Vous le savez, bon nombre de pays sont dans une des crises migratoires les plus importantes de l’histoire. Des millions de réfugiés quittent leur pays en guerre (comme l’Irak, la Syrie ou encore la Libye…) pour rejoindre des pays voisins ou encore l’Europe. Récemment, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) comptait qu’environ 35 000 d’entre eux étaient morts ou portés disparus entre janvier 2000 et septembre 2016. La majorité des décès étant dus à la noyade ou l’épuisement. En 2015 c’est plus d’un million de réfugiés qui ont tenté de traverser la mer Méditerranée, faisant alors des milliers de morts.

Une tragédie humaine que le chercheur David Bihanic a décidé mettre aux yeux du public à sa façon, au travers d’une datavisualisation. Représentée sous forme d’une carte interactive, cette dataviz représente graphiquement (et localise) les réfugiés disparus et ceux qui n’ont pas survécu à la traversée de la Méditerranée entre 2000 et aujourd’hui. Cette carte montre également les principales routes qu’ils ont prises, les principaux centres internationaux de migration, et les camps de réfugiés les plus peuplés ou encore les pays d’accueil principaux pour les réfugiés.

La visualisation de données mig4 mig3 mig2 mig1

Un projet intelligent et nécessaire, difficile aussi car il ne faut pas oublier que derrière ces points, courbes et chiffres, ce sont des gens comme vous et moi. Enfin, un projet sérieux et très bien sourcé par ailleurs. N’hésitez pas à le découvrir sur ce site pour mieux comprendre et qui sait.. agir aussi ?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *