Hello 🙂

Allez, on commence la semaine avec une petite réflexion que je partage avec vous. Depuis maintenant un an, je vous parle souvent du retour au « tangible », à l’objet, à sa matérialité, loin des écrans plats, lisses et parfois un peu froids de nos tablettes, ordinateurs et autres téléphones. Les objets en bois, en volume, les objets « chauds », tout ceci, je le regroupe en général dans la catégorie de mon blog que j’intitule « design haptique« .

Ces derniers temps, je vois fleurir de plus en plus de projets de jeux, qui mélangent parfois habilement le tangible et le numérique. Pour moi, les premiers à avoir vraiment mis le pavé dans la marre sont les éditions Volumique, que je connais bien pour travailler sous le même toit, et qui ont ainsi posé certaines bases d’interactions et d’excellentes idées aux yeux de tous. Ensuite, j’ai vu quelques étudiants en design d’interaction travailler sur le même genre de projet, et enfin, plus récemment, Lego, Disney, le jeu ePawn, etc.

Je profite donc d’un peu de temps pour vous faire une petite sélection de cette tendance qui, à mon sens, va réellement s’inscrire dans le temps et dans les nouveaux systèmes de lecture et de jeu numérique.

ePawn:

Lego:

Disney:

Volumique:

(qui ont une bonne longueur d’avance)

iPhone et RFID:

À mon sens, avec tout ceci, nous sommes très loin de la « réalité augmentée », une tendance annoncée depuis plusieurs années mais qui n’a pas encore trouvé sa démocratisation et qui reste encore très marginale en occident. Pour avoir étudié pendant deux ans la façon dont il est possible de communiquer subtilement, chaleureusement, par le jeu, etc. j’ai compris que nous entrons fortement dans une ère où la notion de plaisir, la disparition de la technologie et surtout le côté « magique » des interfaces jouent un rôle extrêmement important. Les jeunes, les enfants ne se soucient plus vraiment du »comment ça marche » mais plutôt de l’expérience magique que cela offre.

Un réenchantement du quotidien en quelque sorte 🙂




5 commentaires

  1. « À mon sens […] nous sommes très loin de la « réalité augmentée », une tendance […] qui reste encore très marginale […] nous entrons fortement dans une ère où la notion de plaisir, la disparition de la technologie et surtout le côté « magique » des interfaces jouent un rôle extrêmement important.  »
    Tout à fait d’accord. C’est aussi le message que je fais passer à mes étudiants. Le retour au tangible. Merci pour ces liens.

    Autre tendance (je m’écarte du sujet mais c’est le deuxième axe que je sens s’imposer discrètement) : la mémoire. De la même façon que l’on assiste à un mouvement de retour vers le tangible face au « tout numérique », je pense que l’on va assister à un retour à la mémoire et au temps long face au tout « temps réel ». La majorité des internautes ont désormais une « histoire » sur Internet qui avoisine les 10 ans et la question de l’archivage, du retour en arrière, de la mémoire, des souvenirs va se faire ressentir. Premier symptôme évident : la Timeline de Facebook.

    On cherche très clairement à ré-expérimenter des choses que l’on avait laissées de côté depuis quelques temps.

    Merci encore pour ces articles.

  2. @Ne10: entièrement d’accord, notamment sur cette vision du temps long, je travaille également dessus et je vois des étudiants qui se posent certaines de ces questions. Après, reste à voir si c’est une simple « réaction » à la tangente actuelle ou si cela est un mouvement de fond…

    Content que cet article t’ai plu 😎


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *