Pendant votre pause goûter de l’après-midi, je vous invite à regarder la conférence-atelier qui a eu lieu pendant Paris Web 2010 (qui au passage était un des meilleurs rendez-vous de 2010) intitulée « Comment ça c’est pas du Flash ? » par Christophe Porteneuve. Il nous présente rapidement les nouvelles possibilité javascript, css, svg, 3D, etc. possibles aujourd’hui dans le navigateur.

Présentation :

Les moteurs JavaScript récents sont ultra-rapides, on commence à pouvoir faire de vraies animations en CSS, on peut dessiner en bitmap comme en vectoriel dans plein de navigateurs, et la vraie 3D accélérée sans plugin est en train de poindre le bout de son nez… Alors, qu’est-ce que vous attendez pour vous y mettre ? Cet atelier fera un tour d’horizon des possibilités, exemples à l’appui, afin de vous mettre le pied à l’étrier.

Voilà, si vous avez raté Paris Web, je vous présenterai sûrement d’autres vidéos concernant cet évènement ! 🙂

[Edit : je précise que cette conférence n’est pas là pour relancer la guéguerre flash vs html5 (les deux sont à mon sens très exploitables, différentes et perfectibles), je vous la partage car elle expose notamment les « nouvelles » possibilités du html5 qui ne sont pas toujours très connues]

 




17 commentaires

  1. Ouais, c’est légèrement réducteur et on fait souvent face à des raccourcis faciles comme de meilleures performances supposées ce qui s’avère loin d’être le cas dans beaucoup d’essais, notamment depuis le décodage hardware H264 et maintenant Molehill.

    La différence notamment c’est qu’en développant en Flash on s’assure de toucher l’ensemble des visiteurs (notamment grâce à la vitesse de déploiement des nouvelles versions), alors qu’en HTML5 / Canvas / WebGL, en plus des galères de compatibilité niveau développement, au final quoiqu’il arrive on passe à côté de la majorité des gens, et ça c’est hors de question pour les clients.

  2. LIBRE VAINCRA.

    Merci pour ce post un orienté dév :]

    Pour en avoir fait, les techno Adobe en terme de prog. c’est l’enfer.

    Comme il le dit si bien « Adobe galère avec ces deux dévs. »

    Et c’est vraiment le cas.

    Adobe a perdu, let’s face it.

  3. @avetis.kazarian:
    houlala… un avis d’expert éclairé dis moi… 😆
    Je ne sais pas bien ce que t’as fait « en terme de prog », ni même ce que tu connais au web en fait, ou à l’informatique…, mais si tu trouves que le JS en terme de prog c’est le paradis, et que l’Actionscript c’est l’enfer, je me permet de te rapeller que l’AS et le JS sont tout deux basés sur un même standard Ecmascript, et qu’ils ont de nombreux points de similitudes… sans parler des environnements de développement aujourd’hui disponible…
    Et si encore tu t’étais arreté là… mais non content de nous éclairer sur l’infernale manque de qualité  » des technos d’Adobe en terme de prog » ( lesquelles d’ailleurs ? ), tu nous gratifie de ta lumineuse analyse sur la situation d’Adobe en général… Merci !
    Mais pour contrebalancer un peu ton profond ( abyssal ) raisonnement, je rappelle que Adobe vend des applis… et que je crois que inDesign, toshop, illustrator ou encore after effects ont encore de quelques beaux jours devant eux.
    Et pour finir sur Flash : voyant à quel point Google, par exemple, tente de l’intégrer un peu partout ( dans Chrome, Android, ou Google TV ) je ne peux m’empêcher de me dire que t’es sacrément dans le faux… let’s face it !
    En fait je suis assez d’accord avec Geoffrey, les 2 sont utiles et perfectibles !
    Et puis pour le plaisir, et en attendant de vois ça en js 😉
    http://bit.ly/hVFBh7

  4. Clairement, surtout que le JS a des lacunes énormes en terme de programmation vis à vis d’un langage comme l’AS3, et des différences d’interprétation et de performances selon les navigateurs.

  5. @fabien: :mrgreen:
    je plussoie pour le coup 🙂 !
    alors comme ça le portfolio du Mr Courteneuve de la vidéo c’est du flash ?!… pffff ça devient un peu ridicule son layus d’intro non ?
    je veux bien qu’on montre qu’on peut faire des trucs bien avec le JS… mais quand on approche de « l’intégrisme » c’est… louche…
    comme quoi, l’intégrisme est toujours synonyme de mauvaise « foi » ❗

  6. on a pas mal parlé de cette vidéo au boulot (où on fait surtout du flash) et maintenant la blague quand on parle de js/html c’est de demander si il faut un navigateur un peu péchu 😀

    je trouve que le monsieur de la video parle assez mal de truc très intéressants (drôle de manière de parler pour un directeur technique)

    Pour ma part, je fais du flash et je suis pas super pressé d’apprendre un nouveau langage pour faire ce que je fais déjà.
    Mais histoire de pas être à la traine je commence à mettre le nez dedans avec des petits tests genre ça : http://www.grgrdvrt.com/lissajous/
    en vrai j’ai pris de l’actionscript, changé deux trois trucs pas méchants et ça tournait dans le navigateur…

    …ou presque
    à l’heure actuelle firefox et chrome n’interprètent pas du tout le code à la même vitesse, donc j’ai pas pu avoir le même rendu dans les deux.
    ce que les navigateurs peuvent gérer (canvas, webgl…) c’est cool et prometteur, mais leurs différences fait qu’à mon sens c’est pas au point.

  7. @grgrdvrt: mdr « péchu » 😎 Sinon, je me pose la question de la transition pour les graphistes qui utilisent et codent (as2 ou 3) en flash et qui souhaitent faire un peu de html5 / css3 / javascript. Comment, eux qui ont appris il y a quelques années à coup de sources flash en ligne et de forum, vont-t-ils réussir à faire cette transition ? (non obligatoire hein, juste pour ceux qui veulent s’y essayer.) 💡

  8. ba moi je veux bien faire la transition mais actuellement je ne vois aucun logiciel standard avec une vrai UI (meme pas simple) pour créer des animations ou des sites dynamique et sympa.
    Ou alors une mise a jour de flash permettant l’export direct en HTML et/ou CSS ! J’en demande pas plus 🙂

  9. Le sujet de la conférence est, c’est vrai, intéressant. Mais le conférencier qui la donne est particulièrement mauvais et développe chez moi une démangeaison dans la main droite qui facilite les allers-retours en pleine poire.

    [Je m’arrête là parce que je risque de dire des choses méchantes et blessantes 😡 ]

    Hormis ça, quand je regarde cette conférence et ce qui est montré, j’ai l’impression de voir des choses du Flash de 2007 ou des choses qui ne se feront de toute façon jamais en Flash.

    Quand on arriveras à faire le site de l’exposition Monet avec du « libre », on en reparleras.

    P.S. : Mon avis est celui d’un internaute lambda qui n’y connais pas plus que ça au web. Tout ce que je vois pour l’instant c’est des coins arrondis, des effets emboss, et de l’ombrage sous des blocs. Woaw, le web des années 2000…

    Pour finir, je pense qu’il faut adapter le medium à la cible, et surtout le plus important est de ne jamais se brider au niveau de la créativité.

  10. Wouw, super démonstration technologique :mrgreen:

    C’est sur qu’on se dirige vers ce genre de techno, mais c’est sur aussi que pour l’instant le client veut que son site soit visible par le plus de monde possible… Heureusement il y a toujours les « early adopters » qui tirent tout le monde ! 😉

    Quand même, je reste bouche bée devant la performance des script d’1Ko max. Les gars arrivent à faire de c’est trucs de fou !!!

  11. 8 mois après la sortie de la vidéo, let’s face it : ça n’évolue pas très bien pour html 5 :/

    C’est dommage il y a de la place pour une alternative open-source à Flash, sur son usage historique particulièrement (interactivité dans le browser sur PC). Mais on commence à voir repasser ce genre de conf déjà anciennes, mais rien de concret (sous-entendu: rien de vendu/facturé à un client).

    On est à la date anniversaire (Avril 2010) du billet « Thoughts on Flash » de Jobs qui a déclenché tout ce FUD. Et je ne vois toujours pas tourner une balise canvas sur iPhone, ni une implémentation cross-browser de video/audio, et pas de signe d’évolution du JS vers des bases plus « solid » au sens anglo-saxon. Et sans évolution du JS, pas d’applications « réalistes » possibles (modéle d’héritage propre, typage strict, interfaces, le tout cross-browser).

    Les fortes tensions au sein du comité Ecma quant aux orientations données à Javascript à l’avenir n’augurent rien de bon : concrétement le langage est au point mort depuis 4 ans : http://en.wikipedia.org/wiki/ECMAScript#Future_development

    Je sens venir le « html 5 is dead? » dans qques mois. Un FUD chasse l’autre.

  12. @Geoffrey Dorne: je pense que tout le monde est à la même enseigne, ceux qui n’y connaissent rien au js, ceux qui ont bricolé vite fait des trucs en flash ou ceux pour qui l’actionscript est un métier, il faut juste prendre le temps de (ré-)apprendre, trouver les sites qui donnent les bonnes infos, etc…
    en tant que développeur je trouve ça assez frustrant de devoir apprendre des petites astuces et des bonnes pratiques propre au langage alors que les concepts généraux ne varient pas vraiment

  13. Il compare les performances du flash avec celle du hml5 pour appuyer son propos quand finalement les deux sont des tracteur qui laboure mon autoroute. Sinon ce n’est pas du flash, ce n’est pas du html5, mon dieu mais c’est du QT (ou du CLI) : http://weboob.org/

  14. J’avais pas regarder la vidéo en entier. 2011, les ordinateurs sont plus puissant que jamais, et on peut.. Jouer à un jeu de flipper en 2D qui en plus n’est même pas super fluide !

    Le futur c’était mieux avant.

    Mais bon on va rien dire, c’est « lounge », c’est « shiny »

  15. Il s’extasie devant une application de 1ko. Il devrait regarder un peu ce qui se fait dans le monde de la demoscène (www.pouet.net) . C’est comme si tout ces gens avait complètement perdu pied avec la réalité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *