Hello 🙂

Ce matin, un petit rappel à tous les designers d’interaction qui, comme moi, travaillent sur des interfaces tactiles et gestuelles. Il faut savoir que de nombreux brevets sont déposés (notamment par Apple, Nokia, Microsoft, Samsung, et beaucoup d’autres grosses sociétés…) et que certains systèmes d’interactions qui nous paraissent naturels et pratiques, ne peuvent pas être utilisés sans avoir fait appel au brevet. Un petit rappel s’impose 🙂

IO9 a repertorié la liste de 10 gestes qui sont déjà couverts par des brevets… toujours bon à savoir :

  1. Le fameux « slide pour déverrouiller » que l’on retrouve sur iPhone est déposé par Apple
  2. De nombreux gestes liés au multi-touch pour écran ou pavé tactile sont déposés par Apple, comme par exemple le « pincer pour zoomer » (pinch to zoom).
  3. Le fait de dessiner chaque lettre de l’alphabet avec votre stylo électronique, à l’aide d’un seul trait a été déposé par Palm
  4. Le fait de déplacer des icônes sur votre téléphone en faisant des gestes de la main est déposé par Samsung
  5. N’importe quel ensemble de geste pour faire fonctionner votre Kinect est déposé par Microsoft
  6. Le geste de « feuilleter » est déposé par Microsoft
  7. Secouer votre téléphone mobile est déposé par Intellectual Ventures
  8. Déplacer des objets 3D dans un environnement virtuel est déposé par Lucent
  9. Le tracking de gestes réalisés par les deux mains est déposé par GestureTek
  10. Et pour finir… écrire un SMS sans lever le doigts du clavier (comme le superbe clavier Swype sur Android), est donc déposé… par Swype ;-)

Je tiens à préciser que chaque brevet est en général plus ou moins précis et qu’avant de s’empêcher d’utiliser tel ou tel geste ou, au contraire de foncer droit devant, il est toujours bon de consulter et de jeter un oeil à ces brevets (notamment sur le site de l’INPI).




14 commentaires

  1. Autant que je sache, ces brevets ne sont pas valides en France.

    De plus, même au US je ne pense pas que la validité de ce type de brevet n’aie été établie par la jurisprudence. Il doit être relativement facile de trouver une utilisation antérieure dans la plupart des cas.

    Il y a une course folle aux brevets logiciels depuis quelques années, qui verse de plus en plus dans l’absurde.

  2. A mettre avec une tonne de guillemets et à vérifier auprès de juristes spécialisés en droits international & technologies:
    1. je pense que le brevet est valide aux USA par rapport à la technologie « inventée » à la détection du geste. C’est techno peut être toute a fait « re-inventée » du moment ou elle n’est pas copiée.
    Au niveau du geste même c’est il me semble impossible et ça change tout.
    2. c’est valable qu’aux USA effectivement
    3. au niveau de « l’export » aux USA d’une techno similaire, les USA d’habitude utilisent la notion de normes pour empêcher la concurrence et je pense qu’ici ils auront du mal car c’est presque « immatériel »

  3. Le pinch to zoom et 99% des gestes sur interface apple sont présents sur microsoft surface.

    Petite vidéo de mai 2007 juste avant la sortie de l’iphone :
    http://www.youtube.com/watch?v=kr1O917o4jI

    À 00:16 on a un beau système de zoom dezoom rotation. Leur « brevet » ne tiendrait pas une minute devant un tribunal.

    Le plus risible étant probablement celui de PALM sur la possibilité de dessiner les lettres avec un stylet.

  4. De manière générale inutile de s’enflammer quand on parle de brevet, plus de 60% d’entre eux n’on aucune application commercial. Au niveau des brevets technologique, on voit bien que actuellement que l’adoption n’est pas freiner par l’existence des brevets. Soit l’utilisation est tolérer par le détenteur du brevet, soit elle licencié (à l’image de la taxe Microsoft sur chaque téléphone Androïd vendu).

    En tout cas merci Geoffrey pour ce petit panorama des gestures, c’est vraiment sympas.

    Après en temps que développeur tiers vous ne risquez pas grand chose à utiliser ces technos. Par contre si demain vous voulez sortir votre Os ces question deviendrons essentielles !

  5. J’imagine l’avenir : on paiera une facture à la fin de chaque mois qui comptabilisera les gestes que l’on a fait sur nos appareils et en calculera le coût. Il existera plusieurs forfaits:

    – Basic : 10 slide + 50 zoom + 10 secouages pour 19,99€ seulement!
    – Simple : 100 slide et zooms illimités pour 29,99€
    – Premium : gestes illimités entre 20h30 et 8h et vers 3 N° tout opérateurs pour 39,99€
    – Pro : vivez l’expérience des mouvements illimités : la liberté pour 49,99€

    Non, blague mise à part, ce n’est pas plutôt la technologie qui est brevetée plus que les gestes en eux-même? Je veux dire, si une communauté (libre) se met a créer un système ressemblant à swype par exemple (au passage il marche vraiment bien ce clavier), mais que le code est totalement réécrit, il n’y aurait pas de problème non?

  6. moi je suis tranquille, je fais parti des 505 personnes ayant revendues leurs smartphone après lecture de cet article 😳
    Geoffrey tu es en train de créer la crise du numérique tactile 😉

  7. Merci à Geoffroy de nous alerter sur ces brevets US qui me semble invraisemblables, particulièrement le 5. Je lève donc le doigt pour faire une remarque (ce geste est-il protégé ?) : D’après l’INPI ce sont les moyens techniques pour exécuter et répondre aux dits gestes qui seraient protégés ? Et, comme le dit notre camarade DAVID ce sont également les noms (ex : pinch to zoom) qui sont protégés : la désignation du geste. N’est-ce pas là la nuance ? Si oui, votre post devrait être titré: Les noms de gestes que vous ne pouvez plus utiliser ? En attendant votre réponse je vais aller déposer le brevet « clin d’oeil » … pour voir si ça marche ;-)) @David:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *