Hello 🙂

Le week-end dernier, un très beau hackathon a eu lieu avec les markers de Tikkun Olam. Le hackathon abordait les problèmes réels rencontrés par les personnes handicapées ayant des besoins particuliers pour faire certains efforts. L’idée était donc de créer des dispositifs qui aideraient à améliorer la mobilité, l’indépendance, le confort et plus encore. Il y a eu beaucoup de projets qui ont été réalisés mais en voici quatre qui ont été retenus et primés 🙂

Le projet Grabber

hack1

Cet appareil a été conçu pour être utilisé par des personnes qui doivent prendre des choses avec leur bouche. Son objectif est très simple, si vous n’avez pas la possibilité de tenir les choses avec vos mains, vous allez pouvoir saisir ces choses et les déplacer chez vous. L’objet combine la 3D imprimée sur la base d’une pince et un dispositif préhensile par la bouche. Ainsi, avec un astucieux mécanisme à ressort, il suffit de serrer les dents pour serrer les objets. Pour la petite histoire, le prototype avait un petit problème au début, l’équipe avait avait conçu le dispositif de telle sorte que lorsque l’utilisateur mord, cela ouvrait la pince. Ainsi pensé, cela signifiait moins de travail pour la mâchoire. Mais dans les tests utilisateurs, ils ont réalisés que si vous relâchiez votre mâchoire pour attraper quelque chose, vous perdiez le contrôle, cela n’était pas « logique » pour l’utilisateur. Ils ont donc inversé le système pour un usage bien meilleur !

Le projet Smart Ass

hack2

L’équipe du projet Smart Ass a conçu un tapis de détection de pression qui peut se glisser sous le siège d’un fauteuil roulant. Chaque volet possède un capteur de pression imprimé en 3D et le tout est relié grâce à un Arduino. Smart Ass se connecte à une application mobile qui montre la pression sur le siège et indique où des points de pression peuvent se produire, mais aussi cherche à encourager l’utilisateur à se déplacer quand un secteur de son postérieur est resté trop longtemps appuyé. Vous l’aurez compris, le dispositif cherche à éviter les soucis de circulation sanguine. Les itérations futures seraient d’augmenter les capteurs afin d’avoir des informations de pression plus détaillées.

Le projet Carry Crutches

hack3

L’équipe Carry Crutches a utilisé essentiellement l’impression 3D et un cadran mécanique pour transporter… des boissons sur ses béquilles ! Pratique et bien pensé, ils ont ensuite fait une version contrôlée par ordinateur. Cette version utilise une batterie, deux servos moteur, un Arduino Uno, un capteur gyroscopique et un accéléromètre MPU-6050. Pour aller encore plus loin, une troisième variante inclus un plateau découpé au laser avec des emplacements pour les tasses et les autres ustensiles. Impressionnant !

Beity

hack4

Beity signifie « ma maison » en arabe. Cet objet est un kit de gestion des traumatismes à destinations des enfants réfugiés. Il est portable, fonctionne à l’énergie solaire et son contenu a été conçu en collaboration avec des psychiatres. Beity est une forme de méditation tangible avec des peluches qui cherche à atténuer le stress des enfants. Composé de jouets et fonctionnant avec la réalité augmentée, le système est vraiment simple et narratif. Pour la petite histoire, la structure est découpée au laser, on peut exécuter la partie logiciel depuis un iPad et le tout fonctionne avec un Raspberry Pi et une petite carte SD, rien que ça !

En bref, tous ces projets ont reçu des prix de Google, de MakerBot, et d’autres organismes. Même s’ils sont encore à l’état de prototype j’imagine déjà leur développement, leur transformation sous forme de projet de design à part entière ! De la pensée utile, de l’action concrète… tout ce que j’aime donc ! 🙂

source




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *