Voici un travail typographique de Clement Street (à San Francisco) qui se base sur des mouvements historiques comme le mouvement Dada ou situationniste. Je trouve le procédé assez intéressant même si il n’est pas très souvent utilisé.

Son processus est le suivant :

Après avoir recueilli toutes les informations typographique présentes de une rue, il tire une série de deux chiffres pris au hasard et ces chiffres déterminent la taille du corps de la typo.

Entre la part de hasard, de chance et d’implication de l’auteur, le résultat semble tout de même très maîtrisé… Vous en pensez quoi ? ;-)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *