Aaaah, le design, aaaah la stratégie, les méthodologies ! 🙂

Un grand « truc » des agences de design c’est, la méthodologie. Structurantes, pertinentes, efficaces, la méthodologie et la stratégie sont souvent à l’origine de grands projets qui sortent des agences de design. Cependant, lorsqu’elle est mise en scène, lorsqu’elle est une « vitrine », lorsqu’elle est une excuse, voire, pire, lorsqu’elle est une coquille vide, cette méthodologie s’avère n’être qu’un feu de paille. Et en tant que designer indépendant, des feux de paille, j’en ai vu ;-)

Heureusement, voici l’agence MindDesign qui porte un délicat regard satirique sur l’importance croissante de la « stratégie » en agence de design.

Ils s’expliquent :

« Nous portons belles chemises propres et parlons beaucoup, en utilisant tous les mots marketing à la mode (ne vous inquiétez pas si vous ne les comprenez pas, nous ne les comprenons pas non plus). Nous avons les plus grands paperboards, les commandes de post-it se font sur une base hebdomadaire, nous organisons des workshops avec clients, nous gâtons nos groupes de discussion avec des déjeuners de luxe, nous produisons de très impressionnantes présentations powerpoint, nous convainquons avec diagrammes et des dessins de logos techniquement très élaborés, bref… nous vous proposons un programme complet! Satisfaction 100% garantie en salle de réunion ! »

Voici leur stratégie, « la stratégie du caca » :

Nombreux comprendront la blague, notamment avec toutes les agences qui ont un processus similaire. Un appel au troll ? Une critique réelle ? Juste un clin d’oeil ? Peut-on vraiment travailler avec ces méthodologies ou alors s’en passer ? L’expérience m’aura appris qu’à chaque projet, la méthodologie est également à concevoir, à penser,  à « designer ».

source




16 commentaires

  1. Le plus dur reste parfois de s’expliquer, de justifier d’une stratégie sur une vision qui nous est tombée dessus 😉
    Ça rassure le client, ça justifie les tarifs… mais il faut bien l’admettre (en tout cas pour ma part) qu’il arrive parfois d’être pris d’une idée et de l’apprécier sur ce qu’on appellerait l’instinct graphique 🙂

    En tout cas, ça me fait bien rire et je pense que malgré la dérision, cela montre qu’il y a (à juste titre ou non) une démarche et donc du travail derrière nos créations et qu’il ne s’agit pas simplement de dessiner mais surtout de savoir quoi dessiner 😛

  2. Je pense qu’en interne on va adopter cette démarche stratégique qui est des plus novatrices …

    Et oui les clients en ont besoin pour être rassuré, parfois c’est à la limite de l’absurde mais dans ce cas je pense à chaque fois au passage du dentiste de 99F :

    « Bon écoutes moi bien espèce de pompe à merde. Quand tu vas chez le dentiste, tu lui dis pas comment faut faire, tu lui fais confiance. Et bien là c’est pareil, tu nous fais confiance ! »
    99 F, Octave.

    Et après ça va mieux 😉

  3. Attention de ne pas confondre Stratégie et Méthodologie. La première est une arme de destruction massive, la seconde un fil d’ariane.
    Mais l’auto-dérision a du bon : +1 pour les icons.

  4. La méthodo est super importante car elle permet de faire travailler des métiers assez différents ensemble (Graphiste, Intégrateur, Développeur, etc.) mais également de nous unifier sur des bonnes pratiques car chaque designer a sa façon d’aborder un sujet et de travailler.
    La stratégie est aussi importante lorsque la personne sait de quoi elle parle. Je trouve que parfois le visuel pour le visuel n’apporte rien. La stratégie va surtout encadrer la démarche du graphiste sur des objectifs de communication, une cible à toucher, etc. J’irais même à dire que la stratégie est plutôt proche du brief créatif.
    Je ne blâme pas ces façons de faire car c’est une façon de travailler. Après on la partage ou pas mais je pense que chacun à sa propre façon d’aborder son travail, son projet et ses clients. 😉

  5. +1 pour le chien a qui on tend la patte pour choisir tel ou tel element.

    Car outre le fait que le chien ait fait un choix forcé, cela pose aussi le probleme de savoir si c’est bien le chien qu’il fallait interroger.

  6. Salut Geoffroy
    c’est assez drôle et cela me fait pensé à une cartographie / diagramme réalisée l’an dernier lors d’un workshop à Nijmegen (NL) organisé par Memefest auquel j’avais participé,

    How to deal with communication shit?
    http://www.memefest.org/media/blogs/workshop/HOWTODEALWITHTHECOMMUNICATIONSHIT_SCREEN_550.jpg

    Ce n’est pas exactement le même point de vue, plutôt celui du rapport de la réception-émission de valeurs en regard d’un contenu pour le coup.

    Et toutes les infos sur ce workshop : http://www.memefest.org/en/profile/oliver/blogs/2011/4/see-you-at-the-workshop/.

  7. Un bien bel article, merci.

    Je me demande si le logo de Santander (banque sponsor de Lewis Hamilton) n’a pas été conçu comme un fork du logo « poopoo »…
    (cherchez « santander logo » dans google pour ceux qui ne suivent pas la F1)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *