Hello 🙂

Aaaah, Stéphane Vial est décidément le philosophe du XXIe siècle que je préfère ! Ce docteur en philosophie de l’Université Paris Descartes est également Maître de conférences en Design à l’Université de Nîmes et chercheur à l’Institut ACTE  dans l’équipe de « Sémiotique des Arts et du Design ». Au travers de cet article que je vous présente ci-dessous, il interroge les relations entre création et design. Après avoir défini le principe d’une poïétique du design, il envisage le processus de création en design sous l’angle du « projet en train de se faire » et montre que celui-ci repose sur une boucle de co-détermination infinie entre le savoir-penser et le savoir-modéliser.

Redéfinie à partir de la théorie culturelle de Bruce Archer (le professeur en design et recherche du Royal College of Art, décédé il y a 8 ans), la modélisation est présentée comme l’opération créatrice fondamentale et caractéristique du design. Loin de se réduire à une technique de représentation, elle apparaît comme le moyen essentiel du projet pour pro-jeter l’avenir, par quoi se définit fondamentalement l’acte de design : une pratique de création orientée vers le futur. Ce que crée le design peut alors être appelé un « idéalect » ou un concept d’idéal.

Bonne lecture

télécharger le PDF

Ce sera une parfaite lecture d’hiver, dans le train, quand vous irez dans votre famille pour noël ;-)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *