Les vêtements connectés, je vous en parle depuis plusieurs années sur ces articles, et pourtant, mes t-shirts sont toujours en coton et mes chaussettes ne me font toujours pas courir plus vite lorsque je fais du footing. Pourtant, le mélange entre tissus, textiles et numérique continue de me fasciner car il associe d’une façon émotionnelle et sensible, deux choses qui ont l’apparence d’être très éloignées.

cyberknitics_front

C’est donc avec plaisir que je vous présente aujourd’hui le projet Cyberknitics de Teresa Lamb. Vous allez le voir, ce projet est une sorte de harnais avec des capteurs et de l’électronique embarquée et il va écouter le mouvement de vos mains lorsque vous tricotez afin de traduire ce mouvement en musique. Parce que le tricot est un processus rythmique, vous allez pouvoir entendre la musicalité engendrée par votre travail.

Cyberknitics, le tricot à l’ère du numérique

Quelques clichés de cyberknitics

cyberknitics_head cyberknitics_hand cyberknitics_arm cyberknitics_back

Cyberknitics réalise ainsi la relation entre l’artisanat, la technologie, et l’humain. Pour Teresa, il s’agit aussi d’une façon d’explorer ce que signifie être un artisan aujourd’hui et à l’avenir. En détectant le geste, le mouvement de la main et en générant du son, de la musique, il y a également une sorte de poésie du geste, du savoir-faire et de la tradition qui se révèle grâce à la technologie.

Rien que pour essayer ça, cela me donnerait envie d’apprendre à tricoter… pas vous ? 😉




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *