Bonsoir !

J’ai reçu un e-mail il y a quelques jours d’un étudiant en 5e année en communication graphique des arts déco de Strasbourg me posant quelques questions sur ma condition de chercheur à l’Ensad. Je profite pour vous partager ma réponse, qui, je pense, pourra en intéresser certain(e)s:

Voici mes réponses.

Comme tu le sais, je suis designer graphique & chercheur à l’EnsadLab. Le cycle de recherche dans lequel je travaille s’appelle IDN, pour Identité Numérique Mobile (http://idn.ensad.fr). Ce cycle date de 2009, je fais donc partie de la première génération ;-)

– Comment s’organise le travail ? en groupe ? par séminaire ?
Nous sommes 6 étudiants chercheurs accompagnés par 2 enseignants chercheurs (Étienne Mineur & Rémy Bourganel). Nous travaillons sur plusieurs projets en même temps et donc plusieurs rythmes. Des projets de fond, des workshops, des dossiers de veille, etc. Nous nous retrouvons une fois par semaine pour avancer et partager notre travail. Nous travaillons parfois en groupe, parfois de façon individuelle, tout dépend des projets et des affinités entre nos thématiques.

– Quels moyens avez vous à votre disposition ?
Nous disposons de tous les moyens de l’Ensad, (c’est à dire vraiment énormément) ainsi que d’un budget propre à la recherche. Ordinateurs, pôle impression, laboratoire d’électronique, intervenants, bibliothèque, ateliers, etc.

– As tu du temps pour ton activité de graphiste ?
Ce n’est pas évident en effet. L’équilibre doit se faire entre le travail de recherche, mes engagements auprès de mes commanditaires, mon blog. Je travaille donc en entreprise (Yoocasa) deux jours par semaine, je travaille ensuite sur mes projets de recherche le jeudi & vendredi, et le reste du temps je travaille sur mes projets freelance (le mercredi, le soirs & le week-end). Mais j’aime vraiment ce que je fais donc ce n’est pas un soucis 🙂

– Quel est le degré d’autonomie ?
Le cycle de recherche se passe en deux ans. La première année, nous apprenons et forgeons un savoir commun, complémentaire, nous élaborons de nombreux projets. Nous sommes donc guidés par le fil des projets mais sommes libres dans leur interprétation et notre rendu du travail. La seconde année (l’année prochaine donc!) sera plus axée sur de longs projets & la collaboration avec des industriels, des sociétés. Je te raconterai ça l’an prochain ;-)

– Le programme IDN t’occupe en permanence, ou quelques jours dans le mois/la semaine ?
Comme je te le disais plus haut, je suis à l’Ensad un jour dans la semaine. Après bien-sûr, c’est une préoccupation de tous les jours, tant dans la tête que dans l’exercice de mon métier de designer, surtout au niveau de l’expértise, de la prospective et de la méthodologie.

– Tu pense faire quoi après ca ?
Poursuivre sur ma route de designer avec un énorme savoir-faire en plus, mais pas que ça ;-)”

Voilà ! Je tiens à préciser que c’est ma propre vision des choses 🙂 Si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez pas à me laisser un petit mot




3 commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *