Hello 🙂

Ce matin, je vous présente deux réalisations de Cuberto, un designer qui réalise des interfaces. Ces deux nouveaux principes ne sont pas révolutionnaires mais je ne les avais jamais vu auparavant. L’effet de pliage pour l’une et l’effet de déchirure pour l’autre reprennent, une fois de plus la métaphore du papier (ce qui me confirme bien qu’un jour nous aurons du véritable papier électronique et que nos interfaces fonctionneront sur ce support).

Arracher / déplacer

Déplier / plier

Ces deux interfaces offrent donc quelque chose d’assez élégant et intéressant, cependant, il manque l’affordance, le petit élément visuel, graphique, sensoriel qui vient nous faire comprendre que l’on peut toucher, arracher, déplier l’élément en question. En se passant d’affordance, on gagne parfois en simplicité graphique, mais on peut également risquer de perdre son utilisateur s’il ne sait pas où toucher, où tirer, où cliquer.

Merci Tania




7 commentaires

  1. Le concept est déjà présent dans pas mal d’applications comme firefox sous android ( pour accéder aux onglets ) !

    Pour ce qui est de l’affordance, je pense que c’est le grand problème des smartphones actuellement car il est à double tranchant :

    Si il y en a très peu, l’utilisateur n’utilise l’interface à son plein potentiel et si il y en a trop, il se retrouve vite pommé parmi les moult indications…

    étant donné la taille moyenne des écrans de smartphone, une interface peut rapidement être saturée…

    Par exemple, sous android, ( galaxy sII ) si on glisse le doigt le long du bord supérieur de la dalle, on peut régler le contraste ( à condition qu’il ne soit pas réglé en automatique ) je l’ai su par un pote qui me l’a montré, mais absolument rien n’indique cette fonction dans l’os…

    Bref, je crois que ça peut rapidement devenir un sujet de recherche… après, je ne suis qu’un simple utilisateur et absolument pas un graphiste…

  2. @Guillaume L.: Si tu « pinces » un tweet avec deux doigts et que tu les écartes, le tweet se déplie et laisse apparaître d’autres info.
    (et oui, je suis sur que je confonds pas 😉 )

  3. @LegZ, ah oui effectivement! Impossible à deviner ce comportement d’autant qu’il n’est pas simple à exécuter. Ca rejoint ce que disait Geoffrey sur l’affordance.

    Pour revenir sur l’exemple de l’article, il y’a bien un élément visuel qui indique le menu caché avec l’icône en haut à gauche de l’écran. Le clic sur cet icône déclenche le dépliement du menu et il devient ensuite intuitif qu’on peut le replier.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *