La poésie et le papier sont pour moi deux choses indispensables à ma vie et à mes yeux, réellement complémentaires. L’art des formes qu’elles soient sonores ou visuelles, voilà un domaine que les deux talentueuses designers Léa Pereyre et Claire Pondard (toutes deux diplômées de la prestigieuse  École cantonale d’art de Lausanne (ECAL)) explorent avec talent. Récemment mis en lumière par le Prix Émile Hermès, leur projet intitulé Demi-jour est d’une rare poésie. Ce jeu d’ombres chinoises prend la forme d’une collection de cartes en papier cartonné à fixer sur le dos d’un smartphone, à la manière d’une coque.

demi2

Ainsi, pour créer des ombres chinoises, il vous suffit de déplier la forme en relief du coin de la carte sans oublier d’activer le flash ou la fonction lampe torche de votre téléphone. Une fois dans le noir, vous n’aurez plus qu’à faire évoluer ces figures spectrales dans l’obscurité d’une pièce. Sur le site du Prix Émile Hermès,  elles racontent que le thème des ombres chinoises est très important pour elles, autant, grâce aux souvenirs d’enfance  qu’à la volonté de faire de ce jeu, un dispositif le plus léger possible. Elles ajoutent aussi que chaque carte est le point de départ d’une histoire à inventer tout en s’appuyant sur les lignes d’architecture et les objets que l’on possède chez soi.

demi3

Demi-Jour

Un beau projet qui me rappelle que technologie, simplicité et minimum de moyens font très souvent bon ménage !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *