Hello 🙂

Vous êtes disponible demain soir et vous aimez le graphisme et la musique électro ? Cette expo est donc faite pour vous ! Cette après-midi, je vous offre deux places pour DEMAIN SOIR pour le vernissage de cette fabuleuse exposition qui mélange les musiques électroniques et ses identités visuelles. Souvent, la collaboration des graphistes avec les labels indépendants émergents prend forme à partir de contraintes et de principes simples : l’absence de budget pour produire des photos, le désir des musiciens de ne pas mettre leur visage en avant, et l’arrivée du Mac et de sa simplicité d’utilisation graphique.

Comment gagner les deux places ?

Il suffit de laisser un petit commentaire avec le nom de votre graphiste préféré et je fais un tirage au sort ;-)

Et après ?

Je vous envoie un mail avec vos deux places et vous pourrez être au vernissage demain soir ! Youhou 🙂

Présentation

Les Arts Décoratifs présentent une exposition sur les liens et collaborations entre les graphistes et la musique électro des années 1990 -2000: La French Touch. Flyers, pochettes de disques, clips, retracent dans une scénographie du collectifs 1024, l’histoire de la French Touch dont la portée internationale a permis aux graphistes comme les M/M, H5, la Shampouineuse, Geneviève Gaukler, Alex Courtès, Agnès Dahan de s’imposer et s’ouvrir à d’autres champs d’application.

En 1994, Eric Morand, fondateur, avec le DJ Laurent Garnier, du label de musique techno, F Communications, déclare : « We give a french touch to house music ». Ce terme « French Touch » qualifie un mouvement de musique électronique français représenté par des groupes comme Air, Daft Punk, Cassius… Ce mouvement s’est illustré sur la scène internationale et s’est étendu à tous les créateurs visuels qui accompagnent cette musique. Ainsi, du début des années 1990 au début des années 2000, jamais en France, graphisme et musique n’ont été aussi proches. A travers plusieurs centaines de flyers, de pochettes de disque, de vidéos, Les Arts Décoratifs, retracent dans une scénographie du collectif 1024, cette histoire commune dont la portée internationale a permis à ces graphistes : les M/M, H5, La Shampouineuse, Geneviève Gauckler, Alex Courtès, Sophie Toporkoff de s’imposer et de s’ouvrir à d’autres champs d’application.

Bonne chance ;-)

en savoir plus




32 commentaires

  1. je n’ai aucun graphiste favori je trouve ça trop définitif comme point de vue surtout dans le monde du graphisme! mais comme je ne rate jamais une occasion de m’instruire je ne m’interdis pas de participer 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *