200

Hello et belle après-midi à toutes et à tous 🙂

Kate Darling, est une chercheuse au MIT Media Lab mais elle est également titulaire d’un doctorat en propriété intellectuelle, en droit et économie. Ses recherches actuelles portent sur ??l’analyse économique du droit de la propriété intellectuelle et ses passions sont la politique de l’innovation en vue de repenser le droit d’auteur… Dans ses autres passions, elle a les robots, domaine qu’elle exprime notamment dans un cours à la Harvard Law School.

Lors de cette conférence, Kate Darling nous raconte la nécessité de repenser l’éthique en ce qui concerne les machines qui « pensent ». Avec une augmentation de la quantité et de la qualité des produits qui capitalisent sur ??les caractéristiques anthropomorphiques, les gens développent des sentiments clairs et des opinions éthiques forts envers ces robots.

Pourquoi traitons-nous certains animaux comme des dieux et en abattons-nous d’autres? Sur cette même idée, pourquoi utilisons-nous certaines machines juste pour faire avancer des choses, alors que d’autres objets sont traités et protégés des dieux, qu’elle nome « iGod » ? Une approche imaginative, très concrète et spéculative sur cette nouvelle relation aux objets et aux sentiments.

La conférence

Ces nouvelle formes d’éthiques pour les robots résultent des nouvelles perspectives sur les interrelations humain-ordinateur, et même si cela semble encore futuriste, je pense que ces questions sont imminentes. D’autant plus que les frontières entre l’artificiel et le naturel deviennent de plus en plus floues. Je pense que les « sages » qui seront aux manettes des lois et derrière leurs votes doivent dès maintenant relire Asimov et tous les autres auteurs de SF qui traitent de la question 🙂

 

source




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *