Bonjour 🙂

Hier, j’ai échangé avec Thomas, un étudiant à l’Ensad, au sujet de la couleur et du design. Il m’a posé quelques questions sur le sujet, un sujet très vaste qui ne se résolve pas en un article ou en la lecture de centaines de livres sur le sujet. Bref c’est la couleur quoi ! Doux mélange entre subjectivité et objectivité 🙂 J’en profite donc pour vous partager cet échange.

Thomas — Pour vous la forme est-elle plus importante que la couleur, ou est-ce la couleur qui est plus importante que la forme ?

moi : C’est une bonne question. Selon moi, il n’y a pas de classement autoritaire dans un projet. La couleur n’est pas plus importante que la forme qui n’est pas plus importante que la matière, etc. L’important avant tout et pour moi le concept. De là découlera une harmonie entre couleur, matière, graphisme, texture, expérience, interface, ergonomie, etc.

Thomas — La couleur dans le design est-ce un choix qui a rapport avec la tendance, quelque chose qui a rapport avec l’orde morale ou éthique, une harmonie avec la forme (ou en encore autre chose)?

moi : La couleur est du design également. Et le design est à la croisée de nombreux ingrédients. Il ne faut donc pas ignorer la tendance, ni l’éthique du projet ou l’harmonie. Personnellement, j’utilise la couleur comme un élément de sens, un élément parfois culturel aussi. Une affiche en rouge, noir et blanc diffusera une information cognitive (une émotion) différente que la même affiche en bleu blanc rouge ou en lettres dorées.

Thomas  Doit-elle systématiquement convenir à l’éventuel utilisateur ou lecteur ?

moi : On ne travaille pas pour soi, on travaille pour l’humain, pour ceux qui vont lire nos projets, les utiliser, vivre avec. Il faut donc absolument que la couleur soit pensée dans cet esprit.

Thomas — Qu’est-ce qu’une belle couleur pour un designer ?

moi : Pour moi, une belle couleur est celle qui fera corps avec son support, qui sera totalement cohérente et pour laquelle j’entendrais dire : « ça ne pouvait pas être une autre ».

Thomas — et que pensez-vous de l’idée de Michel Pastoureau selon laquelle « la couleur ne se définit, ne sa comprend, et ne s’étudie que par rapport à ce qu’en fait l’homme vivant en société ».

moi : La couleur crée du sens pour nos sens. En l’occurrence pour nos yeux et donc, notre cerveau. Je suis donc en effet attiré par indissociable alchimie entre humain et design et pourquoi pas la couleur.

Enfin, si vous appréciez le sujet, j’ai déjà un peu écrit dessus pour parler de Color Scheme, ces affiches où la couleur est primordiale, la fabrication des couleurs Pantone, ou le couleurs selon les logos.




Un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *