…C’est la question que l’on retrouve très souvent sur les requêtes Google des jeunes à qui l’on impose ce genre de systèmes de verrouillage.

Depuis quelques années le “contrôle” parental est apparu sur les ordinateurs des jeun’s et des moins jeunes. Comme un argument de vente supplémentaire à l’achat d’un ordinateur, il faut rappeler que ça ne marche pas toujours très très bien.

Voici que j’apprend ce matin sur LCI que …”si les parents peuvent ainsi se rassurer pour leurs plus jeunes enfants, un adolescent un peu astucieux aura pourtant vite fait de trouver des failles.” En clair, Si les logiciels stoppent sans problèmes les requêtes comme “sexe” ou “violence” dans Google et leurs innombrables déclinaisons, lorsque l’on en vient au monde du web 2.0 (Blog, vidéos intégrées aux pages, podcasts…), ils montrent parfois leurs limites. A force de pérégrinations sur Internet,  nous (LCI) avons pu nous rendre sur des sites ou des vidéos pour le moins inadaptés à des enfants.”

Arf ! quelle découverte !

“Mais certains adolescents vont beaucoup plus loin pour s’affranchir du contrôle parental. Le web regorge d’anecdotes sur le sujet, notamment sur les forums de parents, désemparés. Ici, un père américain qui se désole que son fils de 13 ans, petit génie de l’informatique, fasse démarrer le PC familial sur une clé USB pour s’émanciper totalement du logiciel (alors là je dis chapeau monsieur, à 13 ans, je jouais à des jeux vidéos sur DOS…^^!). Là, une mère qui constate qu’il suffit à son fils de dégoter le contenu visionné par son… père et resté dans la mémoire de l’ordinateur pour dépasser les bornes. Et une autre qui découvre que sa fille a adressé des informations personnelles à un inconnu. Le logiciel a tout enregistré, mais rien empêché !”

Des logiciels qui n’empêchent pratiquement rien..

“Sans parler de ces messages sur les forums informatiques qui font sourire “salu j’ai un probleme mon pere il a mit a un mot de pass pour le control parental et il sant souvient plus vous les vous me donnez une solution?”. Si certains adultes répondent favorablement à ces requêtes, d’autres postent carrément des clips sur les sites de vidéo pour apprendre à tout un chacun à débloquer son cyber baby-sitter ou à permettre à sa console de lire des jeux vidéo réservés aux adultes.”

Et LCI pour finir, se demande quel est le héro de ces ado:

“Un jeune australien de  16 ans. Tom Wood n’aura eu besoin que d’une grosse demi-heure, l’été dernier, pour faire sauter le filtrage anti-porno mis au point par le gouvernement pour les plus jeunes et lancé par le Premier ministre John Howard en personne. Le système avait coûté 50 millions d’euros au gouvernement et son détournement était indétectable…”
 (ahaha!)

Au delà de tous ces logiciels très légés, comment imaginez-vous offrir internet à vos (futurs) enfants ? Dans le salon et à des heures contrôlées ? Avec un logiciel que vous aurez écris vous même ? Avec une webcam branchée en live sur l’écran..? Bref, ça me laisse perplexe tout ça…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *