rams

van Stammen (pour les fans de The IT Crowd, ne parle-t-il pas comme Richmond ? 😀)

Un cube noir, profond et mystérieux, brillant de tous les côtés et avec des arêtes vives… il a la forme la plus rationnelle et la plus parfaite, il est bien conçu, avec des matériaux de haute qualité  une bonne finition, simple et élégante. Mais comme vous avez pu le voir dans ces vidéos, ce n’est pas tout, on est même très loin de s’arrêter à sa simple forme.

source / merci Tania




8 commentaires

  1. Superbe idée ! Cela me fait penser aux rapports équivalent qu’on pourrait entreprendre avec le fameux monolithe dans « 2001 Odyssée de l’espace »…

    Bref je n’ai pas encore vu toutes ces interviews, mais en tout cas les points de vues sont très intéressants !

    Donc :mrgreen: pour cette info !

  2. Génial cette idée de faire parler des designer à propos du cube.

    Le cube est mon volume fétiche, je suis artiste et j’ai voulu que mon atelier soit construit à partir de l’idée d’un « cube tombé du ciel »
    après un long travail de réflexion avec un architecte je me suis arrêté sur un volume dérivé du cube qui est arrivé sur terre et s’est partiellement enterré, d’où un bâtiment penché.

  3. Merci beaucoup pour cette nouvelle mais pas dans le sens ou on pourrait le croire… Ce genre de création me fait peur, pas parce que ça a été créé (c’est bien) mais parce que tant de monde en fait les louanges… Il s’agit d’un cube noir parfait sur lequel beaucoup de beau monde se masturbe (excusez le terme) et après ? Personne ne prend un zeste de recul… Je ne m’étendrai pas sur la question car tout avis est argumentable…J’espère seulement que ce cube ne sortira pas des hautes sphères du design minimaliste… Car pour moi si cela se répand c’est du design extrémiste à ce stade, c’est le nazisme de la création, avis très personnel… J’ai toujours peur de voir quelqu’un se soumettre à un monolithe, une croix ou un cube en l’occurrence… Chacun ses goûts c’est bien que ce cube existe et que les gens y aient accès… Mais j’espère pour moi qu’il y aura toujours le choix entre un miroir, une table et une chaise et un cube (ce dernier qui remplit soit disant les 3 fonctions et plus encore) omettant temporairement la sensualité des choses…J’ai pas attendu le cube pour être habile de mon cerveaux et mes dix doigts, ce cube ne flattera l’égo que des plus binaires à mon humble avis…
    Prochaine étape = on peut aussi faire l’amour avec ce cube (mais je crois que c’est déjà fait pour beaucoup)…

  4. Malevitch n’était en aucun cas un designer, c’est un artiste/peintre et son œuvre n’a jamais eu pour vocation d’être objet de design utile (ex = pour manger ou décapsuler une bière) … Il n’a jamais prôné ça il n’y aucune volonté d’industrialisation ni de commercialisation de masse dans ses œuvres… C’est un faux débat de comparer un designer et un artiste pictural débat clôt donc…Je suis près à parler sérieusement et lancer un débat autour de ce cube… Cependant Je ne blâme ni l’existence ni l’appréciation de ce cube, seulement le fait que ses usages sont la résultante de sa communication publicitaire et de aussi de l’imagination personnelle… Ors, c’est l’individu qui fait la valeur de cet objet mais objectivement ce n’est rien d’autre qu’un cube, en aucun cas un objet de design pratique ayant une fonction dédiée… J’attends qu’on aurait pu faire la même communication autour de n’importe quel objet… Mon portable peu aussi faire office de table à sushi, de repose pied, de décapsuleur… mais ce n’est pas du tout son utilisation habituelle, c’est un détournement qui ME concerne… Ici on arrive selon moi au paroxysme du foutage de gueule (là c’est très subjectif) car on vend le cube comme tel = servant à multiples choses mais en fait il ne sert réellement à rien à part à faire mousser son égo selon la manière dont on l’utilise (elle même dictée insidieusement par la com’)… En gros d’un objet impersonnel et totalement inutile on fait une communication qui donne l’impression au client d’être intelligent et malin de choisir cet objet tout en uniformisant visuellement son mobilier personnel (un cube noir multifonction ornerai votre salon en guise de canapé, miroir, table que sais je encore…) c’est idéologiquement dérangeant… Ce sont les mêmes principes qu’un régime totalitaire selon moi… Donner l’impression à l’individu a raison et est libre alors que petit à petit son mobilier et celui de ses semblables s’uniformise… Je ne pense pas que ça soit conscient de la part des créateurs ou des sphères intellectuelle qui prônent ce genre de design mais regardez autour de vous, les formes monolithiques pullulent déjà et ce cube n’est qu’un ajour à l’édifice… L’ultime objet qu’il m’attristerai de voir devenir un standard…

  5. @DonyT:

    Joli point Godwin, comparer un cube au nazisme, c’est l’assurance d’un débat équilibré.

    Un cube, c’est une des 5 solides de Platon, ça renvoit donc à l’esthétique et à la symétrie parfaite.

    Question de point de vue je suppose.

  6. Oui question de point de vue 😀 c’est tout à fait ça… Par contre c’est plus ce qui est dit autour cube que le cube lui même qui me fait penser à une ambiance totalitaire comme je l’ai dit… Je trouve flippant tant de théories et de « c’est une révolution », c’est l’aboutissement etc etc… Je trouve tout cela hyper dogmatique donc bridé… Ce cube est une création tout à fait louable et intéressante, mais sa sacralisation autant dans sa com’ que dans les témoignages est ridicule et/ou dangereuse (à moindre niveau bien sur, mais c’est un indice sociologique très intéressant)… Chacun est là pour étaler ses références culturelles donnant une importance au cube par une symbolique forte empruntée ça et là … Je pourrais aussi passer des heures à me masturber car ce cube évoque pleins de références culturelles pour moi aussi… Mais Personne ne m’a encore parlé de ce cube sans citer des références culturelles en se détachant de son égo… Donc je reste convaincu que ce n’est pas un objet de design, c’est une œuvre d’art aux fonctions élitistes puisqu’elle renvoi à des symboles culturels et à l’intelligence de son utilisateur (clairement l’égo du propriétaire, comme le fait une œuvre d’art) sauf qu’ici la fourberie réside justement dans la com qui vend autre chose au « client » et je suis sur le cul que personne ne réagisse de l’arnaque sous-jacente !! Et surtout de l’uniformisation culturelle que propose un tel objet… C’est carrément flippant désolé, je suis un peu émotif peut être mais je vois ce cube d’un très mauvais oeil !!!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *