Hello 🙂

Vous le savez, la proprioception désigne la perception, consciente ou non, de la position des différentes parties du corps. Elle fonctionne grâce à de nombreux récepteurs musculaires et aussi au niveau des ligaments et active énormément de centres nerveux. La proprioception fait partie de la somesthésie, autrement dit, de l’ensemble des différentes sensations (pression, chaleur, douleur…) qui proviennent de plusieurs régions du corps (peau, tendons, articulations, viscères…).

pro111

Avec le numérique, la perception de notre corps change. On se sent physiquement différent si l’on oublie son smartphone chez soi. On change de paradigme perceptif lorsqu’on porte un Occulus Rift, on ressens également des vibrations fantômes dans sa poche en pensant que son smartphone vibre. On atteint aussi parfois la sensation du flow lorsque l’on joue à certains jeux vidéo.

Ces questionnements, l’équipe de l’Institut de recherche Jasso Plattner (Pedro Lopes, Alexandra Ion, Willi Mueller, Daniel Hoffmann, Patrik Jonell et Patrick Baudisch) se les ai posé afin d’imaginer une expérience nouvelle. Intitulée « Proprioceptive Interaction », cette expérience propose une nouvelle façon d’interagir par le geste et par la compréhension du corps, par le sens proprioceptif de l’utilisateur. Ainsi, plutôt que de voir, d’entendre, ou de sentir un stimulus extérieur, les utilisateurs sentent l’interaction au travers de leur propre corps.

pro3

pro2

L’expérience « Proprioceptive Interaction »

Le fonctionnement

pro4 pro5

Ils ont ainsi mis en place un dispositif portable appelé « Pose-IO »qui offre une entrée et sortie basée sur la proprioception. Les utilisateurs communiquent avec Pose-IO à travers la pose de leurs poignets. Les utilisateurs saisissent des informations en effectuant un geste d’entrée en fléchissant leur poignet, mouvement que le dispositif détecte l’aide d’un accéléromètre à 3 axes. Les utilisateurs reçoivent alors un feedback de Pose-IO, ce dernier utilisant la stimulation électrique des muscles. Ce mécanisme permet aux utilisateurs d’interagir avec Pose-IO sans aucun sens visuel ou auditif, mais par le sens proprioceptif seul.

dame

En dehors des interfaces gestuelles ou haptiques, le langage du corps est très rarement utilisé en interface homme-machine et je me dis qu’il y a certainement des façons d’aller encore plus loin, de dépasser la stimulation électrique au profit du feedback haptique ou pourquoi pas, neuronal ? On en est encore au stade de la techno-fiction mais comme souvent, tout cela prend du temps avant de devenir réalité ;-)

source




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *