Ce midi, on va se poser enfin, de vraies questions, des choses importantes, loin de Wikileaks ou de Miss France, on va se demander « Comment VRAIMENT survivre à une planète infestée de zombies ? ». Cette question a été soulevée cette année pour la première fois, pendant le « 2010 Zombie Safe House Competition« , une compétition d’habitat en cas d’apocalypse de zombie 😀

Ce qui est important à retenir c’est que c’est plutôt sérieux et que le projet gagnant de cette année est un projet de plateforme flotante constituée de plusieurs bateaux comportants tout le nécessaire pour la survie (à condition que les zombies ne boivent pas toute l’eau). Voici donc LE projet ultime pour survivre si notre planète était infestée de zombies.

Bon, sans oublier tous les accessoires indispensables pour tuer des zombies… avec ça vous devriez avoir la paix face à ces vilaines créatures ;-)




18 commentaires

  1. La mobilité marine permettrait d’aller également se réfugier sur une plateforme pétrolière, ce qui est un bon plan !
    Ça fait plaisir de voir des briefs aussi saugrenus qu’intéressants, et d’admirer ce qui en ressort 🙂 Je me demande si le dieZel fonctionne vraiment 😐

  2. Surtout, survivre grâce à wikileaks qui nous aura indiqué les planques d’armes au préalable.
    Hum.
    Il y a des livres là dessus depuis un certain nombre d’années. Mais des livres serieux, du même titre que le concours justement.

    Enfin, c’est plaisant de se dire que certains y pensent vraiment.

  3. personnellement je n’ai pas croisé de zombie alors je pourrais pas dire s’ils savent nager ou pas.
    en sachant que théoriquement il leur reste les réflexes moteurs, quand on apprend à nager c’est pour la vie/mort.
    une chose dont je suis sur ils ne sauront pas voler.

  4. Le vrai bon plan c’est un sous-marin à réacteur nucléaire russe.

    Il permet d’aller se trouver une île isolée dans le pacifique, de s’y installer (faire planter de quoi survivre, y construire des installations primaires) et d’avoir de l’électricité indéfiniment :).

  5. mouai
    l’idée des bateaux-villes n’est pas récente et a été depuis maintes fois considéré comme non efficace pour pleins de raisons. je ne parlerais même pas de l’idée de la plateforme pétrolière qui n’est pas du tout efficiente sur le long terme.
    1- LE SEL : vivre sur les eaux est intéressant, cependant le vent et la mer amènent du sel sur toutes les installations ce qui les rend fragiles avec le temps, les métaux se corrodent à grandes vitesses sous son effet (coques, mécanismes, moteurs etc). comme abri temporaire cela peut fonctionner mais pas sur le long terme car cela implique l’utilisation au sol d’installations de rénovation (= risque de contamination très élevé + obligation d’avoir dans les rescapés les compétences nécessaires + besoins énergétiques pour faire fonctionner l’ensemble)
    2- NOURRITURE : une serre de petite surface ne permet qu’à un nombre très réduit de personnes d’arriver à se nourrir convenablement. une telle installation oblige donc les rescapés à vivre sans porter aide et refuge aux survivants qu’ils pourraient rencontrer.
    3- NAVIGATION : un train de bateaux et de plateformes flottantes n’est pas assez sécurisé en cas de traversée maritime, et fonctionne d’une façon optimisée sur les grands fleuves. la proximité des terres contaminées augmente considérablement le risque de contamination interne.
    4- FUEL : utiliser les contaminés comme source d’énergie est totalement inconscient et met les survivants constamment en danger.
    5- RECONSTRUCTION : le but des rescapés à long terme est la reconstruction de la civilisation humaine. même si l’argument de la mobilité est exact, il ne fonctionne que dans la perspective où les survivants ne se donne que pour but la survie. une fois la survie établit comme un succès, ils devront abandonner une telle installation pour fonder une zone d’habitation dont les terres pourront 1/nourrir sa population 2/ accueillir de nouveaux survivants 3/ être le point de départ de la nouvelle civilisation. En considérant que les zombies/contaminés sont à ce moment du monde (environ 25/50 ans après la contamination générale) l’espère dominante de la planète mais en voie d’extinction (pourriture des chairs, intempéries, extinction de nombreuses espèces source de nourriture) les rescapés devront prendre pied sur une terre et opérer le protocole de reconquête comme décrit dans le très bon livre de Max brooks.

    il est aussi à noter qu’une telle installation devra être construite AVANT l’arrivée des zombies/contaminés car il sera impossible de la construire une fois la contamination commencée.

  6. pas convaincu …

    en effet, si tout doit se faire avant. suffit de construire une tour, avec une douve profonde de 10m remplie uniquement d’acide sulfurique … un zombie plonge dedans, il fond. Point. C’est fini. en haut de la tour, tu fais ton potager, tu installes ton truc solaire, des chambres à partouze pour repeupler le moment venu et voila. faut juste de quoi fabriquer des milliers de litres d’acide sulfurique. c’est radical, et ca evite d’apprendre à tirer.

    Bien sur, les fondations seront au prealable genre 5m de beton et acier … au cas ou on sortirait l’argument bidon « oui mais si les zombies ils creusent dans le sol » 🙂

    En tout cas le coup du bateau est clairement bidon. Bon je vais commencer à creuser, en attendant 🙂

  7. « des chambres à partouze pour repeupler le moment venu »
    Sachant que tu es, avec de la chance, accompagné d’une (seule?) femme: la partouze, ça sera avec tes gosses quand ils seront en age de se reproduire mayc.
    Ah oué là ça fait moins réver.
    Et oué trop facile cette histoire de partouze, ça tiens pas la route.

  8. @L
    @Rougenoirblanc
    Et Pride Predjudice and Zombies ?
    (Jane Austen + du kung-fu, des zombies, et des mariages post-mortem).

    Anyway, vive le zombiediezel !
    Enfin une energie propre et (presque) bio 🙂

  9. AHAHAH génial de retomber sur cette page quand, des années + tard, un 12 mars 2014 à 3h16, tu tapes « douves zombie » à nouveau et retombe ICI HAHAHAH <3


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *