Avoir un retour, un œil, un regard, un feedback sur son travail est une chose extrêmment précieuse puisque c’est souvent, le seul regard valide que l’on puisse avoir sur ce que l’on crée. Certains publient leurs essais musicaux en ligne sur SoundCloud, d’autres leurs prototypes graphiques sur Dribbble ou Twitter afin de recueillir des avis, mais souvent, tout ceci à un trop fort goût de portfolio et le feedback est plus social que sincère ou professionnel (tu es mon ami donc j’aime ton travail). Dribbble est aujourd’hui bien plus un portfolio qu’une vraie plateforme de feedbacks.

like

Aujourd’hui, je voulais donc vous présenter Draftr, un outil vraiment simple pour améliorer votre travail en recueillant des feedbacks. Il vous suffit d’ajouter sur la page de Drafr votre création, qu’elle soit animée, graphique, illustrée, photographique ou encore musicale ou écrite. Ainsi, il ne vous reste plus qu’à partager cette page au plus grand nombre afin de recueillir les commentaires anonymes de chacun. Oui, anonymes ! Il y a donc un avantage, d’une part sur la multi-modalité des contenus qu’il est possible de partager (les fichiers acceptés peuvent être au format GIF, JPEG, MP3, OGG, PDF, PNG, TXT, WAV) et d’autre part sur le type de commentaires qu’il est possible de recueillir.

L’interface (minimaliste) de Draftr

draftr0 draftr1

 

Pour uploader une création, rien de plus simple, il vous suffit d’aller sur Draftr, de cliquer sur le gros bouton au centre de la page d’accueil et de sélectionner un fichier. Une fois le téléchargement terminé, un lien unique est généré dans la barre d’adresse de votre navigateur, c’est cette adresse qu’il vous faudra partager pour recueillir des commentaires. Petit plus également, les fichiers et les commentaires seront supprimés automatiquement après 7 jours ! Oui, pas de portfolio, juste du feedbacks !




Un commentaire

  1. Le concept est une très bonne idée je trouve (moi-même ça me saoule d’avoir une plateforme pour Designer comme Dribbble où il n’y a pas vraiment de réelles bonnes critiques). Par contre, le point fort de Dribbble c’est sa communauté : le fait de tomber par hasard sur le travail d’une autre personne, ne pas avoir besoin de contacter les gens pour leur montrer son propre travail… Malheureusement avec Drafter, il est nécessaire d’avoir un réseau pour avoir de nombreux retours sur ce qu’on a fait.
    Tout compte fait en y réfléchissant, il manque juste la possibilité de rendre le lien public et que Drafter fasse une page regroupant toutes les créations dites « publiques ». Comme ça on aurait le choix, tout en ayant la possibilité d’être jugé par la communauté.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *