Hello 🙂

C’est le week-end, je vous invite donc à prendre un peu de temps pour jeter un oeil à ce documentaire : « Hackers, ni dieu ni maître » diffusé le 7 juin 2011 dernier sur Arte.

Le résumé :

D’un côté, il y a les « black hats » (chapeaux noirs), les délinquants virtuels mus par l’appât du gain ; de l’autre, les « white hats » (chapeaux blancs) ou pirates bienveillants. Les hackers forment une vaste communauté aux profils diversifiés. Capables de modifier la une d’un journal sur le Net ou de piéger le ministre de l’Intérieur, ils sont aussi les seuls à savoir protéger les entreprises des menaces informatiques. Inventeurs des logiciels libres – permettant d’échapper à la toute-puissance de Bill Gates ou de Steve Jobs -, ils sont aussi, grâce à l’exploration des failles informatiques, à l’origine de la sécurisation des achats en ligne. Beaucoup n’ont qu’un bac en poche mais les services secrets et les responsables politiques se disputent leurs faveurs… À contre-courant des idées reçues, ce film raconte la génération hackers, entrée dans l’arène politique et médiatique à l’occasion du débat sur Hadopi.

La vidéo :

ou chez Dailymotion pour qui ça ne marche pas sur Youtube :


http://www.dailymotion.com/video/xj6kiv_hackers-ni-dieu-ni-maitre_tech

Bon visionnage ! 🙂




12 commentaires

  1. « Cette vidéo a été bloquée dans votre pays par l’utilisateur qui l’a mise en ligne »

    Dommage ! Elle est peut être accessible ailleurs…

  2. Y’avait aussi un documentaire sur les virus et comment les etats s’en servent pour mener des cyber-guerres en première partie
    Et surperbement bien fait.
    Disponible aussi sur Arte+7.
    Pour ceux de l’étranger, faut peut-être passer par un proxy. De toute façon elles vont bientôt se retrouver sur les réseaux de téléchargement.

  3. Je suis en Tunisie. ça ne marche pas. ni youtube, ni dailymotion, ni arte. j’espère que vous vous rendez compte que c’est de la discrimination. si ça avait été un boulanger qui avait refusé de vendre à un Tunisien, il serait déjà devant le juge. (oui, je sais que c’est à cause de la propriété intellectuelle. elle est discriminatoire et ce n’est que l’un des symptômes de cette plaie, un autre c’est la censure)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *