Hello 🙂

Ce midi on va retourner à nos basiques, avec le site « Client suivant » dans lequel Gilles Dupui de l’ESA de Cambrai a regroupé des dizaines de citations que les graphistes sont habitués à entendre. Après mon petit site internet sur lequel je présentais les Secrets de Graphistes, ce sont donc des phrases de clients que l’on retrouve sur ce site. Amusant, drôle et décalé, mais hélas terriblement vrai…

Et vous… vos phrases de clients, vous en avez ?

sourcele site Client Suivant




101 commentaires

  1. Tu devrais mettre le logo PLUS GROS, on le vois pas assez ! et tu peu rajouter une ombre peut être là, ça flotte un peu ?
    Ou encore : on veut un visuel dynamique, tu sais, comme ce qu’on vous sur le web, 2.0, ça marche bien !

  2. « J’aime bien (c’est fourbe un client, ça commence toujours par j’aime bien 🙂 ) tes propositions, tu ne pourrais pas m’en faire une nouvelle qui serait un mélange de tout ça? »

    😕 beurk beurk beurk

  3. celle que j’ai entendu et qui m’a le plus marqué: « je te dis pas que je veux changer la charte, je veux juste changer la couleur, les polices et l’emplacement du logo »

  4. Ah ouais, on a tous les mêmes clients en fait 😕 Le pire restant pour moi le retour à la première proposition…

    Sinon voici la mienne :
    « C’est parfait ! On touche plus rien ! Sauf que niveau légal, on va devoir changer le nom, du coup ça colle pas avec le logo. Quitte à changer partons plutôt sur du bleu. Et tu adaptes la charte en conséquence. »

    Ou encore : « Faudrait que le 100% se transforme en soutifs sur la fille » (pour la pub Flash d’une banque en ligne ! Si si !)

  5. Pour ma part, ce que j’ai entendu trop souvent de fois
    « Par contre les formes phallique là, ca le fait pas trop, ca ressemble trop à des bites, tu peux pas trouver autre chose ? »

    😯

  6. « on pourrait changer la couleur? parce que ça ne plait pas à ma femme » (Madame qui n’a rien a voir avec le projet, vous vous en douterez 😉 )

    « Pour vous avancer, je vous ai fais le logo » 😯
    –  » … merci, trop gentil »

    « ça pourrait être blanc un peu plus foncé? » (et noir plus clair aussi? 😀 )

    « Ah il faut acheter la typo? … bon alors non, mettez de la Arial a la place » 😕

    La pire
    « Mais ça aussi j’aurais pu le faire » 👿

  7. Si vous le permettez, je sélectionne quelques unes de vos contributions pour mon blog? (Julien, Antoine, Cargo?…) et merci pour les liens des sites comme « logobiggercream » et « webagency ».
    Quel beau constat de l’état de la « Commande » ! Gil

  8. « T’utilises quoi comme logiciel ? Photoshop ? non ? et on peux pas le faire sur Photoshop ? »
    c’est bon, j’ai compris que tu connaissais Photoshop mec…

    « Ah t’as un Mac ! et c’est bien un Mac ? Moi j’ai un PC parce que Mac j’y comprend rien »
    Et laisse moi deviner : t’as Photoshop sur ton PC ?

  9. Je ne suis pas graphiste mais photographe donc moi il y a le traditionnel (et apparemment internationale): « il fait de belles photos quand même ton appareil »
    Le site Whattheduck les a recensés et en a fait des t-shirt. C’est très drôle. en parlant de Toshop et le premier qui m’a plu dit en Anglais « photoshop: au service des moches depuis 1988 ».
    Sinon j’ai un objectif TRES spéciale et le truc que j’aime bien entendre c’est « on peut pas faire le même chose avec photoshop? »
    Si on pouvait je ne me serais pas faite ch*er à me procurer cet objo merci.

    Je me suis spécialisée dans la photo infrarouge pour me démarquer. Incroyable le nombre de personnes qui pensent qu’on doit pouvoir faire ça avec Photoshop. Le meilleure c’est quand j’ai eu quelqu’un qui a essayé et qui m’a montré le résultat. Ca piquait les yeux.
    Ah et pour info il y a bien un filtre infrarouge sous Toshop mais ça n’a rien à voir avec mon travail (bin sinon ce serait trop facile)

  10. « Tu devrais me payer pour la direction artistique … » Après avoir pourri mon travail pendant des heures 😳

    « Ton travail est super, je peux pas te payer beaucoup pour l’instant mais je veux que tu sois mon graphiste à vie le site est super tout le monde adore »
    1 ans plus tard :
    « Grâce au site que tu m’as fait j ai trouvé une boîte de prod ils veulent rajouter des trucs sur le site tu pourrais me donner les sources »
    👿
    « Les affiches que tu m as fait son super mais les gens les volent pour chez eux » 😈

  11. ouai bon voila pas de quoi trop s’affoler, ces remarques proviennent de gens normaux qui sont pas en relation au graphisme, leur remarques sont logiques, pas de quoi en faire toute une expo, désolé pour l’auteur. Je regarderais quand même vos autre travaux ou reflexions, par curiosité.

    Cordialement,

  12. A Davy Debiton
    Tout a fait d’accord. C’est sans prétentions donc « pas de quoi s’affoler ». Ce blog est destiné à un certain public. Mais c’est aussi un reflet du réel manque de (re) connaissance de notre pratique.
    Qui dépasse le champs du graphisme (voir témoignage de Gwennaëlle plus haut). Merci de votre intérêt et point de vue. Cordialement, Gil

  13. J’en ai une bonne : « pas de quoi en faire toute une expo, désolé pour l’auteur. Je regarderais quand même vos autre travaux ou reflexions, par curiosité. » ^^

  14. La démocratisation des logiciels et la diffusion massive du numérique sous toutes les formes possibles (de Photoshop à Instagram) donnent l’impression qu’il suffit d’avoir le matériel nécessaire pour pouvoir TOUT faire. Webdesign, design graphique, illustration, photo, etc, tout est à portée de clic. Comme si l’outil faisait l’artisan…
    A ça, on rajoute d’énormes bases de données diffusant des millions de logos / photos / designs accessibles pour quelques euros, voire gratuitement.

    Tout cela explique sans doute les gros moments de solitude relatés plus haut.
    Blasé 😐

  15. Le top 1 que j’ai eu : « Bonjour, je veux un catalogue en ligne avec tous mes produits dessus ! je veux également qu’il y ait le bouton « ajouter au panier  » mais attention hein, c’est pas un site marchand, juste un catalogue ! »

  16. Et vous plaignez pas les mecs, il y a un petit malin qui est en train de mettre au point un appareil avec un logiciel (ou bien juste un logiciel) qui permet de choisir l’endroit où vous allez avoir « du flou » (répétez après moi BO-KEH) et du net (la encore on regarde bien ma bouche parce que c’est compliqué PRO-FON-DEUR-DE-CHAMPS). L’arnaque du siècle c’est que quand vous essayez de jouer avec c’est quand même sur une photo qui a déjà été prise par un pro.
    Ensuite ce qui m’a beaucoup faite rire (en tant que fille de médecin) c’est que l’article, qui vantait les mérites de ce truc, disait « fini les têtes coupées par grand-mère »
    Oh bordel…..ce logiciel fait en plus repousser les têtes? Mais c’est à la communauté scientifique qu’il faut en parler, pas au commun des mortels!

    Comment je sens que je vais en entendre parler de ce truc….

    Bon c’est pas tout mais il y a une trouée et des rayons de soleils qui passent alors je vais faire des photos IR.

    Bon courage à tous.

  17. Haha, j’aime bien les commentaires 🙂
    ça sent le vécu. Je retrouve l’ambiance de 99F, des clients cons qui ont des goûts de chiotte et qui croient tout savoir, et des créas blazés, remplis d’une imagination qu’on ne leur laisse pas développer, qui rêvent d’envoyer chier leurs clients, y’en a qu’ont craqué ??

  18. Oui, moi aussi je suis tout à fait d’accord avec Davy Debiton quand il écrit « pas de quoi s’affoler » à propos de ce blog qui est un reflet du réel manque de reconnaissance de la pratique du métier de graphiste.

    Personnellement, je ne me moquerais pas forcément d’un client étant donné qu’il n’a pas la perception et la vision d’un graphiste mais d’un autre côté, même si le site de Gilles Dupuis reste « sympathique » et qu’il n’a aucune prétention, il ne faut pas non plus tomber dans « la mentalité d’un graphiste » qui consiste à affirmer: « un graphiste c’est forcément logique et intelligent et les autres qui sont pas graphistes, c’est forcément des kékés et i zi connaissent rien ». Il ne faut pas non plus faire d’amalgames et il faut prendre ce blog avec philosophie et légèreté.

    Même si je suis peut-être un des seuls à le penser, je n’ai pas honte de dire que moi qui suis artiste peintre, illustrateur et qui m’intéresse au graphisme, me suis moi-même reconnu dans certaines phrases de clients étant donné que je ne travaille pas sur les logiciels et ne sais pas forcément m’en servir correctement, je suis malgré tout un graphiste. Je peux peut très bien ne pas forcément connaître plus de choses du graphisme qu’un client étant donné que le domaine de la création graphique est vaste et complexe et ne se limite pas uniquement à un échange entre des clients et des graphistes.
    Pourquoi les clients « normaux » ne comprendraient pas grand chose au graphisme alors qu’avant tout il reste quand même assez proche de l’art au fond selon mon point de vue?

    Si je parcours l’art au 20ème siècle, je constate quand même que l’art devient accessible un peu plus à tout le monde et est désacralisé, « Monsieur tout le monde peut devenir artiste », que tout est art, un client qui dit: « Ha ben, ma grand-mère, elle dessine aussi bien que vous, voyez-vous. », là je peux constater que la notion de « créateur », elle se contredit parce que « je peux être nul en dessin »(le croire en tout cas) et remarquer que mes dessins se vendent sur le marché du graphisme et qu’un graphiste n’a pas forcément besoin de savoir « bien » dessiner pour être intéressant, donc au fond le client qui ne sait pas dessiner peut se permettre de me dire qu’il dessine aussi bien que moi… Remarquez les dessins de Twombly, on se dit que n’importe quel kéké peut faire un gribouilli et pourtant, ses dessins se vendent des millions de dollars… Je ne dis pas qu’un graphiste doit forcément faire comprendre à son client qu’il sait dessiner un minimum et pas lui, je dis juste que vis-à-vis de l’art, il est quand-même logique que le client ait l’impression que lui aussi sait dessiner.
    Je ne cherche pas à critiquer le graphisme et je respecte bien évidemment ses codes mais je critique juste une place qu’il tient.
    J’en déduis que je suis moi-même potentiellement un graphiste aussi stupide que mes clients (sans vouloir m’auto-dénigrer) parce que quand j’aperçois une affiche qui pour moi me paraît abstraite, je vais penser la même chose que des gens « normaux », « je ne vais pas forcément comprendre… » parce que j’ai ma propre perception du graphisme et je n’ai pas honte de le dire.
    Aujourd’hui je me considère autant comme un graphiste « normal » et donc, du même niveau qu’un client au fond, parce que je me considère autant comme un créateur(dessinateur, peintre…) qu’un graphiste tel que vous l’interprétez, c’est-à-dire qui ne fait que rarement des erreurs, qui doit forcément avoir une logique incroyable sur les logiciels et être d’une lucidité, sensibilité et d’une rigueur irréprochable concernant les codes du graphisme face à son client « normal » qui ne comprendra que dalle à ce métier.
    Faut-il nécessairement comprendre CIESLEWICZ, WARHOL, Paul RAND ou BANKSY pour confronter ses points de vue sur le graphisme et remarquer que le graphisme est vite un domaine assez casse-gueule si on n’a pas compris un minimum qu’il reste assez proche de l’art sans pour autant négliger qu’on ne peut pas non plus en faire n’importe quoi? Paradoxalement, le graphisme est une passerelle entre des codes bien définis établis et l’art, la création…

    Sans avoir aucune prétention, de même que Gilles Dupuis, je ne partage pas forcément tous ces points de vue, ne le critique pas et respecte son travail mais je voulais juste confronter un point de vue et un regard comme un autre parmi tant d’autres sur le graphisme.

    Cordialement,

    Un anonyme.

    ps: Je sais que mon message est trop long mais j’ai essayé de faire le plus court possible et je m’en excuse!

  19. Le manque d’a-propos des clients est présent dans tous les domaines… comme quand ils disent à un intérimaire. « Soyez gentil sinon je vais voir la concurrence ».

  20. @un anonyme: il est vrai que pour des « initiés » au graphisme, certaines remarques des clients sont parfois aberrantes.

    Les clients disant qu’ils auraient pu le faire eux-mêmes ou que c’est simple à réaliser n’ont pas tort. Sauf sur un élément (et c’est là que je suis un peu en désaccord avec toi), ils n’ont pas eu l’idée… L’aspect conception/réalisation est la force du graphiste, mais aussi de tout autre métier de production. Les clients oublient souvent l’expertise, l’analyse et l’expérience que ces métiers demandent. La maitrise du logiciel, du langage de programmation ou d’un outil n’est rien, avec un peu de pratique n’importe qui peu le faire, certes.

    Mais le graphiste a son œil, il connait les codes graphiques, les règles de l’ergonomie, l’intégrateur connait beaucoup de règles sur l’accessibilité, le référencement ou encore l’ergonomie aussi, le développeur a une façon de penser, une intelligence particulière (désolé de parler surtout du web..).

    Tous ces métiers demandent souvent beaucoup d’empathie (que les clients n’ont que rarement) pour pouvoir se mettre à la place de l’utilisateur et ainsi produire de façon pertinente/efficace.

    Ce qui est ‘reproché’ ici au client c’est comme tu l’as dit le bridage de la créativité, des idées. Mais aussi la bêtise du client qui s’arrête à la maitrise d’un logiciel ou qui pense mieux connaitre le domaine que le concepteur/créateur auquel il fait appel (il le considère souvent comment un exécutant 😡 ).

    Dans ce genre de situations j’essaie d’être indulgent avec le client qui ne connait pas le milieu (jusqu’à aller dans la pédagogie 🙂 ) mais je le fais remarquer sans hésiter aux clients qui s’obstinent. Sans pour autant être borné, parmi les idées assez étranges se cachent parfois de bonnes remarques sur des choses qui ne nous sautent pas forcément aux yeux.

  21. @un anonyme:

    Non, non, ton comment n’est pas trop long,
    c’est même très intéressant toutes ces confrontations, notamment celle des deux marchés celui de l’art et celui de la com. oui un graphiste (multimédia) n’est pas forcement un artiste (même si parfois il aimerait bien ;)), et vice versa…
    oui une affiche avec un gros  » – 50% sur tout les produits Carf… » dans le métro est à la porter de n’importe qui ! et je serai pas étonné (je trouverais même ça normale) que ce genre de taff soit réalisé par le fils d’untel de 14ans, par le client lui même ou pire par une agence facturant un prix démesuré pour le faire réaliser par un stagiaire ! Tu parle de Warhol en voila une bonne idée héhé… suivez donc mes pensées…
    je me pose une question quel différence y a-t-il entre un « créatif » et un « créateur » ?

    pour en revenir aux sujet « phrases de clients » loin d’être pertinent mais sujet de blog très « fun et sexy » justement. Initiative que je kiff que dit-je « J’adooore » sisi… mais ce n’est pas le sujet de ma réponse.
    quel est le plus gros travail d’un graphiste ou créatif dans la com’ selon moi (et cela ne tient qu’a moi) créatif c’est surtout avoir les yeux grand ouvert sur ce qui entoure ça cible, les oreille grandes ouverte sur les sujets de discussion de ça cible, comment elle en parle, quelle vocabulaire utilise-t-elle etc… c’est plutôt le processus d’une intelligence sociale, de synthèse… de philosophie et d’humour qui s’opère. la plus part du temps pour ne pas dire tout le temps, c’est la cible elle même qui est créative !! replaçons les vérités là ou elles ce trouve.

    Pour les Graphistes c’est pareil le plus gros du taff (tient je commence à raccourcir, mon texte vas très long), est fait en amont, d’analyse et de conseil. Le temps passé sur photoshop n’est pas le plus long selon la technique acquise de l’outil.

    taff en amonts qui évidement répond aux questions et à l’ignorance du client (on c’est tous débarrassé d’un client relou en réalisant au pied de la lettre ça demande et ces exigences pour un résultat (évidement) plus que décevant et là héhé… ce n’est pas pour rien que c’est un métier à part entière.

    Blop, blop … j’écrirai bien encore un peu !

    par exemple, le métier de graphiste existe depuis combien d’années ? l’arrivé de photoshop n’a fait qu’ écrire l’évolution de l’histoire de celui-ci avec ses avantages et ses inconvénients.
    Métier qu’on exerçais sorti d’une école d’art plastique…

    vais-je arriver à la fermer… oui de suite !
    ciao, ciao !

  22. Pour rajouter mon grain de sel et je précise que je ne suis pas (du tout) graphiste mais..

    Ce que je constate dans cet article c’est que le monde du graphisme est un monde assez fermé et me semble t’il assez prétentieux (à l’image de la grève des étudiants ENSAD qui croit enseigner aux profs la façon dont ils devraient leur dispenser l’enseignement). À vous lire le client n’a rien à dire et chacune de ces critiques sont déconstructives et à côté de la plaque. C’est peut-être faux ou déformé mais c’est vraiment l’image reçu par moi, simple quidam. Le client et moi même ne maitrisons effectivement ni la technique ni le vocabulaire, cependant si quelque chose ne me plait pas il est probable qu’il ne plaisent pas aux visiteurs du site ou du produit à vendre puisque il ne faut pas l’oublier le public des graphistes ne sont généralement pas les critiques d’art, ça reste un métier destiné principalement aux consommateurs.

    Alors peut-être s’agit il d’une réaction épidermique face à la diversité des outils qui deviennent de plus en plus puissant et faciles d’accès mettant en danger votre profession. Comme le métier de la photographie qui est mis en danger à cause de la disponibilité d’image un peu partout sur le web, on perd la qualité au profit de la quantité (et souvent de la gratuité). Quoiqu’il en soit, rester critique et à l’écoute de son travail restera toujours une qualité.

  23. Personne ne dit à un maçon où à un charpentier comment faire. Ce qui est important c’est que ça se casse pas la gueule et pour ça le client fait confiance. Pourquoi c’est pas pareil pour les graphistes ? Pourtant tout le monde sait mettre une pierre sur une autre et couper un bout de bois.

    Un bon compagnon c’est 10 ans de travail, les bons graphistes ne commencent vraiment à sortir, au mieux, que 5 ans après leurs 5 ans d’études. Est-ce que c’est dur à comprendre qu’un bon ouvrier (je considère le graphiste comme un ouvrier) à besoin de temps et d’expériences pour se former ?

    C’est pas être orgueilleux de dire que quand on a compris Cieslewicz et Müller-Brockmann on sait un peu mieux comment construire une image que le neveu de la femme du patron qui à 2 mois de pratique et n’a que les pubs coca comme seule références.

    C’est pas de ma faute si le client sait pas lire une image, mais je ferai pas moins bien que ce que je sais faire. S’il est pas content il va voir Euro RSCG.

  24. @wluce0: lis tous les commentaires avant de juger. Je remet quasiment systématiquement mon travail en question mais je connais des personnes qui (même si ça crève les yeux) resteront sur leurs positions. Je pars du principe que n’importe qui regardant une chose que (co)produite a son mot à dire car elle sera potentiellement un utilisateurs/voyeurs de cette production.

    Sur la prétention c’est assez vrai.

    Pour la grève dont tu parle (je ne fais pas parti de l’ENSAD mais je connais une personne qui y est – elle n’y a pas participé, étant en stage), pourquoi n’auraient-ils pas le ‘droit’ ? D’après ce que j’ai vu cela a été une semaine de création libre, financée par l’école….
    C’est une école particulière qui favorise l’élitisme, c’est reprochable, mais qui n’a jamais remit en cause l’enseignement dans lequel il était ? C’est un mouvement que je trouve remarquable, peut-être admirable et pourquoi pas inspirant !

    Toute personne travaillant pour un client rumine contre lui, « quel con » en raccrochant le téléphone ou autre…. Et bien c’est pareil pour les métiers de la création graphique. Avec peut-être l’exception que (comme la cité -jil-) dans leurs autres métiers on ne leur dit pas « j’aurai pu le faire ».

  25. Oui je suis d’acc avec toi, il est vrai que certains clients qui ne sont pas initiés à votre métier vous sortent des phrases « abérantes » mais mettez-vous à leur place…
    Franchement, réponds honnêtement à ma question, parmi les clients pour qui tu bosses et qui t’a sorti une phrase « stupide », sans me moquer de toi, y en a forcément UN sur qui tu es tombé que tu as trouvé aussi intéressant que toi, qui a autant de charisme que toi et d’intérêt? En même temps, si tu te mets à la place des clients et que , je sais pas moi, je vais prendre des exemples, tu vas bosser pour un instit’, un vendeur de bananes, un comédien qui cherche à être reconnu dans ce domaine, etc…. y a bien forcément UN de tes clients aussi qui va se moquer de toi derrière ton dos…. parce que tu ne connaîtras pas son travail ou son domaine. Je ne comprends pas pourquoi ça ne devrait marcher que dans un sens, les clients c’est des idiots et les graphistes (bien sûr que non évidemment hahaha, humour…) sans parler de toi forcément…. mais de certains graphistes que j’ai cotoyés qui sont aussi intéressants qu’un instit, un facteur ou ton boulanger…. même si ils passent pour des blaireaux, je vois pas en quoi c’est drôle de se moquer d’eux? Je vois pas en quoi un graphiste peut repenser une société si lui se dit déjà, « Ha ba après tout, moi je sais très bien que mon statut de graphiste ne sera pas reconnu énormément, je vais passer ma vie à galérer et avoir une vie de misère, donc je peux me permettre de me payer la tête de mes clients parce que de toute façon, mon métier dépasse le graphisme quitte à faire preuve de cynisme gratuit, puéril, sévère voire « stupide » et méchant. Je considère que l’absurdité peut avoir ses limites et ne pas tomber dans la méchanceté et je ne parle pas de toi principalement.
    Dans ton commentaire, tu cites que « l’aspect conception/réalisation, c’est ce qui fait la FORCE du graphiste… et là je suis pas d’accord avec toi. Si j’interprète ce que tu dis, tu considères que tu as le droit de te sentir supérieur à d’autres individus parce que le métier de graphiste t’as donné le pouvoir ou une « force » magique ou divine de juger tes clients…. C’est pas parce que je suis graphiste que ma force et ma lucidité de graphiste me donne l’autorisation d’avoir le pouvoir d’infériorité ou de supériorité sur un autre individu! Oui, je te crois quand tu dis que « la FORCE du graphisMe, c’est son coup d’oeil, c’est sa capacité à critiquer une image », c’est complètement différent que si tu dis « la FORCE d’un graphisTe, c’est de critiquer le manque d’expérience de ses clients et de se donner l’autorisation de pouvoir se payer sa tête » parce que ça ne peut concerner que certains graphistes (leur point de vue personnel) et pas le graphisme en général. Pour moi, graphisMe et graphisTe sont 2 termes complètement différents.
    J’vois pas pourquoi j’vais perdre mon temps à avaler des « bêtises » ( tout beau tout frais….., sorties tout droit de Cambrai en plus! Quelle ironie du sort! Hé ba, j’vous félicite les mecs… sans faire de jeux de mots ou de calembours) pour vous dire que je ne vois pas la différence que vous faites entre vous et un autre individu, à part le fait que nous sommes tous passés par le même trou quand nous sommes venus au monde… un client va faire caca, un graphiste aussi ça fait caca…. ! On sait même faire des cacas qui bougent…..
    Ce genre de « phrases » qui visent des clients, c’est comme si je pense de quelqu’un:  » – Ha ba, lui là, tu vois…, j’le trouve un peu con parce que « Il a tiré la porte de chez moi au lieu de « pousser » la poporte de chez moi parce sur la porte, c’est marqué « Pousser la porte! Qu’est-ce qu’il est con ce meeeeec! »
    C’est la même chose que si je pense de mon client: « – Ha ba, lui là tu vois…, j’le trouve un peu con parce que au lieu de prononcer « pantoNe », mon client prononce « pantoMe »… (rooooo, qu »est-ce qu’il coooon mon client!) »

    Franchement, entre nous, on en arrive à un degré de stupidité et de bêtise que je ne comprends pas… Vous êtes d’accord avec moi? Mmmmm? Nan? Qui est le plus stupide au fond entre le client ou le graphiste? Je ne comprends franchement pas votre style d’humour et j’ai le droit de pousser mon coup de gueule quand-même pour vous faire un peu une leçon de morale, que le but de la vie avant tout, c’est de se dire « après tout, graphiste, c’est un métier comme las autres, je garde les pieds sur terre et le principal surtout, je respecte des VALEURS humaines simples! Je respecte les autres individus, en parlant de courtoisie, respect, égalité, tolérance (qui sont des mots qui ont disparu du dictionnaire depuis longtemps…. La méchanceté n’a jamais vraiment énormément fait évoluer la société. Je ne dis pas que aujourd’hui, on ne doit pas plus rire de rien ou rire de n’importe quoi, je dis juste « Au fond, si on rigole de quelque chose, c’est parce qu’il y a une raison valable… » et la méchanceté, ce n’est pas forcément une raison valable. Tu m’étonnes que certains graphistes ont du mal à se faire de la pub si déjà vous faîtes comprendre à vos clients qu’ils sont « un peu stupides », vu que ce sont des « êtres humains » comme tout le monde, ils vont le « ressentir » qu’ils sont des « moins que » vous… et ils ne vont plus vouloir bosser avec vous et eux aussi ils vont faire d’la pub sur vous:  » – Ha nan, j’te conseille pas de bosser avec ce graphiste parce je pense qu’il est hypocrite avec moi, j’ai vu leurs blogs et en plus, il a voulu m’inviter à « un dîner de c..s…, il est pas culotté avec moi… l’aut’ hey! » On en arrive au niveau d’un collégien de 12 ans et c’est grave quand-même ou je pense à 99F, je trouve ça bête et méchant et quand on fait preuve de méchanceté, on ne fait pas forcément preuve de tolérance, d’ouverture d’esprit…

    Je conseille de voir un film que j’ai récemment vu qui s’intitule « Sur les murs » et qui retrace le travail de Banksy, qui livre un regard sur la société anglaise, sur l’anglais moyen qui ne comprend pas pourquoi on lui salit et pourrit son mur de dessins alors que Banksy leur fait comprendre que c’est la société elle même, les immeubles eux-mêmes qui leurs pourrissent la vie avec la surconsommation d’images, de medias…. la société de consommation qui les poussent à consommer de la merde( bosser sans réfléchir, regarder la télé et boire du coca…)
    En parallèle avec ça, on pourrait se dire, « Est-ce c’est le client est né con, est con, borné et buté de nature et c’est sans espoir pour lui et ne sera jamais capable de comprendre un minimum le graphisme aujourd’hui ou alors est-ce que c’est la société dans laquelle il évolue qui l’englobe à devenir un petit plus con chaque jour au fur et à mesure de la société quit va se dessiner le 21ème siècle qui ne lui permet pas d’accéder à l’égalité des chances dans le domaine de la culture et de pleins d’autres domaines notamment? »

    Une fois de plus, je ne cherche pas à créer la zizanie, je dis juste un point de vue et les choses que je vois qui m’agacent et d’ailleurs je me suis intéressé à certains articles du blog de -Jil- qui s’intitule « tout le monde peut être graphiste » que je trouve très intéressant et qui prouve la situation paradoxale dans laquelle se retrouve le graphisme, actuellement qui le dépasse et son hypocrisie.

    Que la Force soit avec vous, cordialement.

    ps: pas besoin d’essayer de retrouver mon adresse ip (si ce n’est déjà fait ce week-end pour bien m’foutre la honte devant tout le monde… parce que je suis peut-être aussi stupide et taré que mes clients… arf) parce que vous avez le droit de ne pas être d’accord avec moi, mais de ne pas vous moquer de moi si je dis des bêtises; après tout, je peux, je n’ai pas commis de crime ou de délit et je peux bénéficier de la liberté d’expression… et d’avoir le droit de m’exprimer.

  26. @Jack NUMBER:Oui je suis d’acc avec toi, il est vrai que certains clients qui ne sont pas initiés à votre métier vous sortent des phrases « abérantes » mais mettez-vous à leur place…
    Franchement, réponds honnêtement à ma question, parmi les clients pour qui tu bosses et qui t’a sorti une phrase « stupide », sans me moquer de toi, y en a forcément UN sur qui tu es tombé que tu as trouvé aussi intéressant que toi, qui a autant de charisme que toi et d’intérêt? En même temps, si tu te mets à la place des clients et que , je sais pas moi, je vais prendre des exemples, tu vas bosser pour un instit’, un vendeur de bananes, un comédien qui cherche à être reconnu dans ce domaine, etc…. y a bien forcément UN de tes clients aussi qui va se moquer de toi derrière ton dos…. parce que tu ne connaîtras pas son travail ou son domaine. Je ne comprends pas pourquoi ça ne devrait marcher que dans un sens, les clients c’est des idiots et les graphistes (bien sûr que non évidemment hahaha, humour…) sans parler de toi forcément…. mais de certains graphistes que j’ai cotoyés qui sont aussi intéressants qu’un instit, un facteur ou ton boulanger…. même si ils passent pour des blaireaux, je vois pas en quoi c’est drôle de se moquer d’eux? Je vois pas en quoi un graphiste peut repenser une société si lui se dit déjà, « Ha ba après tout, moi je sais très bien que mon statut de graphiste ne sera pas reconnu énormément, je vais passer ma vie à galérer et avoir une vie de misère, donc je peux me permettre de me payer la tête de mes clients parce que de toute façon, mon métier dépasse le graphisme quitte à faire preuve de cynisme gratuit, puéril, sévère voire « stupide » et méchant. Je considère que l’absurdité peut avoir ses limites et ne pas tomber dans la méchanceté et je ne parle pas de toi principalement.
    Dans ton commentaire, tu cites que « l’aspect conception/réalisation, c’est ce qui fait la FORCE du graphiste… et là je suis pas d’accord avec toi. Si j’interprète ce que tu dis, tu considères que tu as le droit de te sentir supérieur à d’autres individus parce que le métier de graphiste t’as donné le pouvoir ou une « force » magique ou divine de juger tes clients…. C’est pas parce que je suis graphiste que ma force et ma lucidité de graphiste me donne l’autorisation d’avoir le pouvoir d’infériorité ou de supériorité sur un autre individu! Oui, je te crois quand tu dis que « la FORCE du graphisMe, c’est son coup d’oeil, c’est sa capacité à critiquer une image », c’est complètement différent que si tu dis « la FORCE d’un graphisTe, c’est de critiquer le manque d’expérience de ses clients et de se donner l’autorisation de pouvoir se payer sa tête » parce que ça ne peut concerner que certains graphistes (leur point de vue personnel) et pas le graphisme en général. Pour moi, graphisMe et graphisTe sont 2 termes complètement différents.
    J’vois pas pourquoi j’vais perdre mon temps à avaler des « bêtises » ( tout beau tout frais….., sorties tout droit de Cambrai en plus! Quelle ironie du sort! Hé ba, j’vous félicite les mecs… sans faire de jeux de mots ou de calembours) pour vous dire que je ne vois pas la différence que vous faites entre vous et un autre individu, à part le fait que nous sommes tous passés par le même trou quand nous sommes venus au monde… un client va faire caca, un graphiste aussi ça fait caca…. ! On sait même faire des cacas qui bougent…..
    Ce genre de « phrases » qui visent des clients, c’est comme si je pense de quelqu’un:  » – Ha ba, lui là, tu vois…, j’le trouve un peu con parce que « Il a tiré la porte de chez moi au lieu de « pousser » la poporte de chez moi parce sur la porte, c’est marqué « Pousser la porte! Qu’est-ce qu’il est con ce meeeeec! »
    C’est la même chose que si je pense de mon client: « – Ha ba, lui là tu vois…, j’le trouve un peu con parce que au lieu de prononcer « pantoNe », mon client prononce « pantoMe »… (rooooo, qu »est-ce qu’il coooon mon client!) »

    Franchement, entre nous, on en arrive à un degré de stupidité et de bêtise que je ne comprends pas… Vous êtes d’accord avec moi? Mmmmm? Nan? Qui est le plus stupide au fond entre le client ou le graphiste? Je ne comprends franchement pas votre style d’humour et j’ai le droit de pousser mon coup de gueule quand-même pour vous faire un peu une leçon de morale, que le but de la vie avant tout, c’est de se dire « après tout, graphiste, c’est un métier comme las autres, je garde les pieds sur terre et le principal surtout, je respecte des VALEURS humaines simples! Je respecte les autres individus, en parlant de courtoisie, respect, égalité, tolérance (qui sont des mots qui ont disparu du dictionnaire depuis longtemps…. La méchanceté n’a jamais vraiment énormément fait évoluer la société. Je ne dis pas que aujourd’hui, on ne doit pas plus rire de rien ou rire de n’importe quoi, je dis juste « Au fond, si on rigole de quelque chose, c’est parce qu’il y a une raison valable… » et la méchanceté, ce n’est pas forcément une raison valable. Tu m’étonnes que certains graphistes ont du mal à se faire de la pub si déjà vous faîtes comprendre à vos clients qu’ils sont « un peu stupides », vu que ce sont des « êtres humains » comme tout le monde, ils vont le « ressentir » qu’ils sont des « moins que » vous… et ils ne vont plus vouloir bosser avec vous et eux aussi ils vont faire d’la pub sur vous:  » – Ha nan, j’te conseille pas de bosser avec ce graphiste parce je pense qu’il est hypocrite avec moi, j’ai vu leurs blogs et en plus, il a voulu m’inviter à « un dîner de c..s…, il est pas culotté avec moi… l’aut’ hey! » On en arrive au niveau d’un collégien de 12 ans et c’est grave quand-même ou je pense à 99F, je trouve ça bête et méchant et quand on fait preuve de méchanceté, on ne fait pas forcément preuve de tolérance, d’ouverture d’esprit…

    Je conseille de voir un film que j’ai récemment vu qui s’intitule « Sur les murs » et qui retrace le travail de Banksy, qui livre un regard sur la société anglaise, sur l’anglais moyen qui ne comprend pas pourquoi on lui salit et pourrit son mur de dessins alors que Banksy leur fait comprendre que c’est la société elle même, les immeubles eux-mêmes qui leurs pourrissent la vie avec la surconsommation d’images, de medias…. la société de consommation qui les poussent à consommer de la merde( bosser sans réfléchir, regarder la télé et boire du coca…)
    En parallèle avec ça, on pourrait se dire, « Est-ce c’est le client est né con, est con, borné et buté de nature et c’est sans espoir pour lui et ne sera jamais capable de comprendre un minimum le graphisme aujourd’hui ou alors est-ce que c’est la société dans laquelle il évolue qui l’englobe à devenir un petit plus con chaque jour au fur et à mesure de la société quit va se dessiner le 21ème siècle qui ne lui permet pas d’accéder à l’égalité des chances dans le domaine de la culture et de pleins d’autres domaines notamment? »

    Une fois de plus, je ne cherche pas à créer la zizanie, je dis juste un point de vue et les choses que je vois qui m’agacent et d’ailleurs je me suis intéressé à certains articles du blog de -Jil- qui s’intitule « tout le monde peut être graphiste » que je trouve très intéressant et qui prouve la situation paradoxale dans laquelle se retrouve le graphisme, actuellement qui le dépasse et son hypocrisie.

    Que la Force soit avec vous, cordialement.

    ps: pas besoin d’essayer de retrouver mon adresse ip (si ce n’est déjà fait ce week-end pour bien m’foutre la honte devant tout le monde… parce que je suis peut-être aussi stupide et taré que mes clients… arf) parce que vous avez le droit de ne pas être d’accord avec moi, mais de ne pas vous moquer de moi si je dis des bêtises; après tout, je peux, je n’ai pas commis de crime ou de délit et je peux bénéficier de la liberté d’expression… et d’avoir le droit de m’exprimer.

  27. @un anonyme: Et bien, quel ardeur, on frôle la haine. Je pense que tu as mal interprété ce qui a été dit ici.
    Personne n’a prétendu être intéressent ou plus intelligent que qui que ce soit.
    Les phrases postées ici ne le sont pas dans le but de se moquer niaisement des clients que l’on a rencontré.
    Et le plus souvent ce sont les dires de clients qui pensent que l’on est là que pour exécuter leur désirs (qui d’après eux pourraient le faire tout aussi bien) et qui pensent tout avoir et avoir raison la plupart du temps. L’image que tu décrit (la personne se prenant limite pour un dieu, sans défaut et moqueur au possible) c’est un peu celle de ces clients « intouchables » qui prennent les prestataires pour des bourriques sans vie, qui nous maile à 17h30 pour quelque chose qui sera (pour eux) toujours plus urgent que le reste.

    C’est un débat un peu inutile car la base du message de Geoffrey faisait la promotion des affiches produites par Gilles Dupui qui parlait des phrases « à ne plus dire » aux graphistes. Il proposait ensuite de partager quelques phrases que les clients que nous avons eux aurait pu nous dire.

    C’est comme VDM ou BashFR (DansTonChat). C’est de l’anecdote communautaire légère pour rigoler un peu.
    Pas de quoi en faire un débat en 14 tomes.

  28. @Jack NUMBER: oui oui bien sûr c’était pas non plus de la « haine » (c’était involontaire de ma part en tout cas) et t’as mal interprété ce que j’ai dit mais le problème c’est qu’il peut vite y avoir un « amalgame » qui peut se créer et on a du mal à comprendre si le but c’est drôle, gentil ou méchant? c’est tout! …. si on ne connaît pas les personnes en face de vous, je vous crois tout à fait qu’il y a vraiment certains cons pour qui vous avez travaillé, on a du mal à voir parmi des clients (de qui on parle?) de tout le monde ou de personne… c’est tout! Le graphisme dépasse pleins de choses. J voulais juste dire ça et après désolé d’avoir fait un débat long et inutile, mon but n’était de blesser absolument personne, sinon 1000 fois désolés…
    Je ne me suis pas de attaqué « directement » et violemment à vous mais à ce que vous dites… Y a une grosse différence entre m’attaquer directement à qqu’un et à m’attaquer à ce que je peux lire parce qu’il peut y avoir une raison (d’acc/ pas d’acc’) et je n’ai franchement rien contre toi ni Geoffrey ni G. Dupuis… dont je respecte totalement et sincèrement leur travail en général… voilà.

    Maintenant, dernier message, je ne vous embête plus.

    Cordialement.

  29. Déjà vu et entendu :
    « Vous pouvez pas éclaircir la black (mannequin) ? Pour la chinoise, ok, ça renforce notre capital sympathie multiculturel. »

  30. c’est pas « sur le mur » le film de banksy, mais « faites le mur »…

    Excuses à la personne anonyme mais j’ai lu tout ces commentaires, ce qui a du me prendre environ 2 heures, et c’est la seule chose qui me semble utile de souligner…

  31. Hello tout le monde !!!

    Je viens de finir mon apprentissage et il est vrai que ces phrases (pour la plus part…) reviennent régulièrement lol

    Pour ma part celle qui m’a le plus marqué (et qui sera rérérérérépétée au moins 3x dans l’année, par client) c’est :

    « J’ai besoin de ce travail le plus vite possible !!! » (oublie de dormir, boire et manger) lol. Une fois envoyé le travail par mail, tu reçois une très mignonne réponse automatique : « le destinataire est actuellement en vacance pour une durée d’ENVIRON 3 semaines » XD !!!

    A bientôt et c’est vraiment un super blog !!!

    Aleb

  32. Un grand classique : « C’est à faire pour quand ? »… > »c’est à faire pour hier »… 😯
    « Entre la ligne 25 et la 26, il y a 2.5mm d’écart alors qu’entre la 26 et la 27, il y a 2.8… »… « c’est sur la sortie du copieur, mais à l’écran, c’est nickel ! »… « vous pouvez me refaire et me renvoyer une sortie quand même ? »…
    Le lendemain… « c’est bon pour les lignes 25 et 26… par contre, il y a le même problème entre la ligne 42 et la ligne 43… » 😆
    « C’est bon pour le graphisme des montres… par contre, on les fait fabriquer en Chine, il faut un fichier Illustrator version 3.3″…Oo
    (vécu et réalisé après réinstallation de plusieurs versions…)

  33. J’allais oublier le « je vous ai préparé une maquette sur papier pour que vous sachiez où placer le texte, les visuels et le logo »…

    …et un des « must » : propos recueillis par une commerciale auprès de clients : « alors, c’est vrai ce qu’on dit ? …que tous les créatifs sont des drogués ? »… bah oui, comment veux-tu être créatif sinon ? 😆

  34. @wluce0
    Beaucoup des exemples cités qui font rires sont simplement une question de vocabulaire. Si les gens se posaient deux secondes pour se demander si ce qu’ils vont dire est intelligents ils ne le diraient pas.
    Je ne connais RIEN du tout au métalangage graphique mais ils n’ont pas inventé la communication verbale et donc il suffit de se demander deux secondes si les modifications que je veux ne sont pas une atteinte précise à cette charte graphique que je prétends ne pas vouloir toucher.
    Mais ce qui est agaçant dans ce genre de réflexion n’est pas tant ce qui est demandé que le fait qu’il y a clairement une autre attente derrière ce qui est dit que les gens ne formulent pas. Résultat ils disent quelque chose de plus énorme encore.

    En tant que photographe je n’ai pas peur du numérique bien au contraire. C’est comme tout et n’importe quoi. Il y a une évolution et la refuser c’est s’enterrer, il ne faut donc pas se plaindre.
    Mais quand quelqu’un me dit « il fait de belles photos ton appareil » j’ai juste envie de l’utiliser comme une masse et de lui mettre un coup dans les dents. J’adore que les gens aient des certitudes (des erreurs) qui me permettent d’engager la conversation pour me mettre en avant. Mais il y a parfois des phrases qui sont vexantes.
    C’est la même choses dans toutes les professions. Mon père est médecin est dans ce milieu il y a les patients qui entre dans le cabinet et qui dictent au docteur leur pathologie et le traitement à appliquer et là le médecin a juste envie de dire « et mes 10 années d’études je me les mets là où le soleil ne brille pas? ». Il ne faut pas croire que c’est dû à la TV. Je parle de choses entendues il y a 20 ans.
    Le soucis c’est les gens qui ne veulent pas entendre/comprendre que le graphisme c’est un métier.

    Je vais me faire frapper par tout le monde ici mais j’assume ok?

    Je commence mon entreprise donc je n’ai pas beaucoup de sous (parfois je n’ai pas assez pour me payer à manger). Pour l’affiche de mon expo je ne voulais pas faire ça sur mon imprimante et faire un travail de « m » et il existe des imprimeurs dont c’est le métier. Par contre pour la réalisation de l’affiche et bien j’ai fait ça moi même.
    OH B*RDEL!
    Je confirme.
    Graphiste c’est un métier.
    J’ai fait un travail qui me convient mais qui est à des années lumière de ce qui aurait été fait par un pro et j’y ai passé une journée.
    Les commentaires de clients mis ici sont juste un reflet de ce manque de prise de conscience ou de reconnaissance.

  35. @Joker
    Mon dernier mariage a été un coup de bol: la nièce d’une copine se mariait et donc elle m’a placé, le contact s’est bien passé au début de l’année et donc on a signé. Lors du mariage tout s’est très très bien passé et tout le monde a dit à ma copine et aux mariés que j’étais super sympa (ou rigolote je ne sais plus).
    Ma copine leur a dit que c’était normale, j’avais pris du LSD!

  36. Moi — Envoyez moi une version basse definition.
    Client (dircom) — Un screenshot ca ira ? je vous envoie des screenshots.

    Je recois des photos de son écran (avec moiré, et tout), deformé a souhait, pris avec un photophone.

  37. On a tous les même remarques, ex-cel-lent !!!

    J’en ai entendu des bonnes aussi :

    « J’ai ouvert votre l’Illustrator dans mon Photoshop et quand je zoom c’est quand-même pixelisé…! »

    ou

    « Je comprends pas dans Acrobat j’ai vérifié l’image elle est toute pixelisée… »
    « Vous avez zoomé à combien ? »
    « Ben là je suis à 400%. »

  38. « Comme tu es chargée, on a fait les fiches produits nous-même sur Powerpoint. On voulait juste que tu vérifies si c’est à la charte parce qu’on va les faire imprimer. »

  39. Mais on les aime nos clients/collègues/marketeux qui connaissent pas trop grand chose à l’esthétique et à la communication visuelle… et avec beaucoup de patience, de diplomatie et de persévérance, il arrive parfois (ouioui), si on tombe sur des personnes intelligentes, qu’ils se sensibilisent à l’esthétique et commencent à comprendre notre point de vue. Sisi ça m’est arrivé. Incroyable mais vrai.

  40. « j’aimerais voir ce que ça donne avec un vrai rouge moins chaud ! »

    « vous voyez ce que je veux dire ? un truc avec de la couleur, une grosse couleur quoi ! »

    « j’aurais mis une calligraphie espagnole sur l’affiche »
    • calligraphie…espagnole ??? vous êtes sûr ? OK… (je prends ma plus belle plume et torche une typo enlevée manuelle… quoi)
    « j’ai jamais demandé un titre fait à la main, j’ai demandé une calligraphie espagnole !!! »
    • vous savez ce que ça veut dire calligraphie vs typographie j’espère ???
    « ah c’est ça ??? alors je veux une typographie espagnole… »

    « on le tient, ne changez rien, sauf la couleur de la typo que vous mettrez en plus à gauche en capitales et pas au centre, sinon c’est parfait ! »

    « et la typo en jaune sur le fond blanc, vous avez essayé ? »
    • non…et j’ai de bonnes raisons pour ça…
    « ah ? faites quand même l’essai pour voir… »

    « c’est pas pour t’emm*, on te fait confiance, c’est juste qu’on aimerait voir ce que ça donne en Times, parce que Jocelyne, qui assistera à la réunion, elle aime bien la typo Times, tu vois ? »…

    « à chaque fois que j’ouvre tes jpg sur photoshop il y a des lignes bleues incrustées sur ton image mais qui disparaissent quand je les imprime, c’est normal ?
    • oui, ça s’appelle des repères…

    « l’imprimeur demande si j’ai fait un gros malin, j’ai pas su répondre, tu sais ce que c’est ??? »
    • un chromalin !!!
    « un chromalin ??? aahhhh… d’accord… mais c’est quoi ??? »

    « vous travaillez sur illustrateur 9 ? »

    « vous verrez, la photo est petite et basse def mais avec photoshop, vous arriverez bien à en faire quelque chose ! »

    « j’aimerais un site avec des flashs »

  41. Y’a aussi le « Vous avez carte blanche ! » ou « Faites ce que vous voulez » … Un brief bien constructif, n’est-ce pas ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *