Bonsoir 🙂

Voici un travail de recherche réalisé par Sean Gustafson, Christian Holz et le professeur Patrick Baudisch au Human Computer Interaction Lab à l’Institut Hasso Plattner à Potsdam, en Allemagne. Ce travail se pose la question des interfaces imaginaires, et également des « interfaces du vide » comme j’aime à les appeler.

Sur l’exemple ci-dessous, le design probs a été d’imaginer un système qui permet aux utilisateurs de contrôler leur téléphone mobile sans le sortir de leur poche. Ainsi, les utilisateurs miment l’interaction sur la paume de leur main. L’interaction est suivie par une caméra qui envoie les événements d’entrée directement au téléphone.

En imitant la représentation du dispositif physique dans l’espace, l’on construit une mémoire du lieu, une mémoire de l’objet imaginé, une mémoire du geste. Cependant, comme je l’écrivais il y a quelques temps quid du retour haptique, de la sensation physique, de la préhension, de la mémoire de la forme ?

source




Un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *