Parfois, il m’arrive de recevoir des e-mails me demandant des conseils de lecture sur le design. Autant, il y a six ans, je vous partageais cette longue liste, j’ai depuis bien changé. Lorsque l’on me demande ces conseils de lecture, je recommande tout sauf des livres de design. Parce que le design puise son intérêt dans toutes les sphères humaines et toutes les autres thématiques, voici une sélection de cinq livres qui ont changé mon approche du design.

Je vous les partage dans l’ordre de mes découvertes.

« Gunpei Yokoi » de Takefumi Makino et Florent Gorges

En dehors de son titre raté « Gunpei Yokoi, vie & philosophie du dieu des jouets Nintendo», cet ouvrage m’a été recommandé par Étienne Mineur (on s’en serait douté!). Au travers d’une biographie imagée, narrative et parfois technique, cet ouvrage raconte la vie de Gunpei Yokoi, ses infortunes, ses lubies ou encore ses craintes ou ses fantasmes qui l’ont conduit à créer. C’est parce qu’il a raté ses études que Gunpei Yokoi a rejoint Nintendo. C’est parce qu’il voulait tenir la main des jeunes femmes qui’il a créé le Love Meter… Je vous passe les exemples.

Ce livre a inspiré chez moi cette vision que portait Gunpei Yokoi : « la pensée parallèle des technologies désuètes ». Autrement dit : le détournement, le hack, la réappropriation de l’ancien, de l’existant pour créer du nouveau, du différent. [→ le livre]

« L’intimité au travail » de Stefana Broadbent

Découvert lorsque j’étais chercheur en design, ce livre m’a permis de rencontrer et d’apprendre auprès d’une des meilleures anthropologues contemporaines : Stefana Broadbent. Je ne tarirai pas d’éloges sur cette dame mais sachez que son livre aborde la question de l’intimité (familiale, relationnelle, conjugale, etc.) en lien avec le numérique et les situations de travail (ce qui représente une énorme partie du temps humain). Son livre m’a fait ressentir la passion de l’anthropologue, sa démarche mais aussi l’empathie nécessaire comme une façon d’apprendre, de comprendre et de créer. [→ le livre]

« Qu’est-ce que l’humain ? » de Pascal Picq, Michel Serres et Jean-Didier Vincent

Cet ouvrage est une très belle façon d’introduire la diversité de la question humaine. Tantôt philosophique, tantôt scientifique, il faut bien imaginer que le design est avant tout une approche humaine, une approche dans son ensemble. Ce livre m’a permis d’obtenir quelques clefs de compréhension pour ne pas tomber dans le travers de la vue unique, fermée et auto-centrée. De l’histoire animale jusqu’à la pensée, de la chaire vivante jusqu’à la mort, nous sommes tout cela à la fois. [→ le livre]

« Les naufrages, avec les clochards de Paris » de Patrick Declerck

Ce livre a été une claque. Patrick Declerck, psychanalyste et ethnologue, a suivi la population des clochards de Paris durant plus de quinze ans et il raconte la dureté de la rue. Pauvreté, solitude, santé, alcool… Toutes ces personnes sont victimes d’un système ultra violent qui est le notre, celui que nous entretenons à certains égards. Ce livre est aussi très dur dans sa réalité. Il m’est encore aujourd’hui d’une grande aide pour redescendre sur terre quant à l’utilité de nos métiers – et notre implication individuelle. [→ le livre]

« Mes inventions » Par Nikola Tesla

Ce livre est aussi une approche de la conception qui me sert presque tous les jours. On ne présente plus Nikola Tesla, mais je vous invite vraiment à essayer de vous emparer de sa façon de penser, de créer, d’avoir une vision et une approche au monde. Selon lui « Le but d’un inventeur est de trouver comment préserver la vie ». Il parle aussi beaucoup de sa façon de travail, son auto-analyse, les critiques qu’il recevait régulièrement et les combats qu’il a dû mener. Dans ce livre, il y a beaucoup de choses à garder pour soi, pour son quotidien. [→ le livre]

Voilà donc cinq livres qui sont, à mes yeux, des livres que les designers peuvent lire sans hésiter et qui ont été (sont encore) des sources d’inspiration pour mon quotidien.




2 commentaires

  1. Hello Geoffrey,

    Merci pour le partage, je vais les ajouter à ma liste de lecture !
    Pour ma part je conseillerai Le château des destins croisés d’Italo Calvino pour une autre perspective du travail systémique ux/ui (atomic design, boilerplates, parcours). Et si affinité toute son oeuvre et celle de l’OuLiPo…
    Et La tristesse du cerf volant de Françoise Mallet-Joris qui mon livre phare. Un livre sur la passion qui m’aide a rester ouvert, je le pose pas moin de Cent ans de solitude.
    Voilà !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *