Hello et bon dimanche à toutes et tous 🙂

Aujourd’hui je vous présente le travail 3D de l’artiste Hugo Arcier qui a travaillé sur un algorythme de réduction 3D afin de transformer des modèles assez complexes, lissés, texturés parfois, en de simples polygones 3D. L’idée est toute simple, l’algorythme aussi mais l’effet est assez surprenant… le tout sur une musique d’Aphex Twin, évidemment ;-)

L’idée de Hugo Arcier est que ses objets 3D sont affligés d’une maladie dégénérative. Il raconte : « Saisis par la terreur, ils comprennent le destin qui les attend, peu à peu, ils se désintègrent, morceau après morceau, ils perdent leur aspect, avec une issue fatale… De cette façon, les objets 3D peuvent mourir.

Pour information, la technique de réduction est simple : un pourcentage définit la force de réduction (0%, sans réduction, 100%, réduction totale). Ensuite, chaque étape est créé mathématiquement et provoque un processus sur lequel Hugo n’a pas le moindre contrôle. Drôle de rendu non ?

source | source




6 commentaires

  1. Merci pour le lien ! Moi qui ne connaissait rien au travail de Xavier Veilhan, j’ai trouvé ses sculptures polygonales très sympa.

    Par contre, l’effet obtenu n’est quand même pas le même. Alors que je trouve les personnages de Veilhan assez agréables à regarder (voire même décoratifs), la décomposition du personnage féminin dans cette video m’a beaucoup plus dérangé. En particulier au niveau du visage.

  2. @ Sophie
    J’aime beaucoup le travail de Xavier Veilhan et je peux comprendre mon travail t’évoque ses sculptures mais en fait je suis bien plus intéressé par le processus de transformation (et tout ce qu’il peut évoquer par rapport à l’humain) qu’à l’étape d’objet « facetté » en elle-même. Mon but est d’évoquer par la 3d la dégénérescence physique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *