Aaah la Chine est à l’honneur en ce moment et tout le monde parle de ses qualités et de ses défauts ! Je viens d’ailleurs de tomber sur un article du Monde très intéressant, et je vous ai gardé le meilleur !Apparemment, des “commentateurs” seraient recrutés et payés pour écrire sur les blogs des commentaires qui vont dans un certains sens.

Internautes professionnels ?

“Connue pour sa cyberpolice, la Chine a aussi massivement recours aux services d’internautes professionnels qui défendent, dans les forums de discussion, le point du vue du gouvernement et du parti. Sur la Toile, ces “commentateurs” un peu spéciaux, mi-gardes rouges mi-mercenaires, sont surnommés wu mao dang, la “bande à 5 centimes” – parce qu’ils étaient à l’origine payés 5 mao (5 cents) pour chaque commentaire.”

Les  étudiants en ligne de mire

“C’est lors de cette purge que naît le projet de lancer des bataillons de “commentateurs Internet” (wangluo pinglun yuan en chinois). Leur mission : influencer les discussions “dans le bon sens idéologique”. Ainsi, l’Institut des sciences et technologies du Henan décide en 2004 de “recruter des équipes de commentateurs des sites Internet des universités pour intervenir sur le campus BBS et certains sites en dehors du campus”. Il faut “intervenir dans les discussions et orienter les commentaires sur les sujets qui préoccupent le plus enseignants et étudiants”, explique un document disponible en ligne sur le site de l’Institut, à la rubrique “propagande”… “Face aux événements soudains, il faut orienter à temps les opinions, défendre des interprétations correctes et entretenir une voix positive… afin d’assurer au maximum la stabilité des universités.” On ne saurait être plus clair.”

Hackers rouges

Les premiers “commentateurs Internet” sont des étudiants. En 2006, une dépêche de l’agence Xinhua décrit ainsi l’abnégation d’une étudiante de l’université de Jiangnan à Wuxi, engagée de manière bénévole en faveur de l’éducation patriotique de ses camarades sur les BBS – aux côtés, lit-on, de “1 000 autres honkers”, abréviation de “hacker rouge”, c’est-à-dire internaute patriotique.

Bref, si vous voulez plus de détails, c’est sur le Monde 🙂
Personnellement, je ne demande qu’a faire tourner l’information pour connaître le vrai là-dedans, ça peut paraître un peu “fou” mais pas “impossible” du tout.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *