Hello à vous 🙂

On débute la semaine avec de la création graphique un peu particulière…Le 26 septembre 2013, Alex Kiessling a créé des oeuvres à Vienne, à Berlin et à Londres en même temps ! Loin d’avoir trouvé la façon dont il est possible de voyager à la vitesse de la lumière, Alex a travaillé avec l’aide de deux robots industriels alimentés par des données de tracking en temps réel via une connexion satellite ! Bienvenue dans l’art contemporain en 2013.

En vidéo

La performance, car c’en est une, n’est pas forcément nouvelle  mais l’interaction en temps réel avec des robots industriels pose la question de la présence à distance et de la création, de l’interprétation mécanique et humaine. Evidemment, le résultat présente trois œuvres qui sont ensuite réunies pour construire un triptyque, mais de qui est ce triptyque ? Des robots ? De l’auteur ? Des deux mon capitaine ? ;-)

Pour celles & ceux qui s’intéressent à la technique, le dessin a été réalisé sur papier mais avec en dessous, un cadre tactile infrarouge et une Kinect de Microsoft. Les mouvements de l’ artiste sont ainsi analysés puis les données sont traduites pour envoyer les coordonnées aux robots. Processus difficile car ces robots n’ont pas été conçus pour interpréter des données en tems réel. Les robots recréent alors les mouvements de l’artiste et affichent leur propre interprétation du dessin.

 




2 commentaires

  1. Finalement il s’agit plus d’happening que d’illustration, non? (à qui appartient le triptyque)
    En ce qui concerne l’erreur il me tarde de voir ce qu’en feront des graphistes avec l’état d’esprit d’un David Bowie qui l’a cultivée en musique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *