Mattis Dovier fait partie de ces talents intemporels que j’apprécie énormément. Animateur de formation, il a ce style bitmap noir et blanc des anciennes images numériques dans son dessin (et j’aime terriblement ce type de graphisme). Il utilise ce style de façon souvent dramatique et très élégante. Mattis signe une nouvelle réussite avec son dernier court-métrage intitulé Inside et qui raconte l’histoire d’un homme qui se transforme en une machine dont le corps se distord dans l’espace et le temps.

Extraits graphiques de Inside

pix1pix2pix3

Ce court métrage a été réalisé dans le cadre de son partenariat avec Channel 4 (selon Is Nice That). La chaîne s’est engagée à commander des courts films avec cinq des cinéastes contemporains les plus passionnants selon eux.    pix4

Inside, le court-métrage

L’ambiance ne laisse pas de marbre, loin de là, les questions posées implicitement par ce film seront peut-être celles que nous poserons dans quelques années avec ce lien humain & machine qui se tisse sans cesse.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *