Hello 🙂

Ce midi, j’ai reçu un e-mail d’un fidèle lecteur et passionné, j’ai nimmé Aurélien Allétru ! Aurélien souhaitait me présenter le Codex, un livre dont les pages se tournent toutes seules, ou plus précisément, elles seront tournées grâce à votre iPad ! J’ai tout de suite pensé à mon ami Etienne Mineur & les Editions Volumiques qui avaient déjà défriché le sujet, mais là, la démarche est critique et artistique. Il a donc réalisé ce projet de fin d’étude lors de son M2 Création Numérique à l’université de Toulouse, en collaboration avec le Fab Lab de Toulouse et un ingénieur programmeur ! 🙂

Présentation :

« Codex est la confrontation entre deux modes de pensée différentes et plus précisément deux façon de lire différentes.D’une part nous avons le livre, (auparavant appelé Codex) objet ancré dans notre société depuis plusieurs centaines d’années. D’autre part, nous avons la tablette tactile, objet qui représente la course vers l’avancée technologique. Objet qui reflète l’état de notre société occidentale actuelle dans laquelle, rapidité du flux de l’information et immédiateté font notre quotidien. Codex est une installation interactive, où l’utilisateur ne peut lire le livre qu’à l’aide d’une tablette numérique. De plus, le contenu du livre est un mode d’emploi expliquant comment lire ce dernier. L’utilisateur peut alors lire son livre très facilement puisque les instructions exposent la démarche à mettre en place pour utiliser son livre.

Codex vous offre la possibilité d’agir physiquement sur un livre papier sans avoir aucun contact physique avec celui-ci.

Cette confrontation de la technologie numérique et du livre papier soulève plusieurs types d’enjeux qui sont :

  • D’une part, économiques et sociaux puisque nous sommes dans une transition technologique où la machine est de plus en plus présente aujourd’hui et joue un rôle important dans la consommation massive de produits.
  • D’autre part, Codex interroge la place du livre tel qu’on le connait, dans une société où les nouvelles technologies prennent une place de plus en plus importante dans notre quotidien.

En vidéo :

En bref, Codex tente de constituer une critique de la société qui rend tout « technologique » comme si la technologie était le seul et unique symbole de progrès. J’apprécie le fait d’avoir poussé l’absurdité au service de la contre-productivité même si le côté magique surgit au travers de ce livre dont les pages se tournent toutes seules.

source & merci Aurélien !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *