En seulement trois jours après son arrivée à Adélaïde, en Australie, l’artiste de rue ABOVE est tombé et s’est cassé l’omoplate en deux parties est à dû rester à l’hôpital. Alors, son collectif a décidé s’en prendre au mur en question afin d’y faire du graffiti et d’ inscrire sa leçon. La composition est donc comme un jeu de mots à relier entre eux, et chaque mot comme « bones », « alive », « save », « broke » a son propre style graphique, ses propres couleurs.

Un beau travail simple et élégant, qui renoue réellement avec la typographie et la tradition du peintre en lettres. On saluera donc les artistes, j’ai nommé Chris Edser, Tristan Kerr, Joshua Fanning & Jonathan VDK ! 🙂




4 commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *