Vous le savez peut-être déjà, l’économie circulaire est un concept économique qui s’inscrit dans le cadre du développement durable et qui s’inspire notamment des notions d’économie verte, d’économie de l’usage ou de l’économie de la fonctionnalité. Par ce prisme, le mot « économie » prend tout sens au travers le design puisqu’il vise au minimum, à la responsabilité mais aussi à l’éthique dans la conception et ses moyens.

En effet, ce que nous concevons, des interfaces aux objets, du design de service au design d’identité, tout ceci est directement relié au système économique sur lequel nous distribuons notre production. C’est donc avec intérêt que j’ai découvert ce matin ce nouveau projet signé l’agence de design IDEO : « The circular design guide« , un guide qui synthétise un ensemble d’outils pour inscrire le design dans l’économie circulaire.

Ce projet s’inscrit dans un regard intéressant puisqu’il aborde le lien entre créativité et économie circulaire, autrement dit : la conception circulaire serait une façon d’aborder le design dans une optique de développement social, durable. Tim Brow, le PDG de IDEO nous en dit plus ci-dessous.

Tim Brown à propos de l’économie circulaire

Comme le précise Tim Brown, le changement n’est pas facile et c’est pourquoi IDEO a créé ce guide, afin d’aider les designers, entrepreneurs et autres personnes qui créent à développer des solutions plus efficaces et créatives afin d’inscrire leur travail dans l’économie circulaire. L’idée à mes yeux est avant tout de proposer des solutions précieuses pour les gens tout en préservant l’entreprise, l’association, l’ONG ou toute autre structure qui cherche à préserver autant la planète que ses habitants.

Les outils pour un design circulaire

Pour résumer, on retrouve des éléments comme :

  • Le savoir-faire traditionnel (valorisation de l’artisanat)
  • L’approche environnementale dans la conception
  • La réutilisation des produits,
  • Le recyclage des produits,
  • Les technologies « vertes »,
  • La réinsertion par l’emploi,
  • Le biomimétisme,
  • La recherche des « opportunités circulaires »,
  • La création de modèles d’affaires circulaires,
  • etc.

C’est un concept assez nouveau pour moi et je suis en train de découvrir l’ensemble des documents mis à disposition par IDEO, je vous invite à y faire un tour ou à télécharger l’intégralité (fichier ZIP) de ces documents. En attendant, j’ai la conviction aujourd’hui que le design est un outil d’engagement, un outil politique, un outil sociale également et qu’il faut en prendre conscience dans sa façon de travailler, dans ses projets, dans sa méthode aussi.




Un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *