Hello 🙂

Vous le savez peut-être, le Chromebook de Google vient de sortir (en tout cas, il est disponible sur Amazon). Le Chromebook est le nom donné par Google aux ordinateurs portables fonctionnant sous le système d’exploitation Google Chrome OS. Un système d’exploitation totalement porté dans le navigateur internet, en l’occurrence Chrome.

Qu’est ce que Google Chrome OS ?

Il sera fondé sur son navigateur Web Chrome et un noyau Linux1,2,3. À destination des netbooks, il ne pourra pas être installé sur des ordinateurs existants, comme l’a annoncé Google le 19 novembre 2009[réf. nécessaire], mais sur des ordinateurs nommés Chromebooks. Le seul moyen d’utiliser Google Chrome OS serait d’acheter un netbook avec Google Chrome OS pré-installé [wikipedia]

Designer & Chromebook ?

Comme vous vous en doutez, il n’est pas possible d’installer la Suite Adobe ou vos logiciels de retouche photo, de vidéo, ou encore vos drivers de tablette graphique sur Google Chrome Book, cependant, je Google met en ligne de nombreuses applications qui sauront vous être utiles si vous utilisez ce système d’exploitation 🙂

Pixlr

Pixlr est un éditeur de photo dans votre navigateur100% gratuit. Si vous êtes habitué à travailler avec Gimp, Paint Shop Pro ou encore Photoshop, vous vous sentirez à l’aise avec cet éditeur d’images en ligne. Il contient beaucoup de fonctions que vous voyez habituellement dans les applications desktop

l’applicatio Pixlr

280 Slides

280 Slides est un outil de création de slides (présentations) plutôt facile et qui pré-mache beaucoup le travail.

l’application 280 Slides

 

Divr

Divr, est un outil « basé sur l’harmonie » qui vous permet de dessiner des images abstraites construites en HTML5. Vous avez également le choix entre de nombreux types de pinceaux très intéressants qui permet de varier un peu les rendus visuels.

l’application Divr

Picnick

Picnik est également un outil de retouche photo en ligne. Il existe depuis quelques temps déjà et il a su se perfectionner tout en se simplifiant. Vous avez accès a un ensemble complet d’outils de corrections simples jusqu’à des outils qui proposent des réglages parfois professionnels. Picnik est connecté et vous pouvez publier vos images sur les sites sociaux comme Facebook, Picasa Web, Flickr, Photobucket, etc.

l’application Picnick

 

Vector Paint

Vector Paint est, comme son nom l’indique, une application de dessin vectoriel. Très simple et intuitive, elle va mettre à défie la courbe de Bezier ;-)

l’application Vector Paint

Lovely Charts

La plupart des logiciels de diagramme sont souvent graphiquement pénibles et s’attardent sur des détails graphiques parfois inutiles. Avec LovelyCharts, vous n’aurez pas ce genre de soucis, l’interface et les outils sont extrêmement simples et intuitifs. Tout fonctionne avec du drag & drop et tout a été conçu pour que vous soyez en mesure de vous concentrer sur ce qui importe vraiment, votre diagramme, votre schéma, votre visualisation de données.

l’application Lovely Charts

Sumo Paint

Sumopaint est avant tout une communauté artistique en ligne de plus de 16 millions d’utilisateurs uniques et plus de 350 000 membres inscrits. Bref, beaucoup de monde dont l’objectif est de créer, partager, remixer, d’explorer, de commenter, de noter, etc. les créations de ses membres.

l’application Sumo Paint

SketchPad

Sketchpad est un outils de peinture numérique avec un ensemble de pinceaux, de tampons texturés, de brosse, etc. Chaque outil a une large gamme de paramètres, (débit, opacité, le diamètre, etc.). Tous les outils de Sketchpad peuvent être utilisés dans des modes différents (synthèse additive, soustractive…)

l’application SketchPad

Si vous voulez d’autres applications, le WebStore de Google Chrome en possède d’autres. Avec la montée du html5 / css3 et la convergence des technologies web en ce sens, je pense que l’on verra se démultiplier ces web-applications créatives qui, même si elles ne remplaceront pas un Photoshop avec 8Go de ram, pourront être très utiles pour des choses plus rapides, plus légères.

Mais cela dépendra bien évidemment des outils, des utilisateurs et des designers qui conçoivent et utilisent ces outils.




8 commentaires

  1. Après l’ouverture, la fermeture…

    A la manière d’Apple, Google ferme ses portes avec son chromebook (à la macbook)… vraiment dommage, car c’est justement une chose qui peut être reproché à Apple, et Google n’en tire aucune leçon.

    Que faire d’une machine sans la suite adobe lorsque l’on est réellement designer ? Rien malheureusement, car tout est question de compatibilité.

    Quel gâchis

  2. @Sno: tout étant « sur internet », je pense que -pour certains usages-, cela est une réelle ouverture / liberté (ne pas dépendre d’un ordinateur mais que chaque ordinateur puisse être son propre poste de travail, à la manière du webmail que nous connaissons bien aujourd’hui). Après, bien-sûr il ne faut pas se leurrer concernant des logiciels comme la suite Adobe pour un designer où il est primordial d’avoir un ordinateur avec un OS traditionnel. Enfin, à l’instar des « tablettes » qui ne font pas tout ce qu’un ordinateur fait, ou des smartphones qui ne remplacent pas un poste de travail, ce ChromeBook pourra, je pense, trouver sa place dans des usages légers, pratiques et simplifiés, du grand public ou de la bureautique par exemple. 😎

  3. « 280 Slides » : cool une application power-point like… (il y a le comic sans dedans au moins?) 😆

    Sinon, en effet le côté fermé est très, mais alors très pénible. On va encore se retrouver avec des problèmes de compatibilité…

    Par contre il va falloir m’expliquer un truc parce que je comprend rien : pourquoi google développe simultanément 2 OS (android et chromeOS)? Je suis le seul à trouver que c’est complètement stupide ? Je vois pas trop la différence dans l’utilisation entre une tablette et un chromebook (hormis le clavier et la souris).

    Un dernier point : c’est cool d’avoir ses documents en ligne et de pouvoir les utiliser à partir de n’importe quel ordi, mais d’un autre côté ça signifie que l’ensemble de tes documents (et de ta vie) est stockée par Google. Déjà d’avoir ses mails, son agenda et ses données personnelles chez eux maintenant c’est carrément tous nos documents de travail qui vont y être. Moi ça va aller, Google en sais déjà beaucoup trop sur moi et j’en suis déjà assez dépendant comme ça : je vais rester avec mon HDD externe dans ma poche…

  4. @ThomasD: Par exemple, sur Google Doc, tu peux exporter tes documents en .doc, en .pdf, en .txt, etc. C’est plutôt ouvert non ? 😆
    Pour les deux OS (mobile & desktop), Apple fait pareil, Microsoft aussi… 😉
    Et pour le fait que tout soit stocké chez Google..oui en effet c’est une question importante qu’il faut se poser 😮

  5. C’est drôle, je n’avais pas connaissance de ce projet…
    Et pourtant j’imaginais bien que l’avenir de l’informatique passerait par là. Au final, on n’aura plus vraiment d’ordinateurs. Nos systèmes et fichiers seront hébergés sur des serveurs et on ne passera plus que par des relais écrans présent un peu partout, via le net… C’est intéressant et en même temps inquiétant tout ça… On dirait de la SF où le monde est régit par le diktat d’une multinational… 😐

    En fait il faut veiller à ce que tout ceci n’aille pas trop loin et respecte la vie privée…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *